Journal-Diagonale
Auteur

Diagonale

Parcourir

Les 13, 14 et 15 octobre, 380 lots d’A380 seront mis en vente par Airbus au profit de la Fondation Airbus et de l’association AIRitage, dans le cadre d’une vente aux enchères qui se tiendra à Toulouse et sur Internet, en coopération avec le Commissaire Priseur Marc Labarbe.

La majorité de ces pièces ont été sélectionnées suite à la déconstruction de l’A380 MSN13 par Tarmac Aerosave, partenaire de la vente aux enchères et leader mondial de la gestion durable de la fin de vie des avions.

Plus de 500 éléments, en grande majorité issus de la cabine de cet appareil emblématique, seront proposés aux passionnés tels que lampes, bar, escalier, hublots, sièges, aubes de réacteur,  et même combinaison orange des pilotes d’essais de l’A380.

De plus, certaines pièces ont été peintes par des artistes contemporains pour en faire des œuvres uniques ; d’autres ont  été fabriquées à partir de chutes de matière première pour l’A380, et ont permis de donner vie à des longboards, des skates ou des surfs.

Les bénéfices de cette vente seront affectés par la Fondation Airbus et l’association AIRitage à une ou plusieurs missions humanitaires et de sauvegarde du patrimoine aéronautique.

Pour en savoir plus et avoir un aperçu des pièces proposées suivez le lien : 

https://airbus.com/en/newsroom/a-very-special-a380-auction

Share

Mardi 13 septembre 2022, Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole, et Philippe Mixe, Président de Just Mutuelle, ont signé une convention de partenariat, afin que les Columérines, les Columérins et les personnes travaillant à Colomiers puissent bénéficier de tarifs négociés.

« Cette convention arrive dans un contexte national dégradé qui conforte davantage la mise en place de ce dispositif, a rappelé Mme le Maire en introduction. Les dépenses de santé pèsent dans le budget des ménages, ce qui conduit des foyers à ne pas recourir à certains soins. L’accès aux soins est un droit : il nous semblait donc indispensable d’être accompagnés d’un professionnel mutualiste qui partage nos valeurs, pour conclure ce partenariat. »

« Ce projet a été mené de manière participative, par le biais d’une consultation des citoyennes et des citoyens, et en lien avec la CPAM pour réaliser un diagnostic du territoire. Cela nous a permis de faire un choix éclairé en ciblant précisément les besoins de la population, rappelle Arnaud Simion, 1er Adjoint à Mme le Maire délégué aux Solidarités humaines et à la santé. La Mutuelle Just nous a séduits par la qualité de son offre qui prend également en compte la dimension sport-santé, sur laquelle nous travaillons. »  

Entreprise de l’économie sociale et solidaire créée en 1927, la Mutuelle Just s’engage depuis 7 ans dans les mutuelles communales : une relation partenariale dans laquelle plus de 600 collectivités se sont lancées dans tout l’Hexagone.

Réunion publique samedi 17 septembre

Afin d’informer les Columérines et les Columérins, ainsi que les personnes travaillant à Colomiers, des modalités d’adhésion et des différents types de prestations, une réunion publique est organisée le samedi 17 septembre 2022 à 14h30 à la salle Gascogne.

En parallèle, les adhésions sont d’ores et déjà ouvertes sur le site Internet de la Mutuelle Just https://www.just.fr/ : il convient de sélectionner « je cherche une mutuelle » et de se laisser guider.

Des permanences chaque semaine à Colomiers

Afin d’accompagner au mieux celles et ceux qui souhaiteraient adhérer à la Mutuelle Just, un numéro de téléphone est en place (0809 546 000), tandis que des permanences seront organisées sur le territoire selon le programme suivant.

