Author

Diagonale

Browsing

Agriculteur céréalier et maraîcher à Lias, « Mathieu Gasc » prône une production locale et consciente.

Même si ce fils d’éleveur convient qu’il faille « de tous les types d’agriculture pour satisfaire les consommateurs », il déplore « qu’il n’y ait pas de certification pour le local et le raisonné ». En effet, c’est une toute autre façon de travailler que pratique « Mathieu Gasc », loin des dérives déplorées dans l’agriculture intensive. « Je mets tant que possible en place des alternatives aux pesticides. On utilise par exemple des auxiliaires, pour éviter au maximum les produits chimiques lorsque l’on travaille sous serre », développe l’agriculteur. « Mathieu Gasc » utilise aussi des couverts végétaux afin de limiter l’érosion, et nourrir les sols. Un état d’esprit qui a fait la renommée du maraicher, essentiellement distribué dans des magasins de producteur comme « Frais D’Ici » à L’Isles-Jourdain, ou « Minjat ! » à Colomiers.

L’exploitation familiale « La P’tite Cueillette » propose toute l’année des légumes de saison : ail, échalotes, oignons, aubergines, courgettes… à retrouver en vente directe à la ferme, et sous forme de gourmands paniers.

« Pendant le confinement, les gens se sont rendus compte de l’importance des producteurs locaux », développe l’agriculteur, qui déplore une baisse de fréquentation depuis la réouverture des frontières. Alors, on ne perd pas ses bonnes habitudes, et on profite pour cette rentrée des fruits et légumes de saison. A « La P’tite Cueillette », septembre est notamment l’heure des courges et du grand retour de la patate douce !

« La P’tite Cueillette », « Larroudé » 32600 Lias 0643953816

Share

A l’heure des cahiers neufs et des bancs d’école, l’enseigne reprend son amplitude horaire habituelle. Toujours en partenariat avec les producteurs locaux, « Bioccop  De La Ménude» développe pour cette rentrée sa partie traiteur. A table, le pain qui accompagne vos assiettes a été pétri par les mains de « Petit Louis » à Quillan, façonné avec amour par « Naroques » dans le Gers, ou par « Terra Maïr » à Toulouse. Les œufs utilisés pour les gâteaux, et à retrouver en libre-service, viennent de chez « Baumgartner » à Gaillac. Les douceurs autour de votre petit noir, sortent du four de « Bom Pasteis » à Blagnac.

Même la terrasse en bois qui accueille vos déjeuners a été réalisée par un artisan du coin. « Nous sommes dans une logique globale qui favorise aussi le « Zéro Gaspi », explique Estelle Duplantier, responsable adjointe du « Biocoop De La Ménude » . Ici, on pioche des fruits, du pain et des légumes destinés à la casse, pour les cuisiner et les proposer au rayon traiteur. Des produits censés être jetés, que le magasin vend aussi sous forme de paniers ; à réserver via l’appli « Phoenix » et à récupérer en boutique. « Nous donnons également nos restes et notre casse à l’association « Une Main Tendue » à Colomiers », ajoute Estelle Duplantier. C’est donc dans cette démarche très tournée vers l’humain et le partage, que « Biocoop De la Ménude» développe certains espaces non alimentaires, comme le corner jeu, ou encore la librairie. L’enseigne souhaite ainsi faire rayonner la philosophie « Biocoop », par le biais de lectures didactiques ou de jeux, autour de thématiques comme la planète et l’environnement. L’équipe solaire et énergique du « Biocoop De La Ménude » fourmille d’idées en matière de transmission. Du potager éducatif au troc de livres, le magasin donne vie aux multiples projets de cette grappe de passionnés. Un partage qui se fait aussi par la reprise d’animations, où naturopathes, diététiciens, mais aussi producteurs et créateurs, viennent partager leur savoir pour notre plus grand bien-être.

« Biocoop de la Menude »
45 chemine de la Salvetat 31770 Colomiers
05 32 10 82 56

Share

Premier site du patrimoine naturel souterrain en France, le « Gouffre De Padirac » est l’un des « Grands Sites » d’« Occitanie » à ne rater sous aucun prétexte. Cavité naturelle monumentale située à 11km à vol d’oiseau de « Rocamadour », elle est la plus emblématiques des grottes de l’hexagone. Un orifice de 35 mètres de diamètre et de 75 mètres de profondeur, qui regorge de galeries et de vestiges spectaculaires. A 103 mètres sous terre, la rivière de « Padirac » s’écoule sur plus de 40km, et offre un spectacle hors du commun. Le public commence la découverte des lieux à bord d’une barque manœuvrée par un batelier. Une visite qui dévoile successivement la « Grande Pendeloque », stalactite de plus de 60 mètres de long suspendue au-dessus du « Lac De La Pluie », le « Lac De Gours », et la majestueuse « Salle Du Grand Dôme ». Un univers sous-terrain formé il y plusieurs centaines de milliers d’années, qui n’a de cesse de fasciner par ses légendes et sa promenade sur la rivière sous-terraine. Aux formes de champignons, ou dentelles de roche, le labyrinthe de cavités séduit encore et toujours son public ébahi de 7 à 77 ans.

