Author

Diagonale

Browsing

Animation des balcons et terrasses, les points d’eau suscitent un véritable engouement.

Des bassins et fontaines décoratifs qui ont désormais leur place sur les terrasses, les balcons, et les patios. Zen et rafraîchissantes, les plantes aquatiques créent un petit univers vibrant de couleurs et de sensations. On optera pour des plants déjà bien développés, et en conteneur, pour en profiter dès les beaux jours. On se laissera alors séduire par les formes géométriques de la prêle japonaise, et par les couleurs vibrantes du nénuphar. Pour recréer son univers aquatique dans les cours et sur les terrasses, « Truffaut » Colomiers offre une large gamme de kits bassins et fontaines.

Source de vie et de fraîcheur en été, « un bassin bien équilibré et bien entretenu réduit la population des moustiques, à la différence des eaux stagnantes », explique Alexandre, responsable aménagement extérieur chez « Truffaut » Colomiers. «  Il s’agit d’une science exacte, et il est primordial d’être conseillé par un professionnel pour aménager vos bassins  », développe Paul, responsable végétaux d’extérieur chez « Truffaut » à Colomiers. En plus de faire la part belle à la faune et la flore aquatique, un bassin naturel est exempt de chlore, et demande au final beaucoup moins d’entretien qu’une piscine traditionnelle. Un véritable retour aux sources qui utilise le pouvoir des plantes pour nettoyer l’eau, et qui se fond très bien dans le paysage, donnant l’impression de se baigner dans un lac.

Share

Et si cette année nos extérieurs étaient notre destination vacances numéro un ? Familiale, sportive, ou design, plus que jamais la piscine inspire. Réponse au défi environnemental, celle-ci est tant une motivation économique qu’écologique.

Si pour 27% des Français, passer des vacances à la maison permet d’éviter nombre de frais et de déplacements, 37% d’entre eux l’utilisent pour recréer un univers esthétique chez soi. Enfin, 36% des habitants de l’hexagone voient en la piscine une bonne raison de réunir la famille. Du côté des tendances 2020, le couloir de nage, toujours en vogue, continue de séduire par ses constructions longilignes, qui s’implantent tant dans un environnement classique que moderne. Toutefois, les amateurs de la trempette farniente se tournent de plus en plus vers des bassins plus courts, avec moins de fond, et qui demandent moins d’entretien. «  Nous avons troqué les piscines de 12m de long contre des bassins de 7m. Nos clients privilégient globalement la détente et le jeu dans leurs bassins », développe Jean Paul Martet, gérant et fondateur de « Sodipa ». Les mini-piscines, les piscines hors-sol, et les monocoques, conquièrent de plus en plus de citadins en quête d’oasis. Et c’est dans le célèbre « Classic Blue » de chez « Pantone » que l’on plongera cette année. Une teinte élégante propice à l’apaisement, qui invite à la sérénité.

Share

Plus que jamais nos habitudes de consommation suscitent réflexion et remise en question. Une nouvelle philosophie liée au jardinage commence quant à elle à faire des émules outre Atlantique : le « Slow Gardening ».

A mi-chemin entre consommation durable, partage, et pleine conscience, cette tendance appelle à un retour à des valeurs plus responsables. S’il est bien une leçon imposée par le confinement, c’est celle d‘apprendre à prendre son temps. Désormais, on flâne les pieds dans l’herbe, on profite de l’odeur du lilas, et on pense « eco-logique ». Dans cette nouvelle ère du jardinage, les pesticides sont proscrits, et l’on tend peu à peu vers la permaculture, le compostage, et le paillage. « On peut profiter de cette période estivale pour installer des engrais verts sur certaines zones du potager. Les semences de colza, de moutarde blanche, ou encore de navette, permettent de garder le sol couvert, de lui fournir les éléments nutritifs dont il a besoin, et de le travailler grâce à leur système racinaire », explique Patrice Bajan des « Espaces Verts Du Languedoc ».

Un jardinage lent et réfléchi, qui implique aussi une sélection étroite dans le choix de ses végétaux. On optera pour une consommation locale afin de soutenir les pépiniéristes et horticulteurs de notre région, et bénéficier de leurs précieux conseils. Le « Slow Gardening » est donc bel et bien un investissement proactif de son extérieur ! De l’art de s’accorder au rythme de la nature, où la faune et la flore reprennent leurs droits pour notre plus grand plaisir.