Semaines impaires (à partir du 27 septembre 2022, sur rendez-vous) :

  • Mardi matin : Maison citoyenne des Ramassiers de 9h30 à 12h30
  • Mardi après-midi : Hôtel de ville de 15h à 19h
  • Jeudi matin : Maison citoyenne Saint Exupéry de 9h30 à 12h30 
  • Jeudi après-midi : Maison citoyenne du Val d’Aran de 14h00 à 16h30 

Semaines paires (à partir du 4 octobre 2022, sur-rendez-vous) :

  • Mardi matin : Maison citoyenne de la Naspe de 9h30 à 12h30 
  • Mardi après-midi : CCAS de 15h à 19h
  • Jeudi matin : Maison citoyenne d’En Jacca de 9h30 à 12h30 
  • Jeudi après-midi : Maison citoyenne du Seycheron et Maison citoyenne de la Crabe (en alternance) de 14h à 16h30 

La prise de rendez-vous s’effectue :

  • par téléphone au 0809 546 000
  • en ligne, sur https://www.just.fr/nos-agences (tapez « Colomiers » dans la barre de recherche et sélectionnez « permanences »).
Share

Après les vacances estivales, la rentrée est le moment idéal pour instaurer de nouvelles habitudes, qui plus est si elles nous permettent de faire des économies ! Nous avons rendu visite à Alexandre et Saïd à la Biocoop Plaisance, deux experts du « zéro déchet », une démarche excellente pour la planète et pour votre porte-monnaie !

« Chez Biocoop, la lutte contre les emballages inutiles et le gaspillage alimentaire fait partie de nos valeurs et nous sommes ravis de constater que nos clients y sont de plus en plus sensibles ! » nous a expliqué Alexandre, le gérant de la Biocoop Plaisance.

Ainsi, le magasin fait la part belle au vrac : plus de 200 références sont proposées pour la cuisine (farines, céréales, thés, …) mais aussi la salle de bain et la buanderie (gel douche, lessive, etc.). Alexandre vous recommande de venir faire vos courses avec vos contenants réutilisables (bocaux en verre par exemple) que vous pourrez ranger directement dans vos placards en rentrant chez vous. « Mais pas d’inquiétude si vous les avez oubliés : il est possible de les acheter sur place » nous a précisé Saïd, le responsable adjoint du magasin.

En plus de limiter les déchets, acheter des produits en vrac vous permettra aussi de faire des économies ! Et pour vous le prouver, l’équipe (composée de 4 salariés et 2 alternants) s’est prêtée à un test. 2 paniers de courses ont été constitués avec les mêmes produits, d’un côté, en versions « conditionnées » et de l’autre, piochés dans le rayon vrac. Au moment du passage en caisse, le constat est sans appel : privilégier les produits en vrac permet de réaliser une économie de 30% en moyenne ! Intéressant non ?

La consigne sur certaines bouteilles en verre (signalées par un pictogramme « Rapportez-moi ») est également proposée en collaboration avec Consign’Up, qui les récupère, les lave et les fournit aux producteurs qui les réutilisent. « Par ailleurs, pour lutter contre le gaspillage alimentaire, nous sommes présents sur l’application Too Good to Go qui permet de proposer à prix réduits des produits dont la date limite de consommation est proche ».

En cette période de rentrée, pour le goûter de vos enfants, Saïd vous suggère de penser aux gourdes réutilisables que vous pourrez remplir de compotes (à noter : derniers jours pour profiter des fruits de l’été – pêches, nectarines, abricots – avant l’arrivée des raisins et des pommes !). Votre Biocoop Plaisance veille au pouvoir d’achat des jeunes parents avec une réduction exceptionnelle de 15% sur tout le rayon « alimentation bébé » du 15 au 30 septembre ! Et pour les adeptes du déjeuner sur le pouce, retrouvez au rayon traiteur les délicieuses formules à emporter de Ma Pause Bio, un restaurant bio, local et engagé lui-aussi dans une démarche zéro déchet !

Share

Le dimanche 11 septembre de 10h00 à 17h30, des équipes mixtes composées de 6 candidats s’affronteront dans les jeux organisés sur 4 thèmes : défi, coopération, réflexion et adresse, le tout dans la bonne humeur et le partage.

Les bénévoles peaufinent les derniers jeux et les infrastructures qui accueilleront les 10 épreuves de cette année.

Qui gagnera la coupe cette année ? L’association des parents d’élèves MC2, victorieuse lors de la dernière édition, a valeureusement accepté de remettre son titre en jeu. Alors que vous soyez seul ou à plusieurs, venez vous inscrire ! Tout le monde peut jouer …

Bien sûr les supporters trouveront aussi leur place et pourront se rafraichir grâce à la buvette ou venir retrouver les frites maison et le barbecue de midi ! N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions”.