Et pour toujours plus de magie, le gouffre propose chaque samedi l’incroyable aventure des « Visites Explorateurs ». Eclairée à la lanterne, la cathédrale sous-terraine se dénude alors sous le silence, l’obscurité et la fraîcheur. Une expérience multi sensorielle hors du commun qui replonge à l’époque de la première descente d’« Edouard-Alfred Martel », le jeune explorateur à qui l’on doit la découverte de ce lieu aujourd’hui mythique.

Un voyage inoubliable au centre de la terre, qui donnera à vos vacances des allures d’évasion.

www.gouffre-de-padirac.com
www.laregion.fr

Share

Aussi magique que pédagogique, une ascension sur le « Pic Du Midi » ne s’oublie pas. En famille ou entre ami, le périple commence par un petit voyage mémorable à bord du téléphérique au départ de « La Mongie ». Un premier trajet qui conduit jusqu’à la gare du « Taoulet ». Changement de quai, et décollage immédiat pour un survol spectaculaire culminant à 320 mètres, à bord de la deuxième cabine menant au sommet. La journée commence enfin, et offre, depuis les terrasses panoramiques, une vue imprenable sur la chaîne des Pyrénées. Le temps s’arrête alors, et la modestie nous gagne face à une dame nature, plus majestueuse que jamais.

Petits et grands apprendront alors à faire connaissance avec elle ; on découvre les sommets à l’aide des tables panoramiques, tandis que les tables d’interprétations nous aident à analyser l’environnement riche des « Pyrénées ». Et pour ceux qui ont encore et toujours soif d’apprendre, l’« Espace Expériences » permet d’approfondir les thèmes forts de la recherche au « Pic Du Midi » que sont le soleil, les rayons cosmiques, les étoiles, l’atmosphère, ou encore les météorites. Le temps est encore et toujours à l’émerveillement, puisque le « Pic Du Midi » abrite aussi le plus haut planétarium d’ « Europe ». Situé sous la coupole « Baillaud », lieu chargé d’histoire et de science, il s’agit de la plus ancienne installation astronomique de l’observatoire. Enfin, c’est les yeux chargés d’étoiles que l’on prolonge le spectacle dans la coupole de l’astronome. Une expérience unique qui permet d’observer le soleil en direct, grâce à un télescope dernière génération !

Gravir le « Pic Du Midi », est bel et bien la promesse de passer des vacances la tête dans les nuages.

www.picdumidi.com
www.laregion.fr

Share

Réputé pour son design et sa conception audacieuse, le « Viaduc De Millau », chef d’œuvre de « Sir Norman Foster », est aussi une passerelle vers une ville chargée en art et en histoire. Situé au portes des « Gorges Du Tarn », le pont à haubans le plus long du monde s’admire depuis le belvédère de l’aire de l’autoroute A75. Pareil à un voilier dans le ciel, son mat est sans cesse contemplé. Cet été, on met le cap sur les trésors de « Millau », et on fait escale dans cette cité mêlant douceur et accent du « Midi ». Ses demeures médiévales, son beffroi, le lavoir de l’« Ayrolle », ou encore l’église « Notre-Dame De L’Espinasse ».

Le « Musée de Millau », niché dans l’ « Hôtel De Pégayrolles », nous plonge dans l’histoire riche et trépidante de la cité. On part ensuite à l’abordage des ateliers du gant de « Millau ». Capitale française de la peau et du gant, la ville s’est rendue célèbre auprès de Nicole Kidman, Dior, ou encore les « Daft Punk, pour ses créations à cinq doigts.

Puis on s’éloignera un peu de la ville de « Millau », pour rencontrer d’autres joyaux. Cap du côté des caves de « Roquefort », elles aussi stars en leur domaine. Uniques et spectaculaires, ce sont de véritables cathédrales souterraines qui abritent la star de nos plateaux fromage. On remontera à la surface pour une visite à la ferme, à la découverte du lait des brebis de « Lacaune ». Le temps d’une sieste à l’ombre, on se perdra dans les ruelles de « La Couvertoirade », plus beau village de « France », avec ses remparts et maisons du XVème siècle, son église et son château templier.