Parole d’expert avec Olivier Mousseigt (Jardinier)

«  Il est important d’adapter ses plantations à son espace de vie, et à l’orientation de son extérieur. Pour les petits espaces comme les balcons, on optera pour des végétaux à faible développement, ou pour des plantes naines. Les extérieurs de taille réduite et ombragés pourront accueillir des végétaux en bac, comme la bruyère, l’azalée, ou le sarcococca. A l’inverse, le phormium, l’agapanthe et l’abelia nains, les cactées, ou encore le yucca rostrata, se plairont dans les petits espaces ensoleillés. De même pour le potager, qui appréciera les expositions plein sud. Enfin, les zones très abritées, type loggia, seront l’emplacement idéal pour les agrumes. Notez qu’un arrosage régulier tout au long de l’année s’impose, pour ces espaces fermés qui ne bénéficient pas de la pluie. De plus, le végétal en bac s’abîme plus qu’en pleine terre. Agrémentez votre arrosage d’un engrais en granule ou liquide pour les jardinières qui trônent sur vos balcons.

Du côté des plus grands espaces, la tendance est aux jardins à l’anglaise qui sonnent le retour au naturel et demandent moins d’entretien. Ainsi, la mode du minéral fait son grand « come-back », et l’ardoise sous forme de paillettes ou de pas japonais investissent les extérieurs. L’acier corten s’invite aussi dans les jardins. De nouveaux éléments de déco comme des bouts de bois, des monolytes, ou encore des œuvres d’art en fer corten, se laissent manger par le végétal et confèrent une autre dimension aux coins de verdure. Toujours dans la même veine, la permaculture redonne ses droits à la nature. Recouvrez le sol de votre potager de copeaux de bois pour faire des économies d’eau, limiter la levée de mauvaises herbes, nourrir la terre, et protéger les racines du froid en hiver et du chaud en été. Et pour un jardinage toujours plus écologique, le compostage permet de faire des économies et du bien à l’environnement. Les pesticides sont alors de plus en plus bannis, et le temps est venu d’accepter les mauvaises herbes dans le jardin. Pour protéger ses plants et plantes, on ouvre désormais sa porte au bio contrôle. Les larves de coccinelles sont idéales pour lutter contre les pucerons, les pièges à phéromones protègent des chenilles processionnaires, et les nématodes débarrassent des papillons qui ravagent les palmiers .

Share

Tous les conseils pour profiter de vos extérieurs

Si pour certains cette parenthèse de confinement a permis de se recentrer sur soi, elle a revêtu pour d’autres le costume de maton. Alors que les beaux jours se lèvent, et que le voile sur des temps incertains se soulève, rien n’est plus précieux qu’un petit extérieur bien à soi. Jardins, terrasses ou simple balcon, ces petits écrins de verdure sont les stars du moment. Désormais, l’heure est à la détente en plein air. Des oasis au sein desquelles on redécouvre le jardinage, le chill, et les repas à l’ombre

Un écrin de verdure entre les murs

Le vert s’invite sur nos terrasses

©Hélène Ressayres

Si l’indoor végétalisé a eu le vent en poupe cet hiver, lui aussi se déconfine et migre vers l’extérieur. Les cactées sont les stars des petits espaces, pour un look épuré et moderne. Idéal pour un environnement urbain et semi-urbain, ils nécessitent peu d’entretien. «  En pleine terre ou en bacs exposés à la pluie, les cactées ne demandent aucun arrosage. Ce sont des plantes qui ne gèlent pas et sont capables de résister à des températures allant jusqu’à -13°C », explique Patrice Bajan, responsable des achats végétaux des «  Espaces Verts Du Languedoc  ». A l’instar de la haute couture, les plantes se mettent elles aussi à la tendance rétro. Et c’est ainsi que défilent sur les podiums des jardineries, les bohèmes Strelitzia, les exotiques bananiers, et les sylphides Phormiums.

Et le vintage semble s’inviter jusque dans le potager, puisque «  les gens recherchent le goût de la tomate de mamie  », confesse Paul, responsable végétaux d’extérieur chez « Truffaut » à Colomiers. Un engouement pour les variétés anciennes et qui ont du goût, à retrouver parmi la large sélection proposée par « Les Espaces Verts Du Languedoc ». On choisira une Rose de Berne à la peau très fine pour la salade, une tomate russe pour les coulis, ou des tomates cocktails à l’heure de l’apéritif. Car l’été est bel et bien le moment de récolter et réaliser ses conserves. Du côté des plantations, l’heure est aux légumes d’hiver : chou, salade, radis et brocolis, prennent place dans les semis.