Inscriptions sur Olympiades 2022 – Bulletin d’inscription

Share

Le Club d’Entreprises de l’Ouest Toulousain (CEO) s’engage pour l’emploi à Colomiers en proposant un dispositif original qui s’inscrit dans le cadre des travaux menés au sein du Quartier Prioritaire de la Ville (QPV) du Val d’Aran. Cet outil temporaire installé au cœur du quartier a ouvert depuis le 19 avril 2022 et va à la rencontre des habitants avec des solutions concrètes en lien avec l’insertion et la formation professionnelles.

Ce tiers-lieu, baptisé “L’emploi à votre porte”, est entièrement dédié à l’emploi, avec plusieurs objectifs :

>>> proposer un tiers-lieu local d’accompagnement vers l’emploi dédié aux habitants locaux en priorité avec des entretiens individuels et une orientation menée vers les partenaires emploi/formation présents sur place;

>>> accompagner vers l’autonomie et sous une forme alternative les habitants en recherche d’emploi ;

>>> détecter des qualités et potentiels pour des mises en relation professionnelles tant sur le plan de la formation et de l’apprentissage que de l’emploi.

« L’emploi à votre porte”, porté par le CEO, s’adresse à tous:

<<< les 15-29 ans pour de l’alternance

L’objectif est de favoriser l’alternance et l’accession à l’emploi en proposant des formations théoriques dans la mesure du possible in situ, via des écoles (bâtiment, industrie…). Les mises en situation professionnelles se font notamment directement auprès des entreprises en charge de la réhabilitation du quartier ou toutes autres structures ayant des besoins en alternance, quels que soient les secteurs d’activité et les postes à pourvoir.

<<< le public adulte éligible aux clauses sociales d’insertion

L’objectif est de favoriser leurs mises en relation et leurs potentielles embauches auprès des entreprises en charge de la réhabilitation du Val d’Aran mais aussi auprès d’autres structures (telles que l’intérim, les entreprises d’insertion ou les entreprises du CEO hors bâtiment…).

<<< tous les autres

Il s’agit de proposer un accompagnement du type coaching, des simulations d’entretiens d’embauche mais aussi de favoriser leurs mises en relation auprès de structures (telles que l’intérim, les entreprises du CEO…). En parallèle, le CEO a mis en place une CVthèque consultable par l’ensemble de ses membres. Chacun des CV des habitants accompagnés pourra y être intégré.

Le défi est de proposer un accueil différenciant : un lieu d’échanges à l’échelle du quartier avec des offres territoriales (sur toute la métropole) assorti d’un accueil basé sur l’écoute pour donner confiance et donner envie d’aller plus loin.

La plus-value de cette offre est d’adapter les propositions d’accompagnement aux différents publics. Adossé à de nombreux partenaires en lien avec l’emploi et la formation, les membres du CEO sont en mesure d’offrir un parcours sur-mesure (formations, offres d’emploi, coaching, orientations diverses…).

L’ensemble du public qui se présente à l’accueil du tiers-lieu bénéficie par ailleurs de la diversité des membres du CEO, de leurs activités et de leurs expertises de chefs d’entreprise.

EN SAVOIR PLUS :

12 Bis Place du Val d’Aran (en face de la Maison citoyenne) – 31770 Colomiers

Lundi : de 8 h 30 à 12 h 30

Mardi : de 8 h 30 à 12 h 45

Mercredi : de 8 h 30 à 12 h 30

Jeudi : de 8 h 30 à 12 h 45 / 13 h 30 à 17 h

Vendredi : de 8 h 30 à 12 h 30

Share

Sensibilisé à la cause, le château de Merville accueille l’Association des Bénévoles Contre la Mucoviscidose
en Occitanie (ABC MucO), qui accompagne les patients et leurs familles. Il propose aux visiteurs une
journée à la fois ludique, d’information et de sensibilisation à la mucoviscidose et au don d’organes, pour
mieux connaître une maladie qui touche 7 000 personnes dans notre pays. Une partie des recettes du jour
sera reversée à l’association.

Tous les deux jours en France, un enfant naît atteint de mucoviscidose, la maladie génétique héréditaire la plus fréquente, qui concerne 70 000 personnes dans le monde. 350 personnes, adultes et enfants, sont soignés et suivis par les centres experts du CHU de Toulouse. Invalidante, la mucoviscidose touche principalement les voies respiratoires et le système digestif et nécessite en moyenne 2 à 6 heures de soins quotidiens dès la naissance, facteur supplémentaire d’isolement social des patients.