Enfin, on finira ce voyage dans le temps au cœur d’un écrin de verdure ; celui de « L’Abbaye De Sylvanès », joyau cistercien et haut lieu de spiritualité.

www.tourisme-occitanie.com
www.laregion.fr
www.millau-viaduc-tourisme.fr

Share
Photo : SMGSNav

Unique en Europe, ce canyon profond de 300 mètres offre un paysage à couper le souffle. Temple verdoyant, le cirque prend des airs d’oasis après la traversée des vastes causses arides du « Larzac », de « Blandas », et de « Campestre ». De son pont muletier, à sa cascade, en passant par les ruines de la chapelle « Notre-Dame », tout ici est charme et découverte. A l’affût de l’orchidée, de l’aigle royal, ou de la loutre d’Europe, on se laisse époustoufler par les gorges de « La Vis ». Entre falaises et dolomies, les cultures en terrasse, vignes, oliviers et mégalithes, nous plongent dans cette atmosphère enchanteresse. Royaume de l’itinérance douce, le temps est à la balade à pied, à cheval, à dos d’âne, ou à vélo électrique. De jour comme au clair de lune, partez à la rencontre de ce panorama le long des sentiers balisés. Une échappée 100% nature qui ravit les amoureux d’activités en plein air. Un sillon de verdure en plein cœur des Cévennes, qui fait de cette curiosité géologique un paysage unique, reconnu au patrimoine mondial de l’Unesco. Un territoire où la nature se dévoile à qui prend le temps de l’observer. Le tourisme qui s’y pratique se veut d’ailleurs responsable, basé sur la découverte des paysages, du patrimoine minéral, culturel et agropastoral, et respectueux de la faune et de la flore.

De quoi forger de beaux souvenirs et mettre tous ses sens en éveil.

www.cirquesnavacelles.com
www.grandsitedefrance.com
www.laregion.fr

Share

Et si le temps d’un été, on prenait les vacances à contre-courant. En ces heures où tout part à la dérive, prenons le sillage du « Canal Du Midi » pour un bol d’air en toute tranquillité. Au rythme des clapotis, entre deux rives, les croisières fluviales en péniche et en bateau sans permis donnent un nouveau souffle aux grandes vacances. Pour un week-end, une semaine ou plus, le canal français le plus connu du monde offre de nouvelles perspectives à votre escapade. De Toulouse à Agde et de Sète à Beaucaire, les escales promettent de belles surprises.

Un chemin de halage accueille vos balades en vélo, sur la quasi-totalité du long du « Canal Du Midi ». Redécouvrir les contours de « L’Etang De Thau », l’un des principaux bassins ostréicoles de France, avec ses 20 000 tonnes d’huîtres et de moules par an.

Naviguer jusqu’à la grande échelle de Fonsérannes près de Béziers, chef-d’œuvre de Pierre Paul Riquet. Se baigner à « L’Etang De Jouarre », situé à deux pas de « Homps », bordé de plages. Les étapes agréables ne manquent pas à l’ombre des platanes.

Arrivés en « Camargue », cap sur les plus de 350 espèces répertoriées. Voguer sur le canal comme les crinières des chevaux ondulent, s’envoler vers l’abbatiale « Saint Gilles » à l’instar des flamands roses, ou vibrer au rythme des taureaux des manades.

Côté gastronomie, huîtres, moules, et poissons frais trôneront à la carte des restaurants de bord de mer. En passant par Castelnaudary, c’est pour le cassoulet qu’on tournera la barre. Une échappée belle arrosée des vins du Languedoc les plus connus : « Corbière », « Minervois », « Fitou », et les « Muscats » de « Frontignan », « Rivesalte », ou « Lunel ».

Le programme est riche et poétique lorsque l’on opte pour des vacances à fleur d’eau.

www.crisboat.com
www.locaboat.com

Share

Le long de la route qui serpente la rivière « Lot » et les falaises, les hameaux typiques succèdent les maisons troglodytes, et on ne s’étonne plus à croiser des chevreuils et des écureuils. Une balade ponctuée par les « Châteaux des Anglais » nichés dans les falaises, ou les écluses pour ceux qui auraient choisi la voie navigable.

Elu premier village préféré des Français en 2012, le village médiéval de « Saint-Cirq Lapopie » offre aux visiteurs la richesse de son histoire et de son point de vue exceptionnel.

Dès lors, c’est un retour à l’époque médiévale qui s’amorce. Un voyage où les minutes s’égrènent le long des palissades, où les heures se perdent au détour des ruelles pavées, et où le temps s’arrête dans les cours des maisons du XIIème et XVème siècle. Et c’est plongé dans cette ambiance, que l’on redécouvre les treize monuments historiques de ce village classé. Au détour des jardins, sous les fenêtres trilobées, ou sous la douceur des arcades, on se replonge doucement à l’époque des chaudronniers, peaussiers et tourneurs de bois. Enfin, la découverte ne serait pas complète sans une halte à l’église imposante de « Saint-Cirq Lapopie » juchée sur son rocher.