Pour les adeptes du minimalisme, le jardin minéral confère un style épuré et zen à nos extérieurs. Inspiré de la philosophie bouddhiste, le jardin minéral crée une harmonie entre l’homme et la nature. Statues, obélisques, mousse, lichen, et cailloux, rythment l’ambiance oisive de ces terrasses modernes. « Il s’agit de jardins où il y a peu de vivant. On obtient grâce à ces compositions minérales, de belles esthétiques qui demandent un entretien infime  », développe Alexandre, responsable aménagement extérieur de chez « Truffaut » à Colomiers. Le nombre limité de végétaux permet ainsi la création d’un espace extérieur agrémenté sur une très petite surface

Share
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BELIER.jpg.

21 mars au 20 avril

Travail : toujours 1er dès qu’il s’agit de faire grève. Ils vous ont à l’œil. Amour : pratiquer l’abstinence vous permettrait d’y voir plus clair. Santé : vous dialoguez toujours avec les morts ? Allez consulter.


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est TAUREAU.jpg.

21 avril au 20 mai

Vie : gilet jaune dans l’âme, vous ne rêvez que de ronds points. Amour : désœuvré(e) par des rencontres sans lendemain ? Restez allongé(e) et il ne vous arrivera rien. Santé : faites un bilan de santé puis priez très fort. N’oubliez pas les cierges.


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est GEMEAUX.jpg.

21 mai au 21 juin

Vie : adopter un chien vous sortirait de votre dépression. Ne marche pas avec les animaux empaillés. Amour : vous saurez convaincre votre conjoint sans le menacer physiquement. Santé : vous allez rencontrer le créateur. Donnez  lui mon bonjour.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CANCER.jpg.

22 juin au 22 juillet

Travail : des facilités pour dénoncer vos collègues. Un atavisme familial ? Amour : vous aimez la routine ? Vous allez être servi. Santé : l’ablation de l’estomac vous permettrait de retrouver votre poids idéal.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LION.jpg.

23 juillet au 22 août

Vie : vous vous réconciliez avec votre double cosmique. Il était temps. Amour : vous recherchez une relation de qualité ? Changez de partenaire. Santé : la magie noire pourrait vous aider à retrouver la santé.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est VIERGE.jpg.

23 août au 22 septembre

Vie : le saviez vous ? Votre animal totem est la buse. Amour : en offrant une cravache en cuir à votre partenaire, les inhibitions disparaitront mais les coups pleuvront. Santé : en 2020, vous retrouverez votre peau de bébé. Mais la voix d’Annie Girardot.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BALANCE.jpg.

23 septembre au 22 octobre

Vie : vous n’aimez pas rendre service et vous avez bien raison. Amour : en coupant vos ailes vigoureuses, votre conjoint vous empêche d’aller vers les champs lumineux et sereins. Santé : en formes.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est SCORPION.jpg.

23 octobre au 21 novembre

Vie : vous ne supportez plus les autres qui eux, vous tolèrent. Amour : la cruauté de votre conjoint n’est pas sans rappeler Caligula dans ses mauvais jours. Santé : mettez vous rapidement au karaté, ça pourrait vous servir.

22 novembre au 21 décembre

Travail : on vole vos idées ? Mais qui peut bien faire ca ? Amour : vos envies sont changeantes et ça inquiète votre conjoint. Santé : un mois de jeûne et vous retrouverez votre silhouette d’antan.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CAPRICORNE.jpg.

22 décembre au 20 janvier

Tendance : ok pour vous faire tatouer; mais pas n’importe quoi. Amour : votre vie, c’est Kloug ? Changez de conjoint. Santé : stressé par la vie ? Essayez le Mojito au lexomil. A consommer avec modération.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est VERSEAU.jpg.

21 janvier au 18 février

Vie : le pire est derrière vous mais pourrait vous doubler. Amour : même s’il vous trompe, votre conjoint tient très fort à vous. Santé : anus horribilis ? Et si vous en parliez à votre proctologue ? 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est POISSON.jpg.

19 février au 20 mars

Travail : la tête pleine de projets pas toujours très honnêtes. Sachez prendre des risques. Amour : Au Tadjikistan, vous plairiez beaucoup. Santé : moral d’acier mais jambes en coton.