Dimanche 11 septembre, les visiteurs du labyrinthe et du parc pourront s’informer auprès des bénévoles présents sur le stand de l’association. Ils découvriront en avant-première quelques réalisations photographiques de l’exposition Beauthérapie ou la recherche des p’tits beaux du quotidien, qui prendra bientôt place à l’hôpital Larrey. Ce projet, réalisé par les patients du Centre de Ressources et de Compétences de la Mucoviscidose de l’hôpital, dévoile une dimension naturaliste qui se marie particulièrement bien avec les lieux.

Journées du Patrimoine : les secrets du château dévoilés

Cette année, les challenges et énigmes du Labyrinthe de Merville s’inspirent des contes et légendes de notre enfance. À l’occasion des Journées du Patrimoine, samedi 17 et dimanche 18 septembre, le conteur Patrick Payré puisera son inspiration dans le Poème de la Garçonnière pour régaler les visiteurs d’anecdotes inédites et mystérieuses. Ce récit épique, composé de 2 000 vers en style « héroï-comiques », a été offert par ses hôtes en 1762 au Marquis de Chalvet-Rochemonteix. Il évoque la magnificence des lieux et l’aimable générosité de son propriétaire, bâtisseur du Château de Merville.

Infos pratiques :
Le château et son labyrinthe sont ouverts tous les jours en été. Réservation conseillée en ligne.
Tarifs : à partir de 10 € adultes, 8 € enfants (gratuit moins de 4 ans).

Share

Mardi 12 juillet, une quarantaine d’entreprises et élu·es de la communauté de communes, Le Grand Ouest Toulousain se sont réuni·es à Léguevin dans la cadre de l’élaboration du futur schéma de développement économique de l’intercommunalité.

Le diagnostic économique du territoire – réalisé au printemps 2022 par le cabinet toulousain Terre d’Avance – a été présenté : chiffres et tendances récentes de l’économie locale, filières et dynamiques en cours, offres et demandes d’implantations, enjeux autour de l’emploi et du tourisme. Sur la base de cet état des lieux, élu·es et dirigeant·es ont réfléchi ensemble aux enjeux et orientations économiques prioritaires auxquels le territoire doit faire face. La finalisation du plan d’actions économiques de la communauté de communes, Le Grand Ouest Toulousain est prévue à l’automne 2022.

Depuis 2020, Le Grand Ouest Toulousain a engagé de nombreuses actions pour préparer l’avenir du territoire sur des enjeux majeurs tels que le climat, les déchets ménagers, la mobilité, l’aménagement et le développement du territoire. « Nous voulons devenir un pôle d’équilibre de l’ouest toulousain et s’adresser aussi bien à nos habitant·es, qu’à celles et ceux qui travaillent sur le territoire ou qui bénéficient des services sans y vivre » indique Philippe Guyot, président de la communauté de communes, Le Grand Ouest Toulousain. « L’objectif de ce schéma est de nous permettre de définir les orientations prioritaires et de cibler les actions à mener en matière de développement économique sur son territoire », ajoute Étienne Cardeilhac-Pugens, maire de Léguevin et vice-président en charge de l’aménagement du territoire et du développement économique.

Des enjeux autour de la qualité

L’attractivité démographique et économique du territoire met en exergue un enjeu local de développement de qualité à concilier sur la durée.
• Rapprocher l’emploi de l’habitat : limiter les déplacements et gagner en autonomie.
• Valoriser des atouts du territoire comme facteur d’attractivité et de qualité de vie.
• Développer des activités économiques qui apportent des services utiles pour les habitant·es, mais aussi pour les territoires voisins.
• Assumer et affirmer un rôle voulu dans l’aire urbaine toulousaine, tout en fixant des conditions d’acceptation pour l’accueil des projets.
• Se développer sur des bases durables, notamment du point de vue de la consommation foncière et de l’aménagement des espaces à vocation économique.

Share

Les élus départementaux, réunis en commission permanente, jeudi 7 juillet, ont voté les secteurs d’implantations de trois futurs collèges haut-garonnais, qui seront construits à Mondonville, Castelmaurou et dans le quartier Patte d’Oie à Toulouse.