Les alentours de « Saint-Cirq Lapopie » continuent quant à eux de séduire. La « Grotte Du Pech Merle » et ses peintures veilles de 20 000 ans, le « Château De Cénevières » qui voit le temps passer sur lui sans outrages au rythme de la rivière qu’il surplombe, ou le site géologique des « Phosphatières Du Cloup D’Aural », continuent d’émerveiller les visiteurs. Les amateurs de bonne chère feront un détour au marché aux truffes de « Limogne-En-Quercy », et les amoureux de nature iront se perdre dans le « Parc Naturel Des Causses Du Quercy ». Enfin, les croisières sur le « Lot » parferont ce séjour magique où se mêlent pierres et histoire.

www.tourisme-cahors.fr
www.laregion.fr

Share
Photo : Van Away

S’il est bien un moyen de transport qui a la côte pour cet été, c’est le camping-car. Un mode de villégiature qui semble être la star de cette période riche en incertitudes. Alors, pour s’évader tout en sécurité, rien de tel que des vacances itinérantes. « Ces véhicules de loisir permettent d’être chez soi partout, de partir quand on le souhaite, et de ne pas avoir la contrainte des réservations en avance », explique Anthony Martinet, directeur de la concession « Loisiréo » à Fenouillet. Et en matière de séjours nomades, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Des camping-cars à partir de 15 000€ pour des véhicules d’occasion, et à partir de 55 000€ pour du neuf. Mais c’est le fourgon aménagé qui est sans conteste le best-seller de cette année. A mi-chemin entre le camping-car et la voiture, les vans ont la particularité d’être très mobiles, et ne souffrent d’aucune interdiction de stationner. « C’est LE produit de l’après confinement ! Idéal pour voyager à deux, trois ou quatre personnes, ils offrent moins d’espace de vie que les camping-cars, tout en permettant un confort optimal », développe Anthony Martinet, directeur de « Loisiréo » à Fenouillet. Parmi les nouveautés de cette saison, le « Rapido V62» , compromis entre le camping-car et le fourgon, est la promesse de vacances en toute liberté.

Et pour ceux qui voudraient tenter l’expérience sans passer par la case achat, « Van Away » à Seilh propose des vans aménagés pour des séjours nomades en Europe. « Nous offrons un bouquet de services aux personnes qui voudraient tester cette manière de voyager. Une appli smartphone communautaire permet par exemple à nos clients de connaitre les bonnes adresses chez l’habitant où faire une halte pour la nuit, et les bons plans en dehors des aires de camping-car. Nous mettons aussi à disposition des « road book » ou propositions de circuits, et de séjours ; idéal pour les novices en manque d’inspiration », développe Jean-Philippe Ferton, créateur de la marque « Van Away ».

À noter sur vos carnets de voyage : des bons c’achat de 80€ sont offerts par la marque pour toute location sur les mois de juillet et septembre !

www.van-away.com
www.loisireo.fr

Share

Cité culturelle, ville évasion, contrée aventure, « Collioure » a tout d’un écrin. Les amateurs de photographie s’émerveilleront le temps d’une promenade en mer le long de la « Côte Vermeille ». Une excursion en navette, à la découverte des criques et des petites plages cachées, qui promet des panoramas exceptionnels, où se côtoient les contrastes entre la mer Méditerranée et la montagne des Pyrénées.

Les passionnés de faune et de flore opteront pour la croisière « Vision Sous-Marine », qui permet de descendre sous le niveau de la mer pour admirer la faune et la flore locale, comme dans un aquarium. Et pour ceux qui voudraient se frotter de plus près à la vie des profondeurs, la réserve naturelle nationale de « Cerbère-Banyuls » promet des sessions de plongée inoubliables. Avec un peu de chance, les dauphins accompagneront le bateau pour une petite visite amicale.

Les randonnées pédestres offrent quant à elles des escapades à faire en famille ou entre amis. Des balades entre belles pierres et garrigue, surplombant la « Grande Bleue », et qui donnent à découvrir le patrimoine de « Collioure ».

Lors de cette échappée belle, la superbe « Crique De L’Ouille » accueille des randonnées VTT à ne rater sous aucun prétexte. Une descente aux portes de « Collioure » escortée par les plages et les embruns.

Mais la ville, la lumineuse, celle où l’art n’est jamais loin, nous fait nous échapper au-delà de ses sentiers escarpés et sinueux. « Collioure » nous fait voyager sur la soie d’un pinceau de peintre, sur la toile des contemporains. Cet été, l’exposition « L’Eau A La Bouche » raconte, au travers d’une sélection d’œuvres du « Musée D’Art Moderne », la relation étroite qui existe depuis toujours entre l’homme et la mer.

Tour à tour muse, culture, aventure, ou nature, « Collioure » demeure encore et toujours l’aquarelle que l’on ne se lasse jamais de contempler.

www.laregion.fr
www.collioure.com

Share