Ces établissements sont programmés dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement dans les collèges qui prévoit 27 opérations d’ici 2027 : 22 constructions, 3 rénovations et 2 agrandissements.
Ces futurs collèges permettront de faire face à la pression démographique et de rééquilibrer les effectifs des établissements existants. Près de 5 000 élèves supplémentaires sont en effet attendus d’ici la rentrée 2027 dans les collèges de la Haute-Garonne, essentiellement concentrés sur Toulouse et son agglomération. Pour des collèges à taille humaine, le nombre de places sera compris entre 400 et 700 places. Ainsi, entre 2025 et 2027, des collèges d’une capacité de 600 élèves seront construits sur les communes de Mondonville, Castelmaurou et à Toulouse, rue du Tchad.

Concernant cet établissement toulousain, il sera implanté sur le terrain actuellement occupé par la SEGPA, annexe du collège Alphonse de Lamartine. Une solution de relocalisation de la SEGPA, dans l’enceinte d’un autre collège du sud-ouest de l’agglomération, est en cours d’étude avec les services de l’Education nationale pour la rentrée 2024. Cette opération permettra également d’engager la rénovation du collège Alphonse de Lamartine, dont la configuration des locaux ne permet pas de réaliser ces travaux en site occupé.

Ainsi, le futur établissement rue du Tchad permettra dans un premier temps, d’accueillir les élèves du collège Alphonse de Lamartine pendant les travaux de restructuration mais également des élèves supplémentaires pour répondre à la progression démographique. Lorsque les travaux de réhabilitation du collège Alphonse de Lamartine seront achevés le nouveau collège pourra atteindre sa pleine capacité et répondre aux besoins du secteur.

« Le Conseil départemental met en œuvre un plan d’investissements ambitieux dans les collèges afin d’offrir aux élèves et à la communauté éducative les meilleures conditions de travail et d’apprentissage possibles. Dans un territoire attractif comme la Haute-Garonne, nous devons répondre à la forte croissance démographique, pour favoriser la réussite et le bien-être de tous les collégiens, où qu’ils vivent sur le territoire », souligne Georges Méric, président du Conseil départemental.

Share

Soucieux de transmettre ce qu’il y a de meilleur dans nos territoires au plus grand nombre, Minjat vous a concocté sa meilleure sélection de produits d’été. Bien entendu, on reste sur du local en direct des producteurs, de qualité et au prix juste pour vous et ceux qui les fabriquent/élèvent.

Commençons par les grillades, les indispensables de cette saison estivale. L’enseigne travaille exclusivement des viandes en carcasses en direct des éleveurs associés ou partenaires. Elle vous propose ainsi le bon plan grillades jusqu’à -12% avec 6 colis indispensables à griller ainsi que des marinades au choix comme la marinade provençale, basque, thym citron et curry.

Un exemple ? Celui de la saucisse de Toulouse à 9,50€ le kg au lieu de 10,90€, valable pour des colis de 3kg ou 5kg.

Dans un autre registre, il ne faut pas oublier que cette année le canard se fait rare à cause de la grippe aviaire. Pourtant l’équipe de Minjat a réussi à vous dénicher des magrets, des aiguillettes ainsi que des cœurs de canard ! Les quantités restant limitées, n’hésitez pas à réserver…

Du côté fruits et légumes aussi c’est ambiance bons plans avec des colis ratatouille, des lots de melons, des plateaux de pêches ou encore des fruits à confiture (fraises, abricots…) et encore pleins d’autres surprises !

Cette saison, un vrai travail à était réalisé sur la carte traiteur. Anniversaire, baptême ou n’importe quelle fête de prévue cet été, Minjat a trouvé la solution et vous propose des salades, des entrées estivales et un grand choix de plats familiaux comme la paella, la fideua ou encore le cassoulet traditionnel par exemple. De quoi régaler tout le monde sans se soucier de cuisiner

Pour les professionnels de l’apéro de dernière minute (rassurez vous, on en fait partie), Minjat est là pour vous avec ses différents plateaux de charcuterie. Si vous êtes aussi en retard sur les boissons, n’hésitez pas à jeter un coups d’œil à la section de vins, bières et spiritueux en magasin.

Si vous vous demandez comment réserver, ça se passe en boucherie ou sur le site www.minjat.com

Derniers petits conseils qui vont bien :
– la livraison vous est offerte dès 80 euros d’achat
– pour les grandes tablées, réservez 2 jours avant pour la boucherie et 3 jours avant pour le traiteur afin d ‘être sûr de votre coup.

Lien direct vers le catalogue en cliquant ici

Minjat !
2/4 Av André-Marie Ampère, 31770 Colomiers
05 82 08 30 73
Fb : @minjatcolomiers
Insta : minjatcolomiers

Un article par Inès Restivo et Aline Theillaumas

Share

Lancé en 2017, le projet de réaménagement du Grand Val d’Aran entre désormais dans sa phase opérationnelle avec un aboutissement complet à l’horizon 2027-2028. Cette transformation urbaine offrira aux Columérines et aux Columérins un quartier modernisé qui répond aux nouveaux usages et prend toute sa place dans la ville. Ainsi, les travaux de déconstruction de la passerelle emblématique reliant la place du Val d’Aran à la Rue du Centre ont démarré ce lundi 20 juin en présence notamment de Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole.

Un nouveau quartier dynamique, pratique et agréable pour tous les usagers. Dans cet objectif, la passerelle entre le quartier du Val d’Aran et le centre-ville va être détruite pour construire une allée et faire le lien entre ces deux derniers. Le Boulevard De-Gaulle est renommé, ce sera dorénavant la Rue du Général-De-Gaulle, un espace qui donnera plus d’importance aux piétons et à la circulation douce.

Il s’agit là de la seconde phase de grands travaux en vue de la rénovation du Grand Val d’Aran. La première fut la déconstruction de la barre Gascogne en début d’année 2022. Ce premier acte participe à la reconfiguration du quartier, en ouvrant le Val d’Aran sur le secteur Ormeaux-Bel Air-Fenassiers. À la place seront construits trois bâtiments neufs : une résidence sociale seniors, un pôle santé (un laboratoire et un kiné), des logements en accession sociale et un parking souterrain.

Ce projet aux différents enjeux se décline sous différents travaux d’aménagement, dans un premiers temps, la création de nouveaux locaux pour le CEO, le Club d’Entreprise de l’Ouest Toulousain, qui est désormais présent au Val d’Aran. Il propose un dispositif en lien avec les entreprises et les acteurs du territoire pour favoriser l’insertion professionnelle au sein du quartier. Notons qu’il s’applique aux alternants comme aux demandeurs d’emploi plus âgés.

L’ensemble du stationnement sera géré en parking souterrain et la priorité sera faite aux modes de déplacement doux. L’esplanade du Val d’Aran sera aménagée en place jardin, un espace partagé où piétons et cyclistes cohabitent.

Comme toujours, la ville de Colomiers porte ce projet en adéquation avec les enjeux de transition écologique. Cette transformation s’inscrit dans l’objectif d’une vie plus verte avec de nouvelles plantations, une nouvelle piste cyclable, du mobilier de stationnement pour les vélos, une gestion intégrée de l’eau ainsi que des hôtels à insectes et nichoirs à oiseaux. Le renouveau paysager sera un nouvel atout pour le quartier, avec notamment la création de plus de 2 200 m d’espaces végétalisés supplémentaires, avec des jets d’eau.

Ce projet partenarial s’inscrit dans le cadre de la politique de la ville et a été qualifié de projet d’intérêt régional par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (Anru). Copiloté par la Ville de Colomiers et Toulouse Métropole, il transformera en profondeur le quartier.

Dans ce renouvellement, le logement est un enjeu principal, c’est pour cela que le bailleur social Altéal accompagne le projet et inscrit son action dans une démarche d’intérêt général avec pour objectif de permettre l’accès au logement au plus grand nombre et notamment les plus fragilisés.

Le projet du Grand Val d’Aran est mené sous conventionnement de l’Anru, avec 3 acteurs majeurs : Altéal, Toulouse Métropole et le Ville de Colomiers, avec des subventions de l’Arnu, de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, du conseil départemental de la Haute Garonne et de Feder par l’union européenne.

Pour résumer avec quelques chiffres, le Grand Val d’Aran, c’est 295 logements rénovés, 134 habitations démolies mais 185 construites, une nouvelle crèche, une résidence seniors, une nouvelle maison citoyenne, une maison des arts martiaux et de la boxe mais surtout, un tout nouveau quartier à découvrir.

Un article d’Aline Theillaumas et Inès Restivo
Photos Julien Hank Fitte

Share