Share

Tous les mois, votre magasin Leroy Merlin de Colomiers organise des cours de bricolage dans son espace dédié. Pour que vous n’en manquiez aucun et que vous puissiez vous inscrire voici ceux qui feront le mois de février.
Inscriptions à l’accueil du magasin ou sur leroymerlin.fr/colomiers

Atelier Bricolage

  • Poser un carrelage de sol (3h) – 25
    Mercredi 12 février à 14h – Vendredi 28 février à 14h
  • Installer un circuit de plomberie sans soudure (3h) 25€
    Samedi 8 février à 9h30
  • Relooker un meuble (3h) 25€
    Vendredi 7 février à 9h30 – Mercredi 19 février à 9h30
  • Poser un parquet flottant (3h) 25€
    Samedi 15 février à 9h30
  • Apprendre les bases de la menuiserie (3h) 25€
    Lundi 10 février à 14h – Samedi 29 février à 14h
  • Réaliser les gestes de base du bricolage (3h) 25€
    Mercredi 5 février à 14h – Samedi 22 février à 9h30
  • Poser une terrasse composite ou bois sur lambourdes (3h) 25€
    Samedi 22 février à 14h
  • Réaliser une installation électrique (3h) 25€
    Samedi 29 février à 9h30
  • Poser des plaques de plâtre et faire les joints (3h) 25€
    Samedi 8 février à 14h – Mercredi 26 février à 16h30

Atelier Make it

  • Fabriquer ses produits ménagers (2h) 15€
    Jeudi 6 février à 14hVendredi 21 février à 9h30
  • Fabriquer une suspension en macramé (1h30) 10€
    Mardi 4 février à 18h – Mardi 25 février à 14h30
  • Apprendre à coudre (1h30) 15€
    Mardi 4 février à 14h30 – Mardi 25 février à 18h
  • Fabriquer une jardinière (3h) 25€
    Jeudi 20 février à 14h

Atelier Bricolage pour enfants !

  • Atelier duo enfant/adulte : fête des grands-mères (1h30) 15€
    Mercredi 19 février à 14h30

Leroy Merlin Colomiers
ZAC du Perget – 2 rue Marie Curie
31770 Colomiers – 05 34 36 13 00
Facebook
Instagram

Share

Lorsque l’on souhaite investir dans l’immobilier, l’obtention du financement est l’étape primordiale à anticiper. Cette phase n’est pas sans encombre, c’est un long parcours qui demande une certaine préparation pour y arriver. Ainsi, que faut-il mettre en place pour optimiser ses chances de décrocher son crédit immobilier ? ICC Finance, société de courtage, présente les principales clefs qui vous aideront à mettre toutes les chances de votre côté.

Soignez votre profil d’emprunteur
L’une des premières clefs pour obtenir son crédit immobilier est de faire attention à ses dépenses. La banque juge la cohérence du projet en regardant les habitudes de consommation du futur emprunteur à l’aide de ses trois derniers relevés bancaires mensuels.

Pensez à un apport personnel
Disposer d’un apport personnel lors d’un achat immobilier est conseillé mais toutefois il n’est pas obligatoire. Dans le dossier d’emprunt, l’épargne résiduelle (après projet) dont dispose le client a aussi son importance.

Faites attention à votre capacité d’endettement
L’ensemble des prêts d’un emprunteur ne doit pas dépasser 33% de ses revenus. Cependant il ne faut pas toujours s’arrêter à cette règle : Les banques regardent aussi « le reste à vivre ». « Si une personne gagne 4 000€ mensuels et qu’elle a un crédit immobilier de 1 500€ par mois, son taux d’endettement dépasse ces fameux 33%. Pour autant il lui restera encore 2 500€ pour ses autres dépenses » souligne Hugo Cariat, dirigeant d’ICC Finance. « Le reste vivre » est donc très important, il doit être compris à minima entre 650€ et 850€ par adulte et entre 200€ et 300€ par enfant à charge. Chaque dossier est différent et c’est la cohérence du projet qui compte le plus pour l’accord du financement.

Entourez-vous de professionnels du secteur
Faire appel à un courtier en crédit immobilier vous aidera à augmenter vos chances d’obtention d’un crédit à un taux intéressant. « Son rôle est de mettre en concurrence des établissements bancaires afin de trouver les conditions de financement les plus intéressantes pour son client. Ce spécialiste de l’immobilier a accès à quasiment toutes les offres du marché bancaire, ce qui lui permet de savoir quelle banque va être intéressée par tel ou tel profil. Chacune d’elles a sa cible de clientèle, le courtier se doit alors de guider son client vers celle qui correspond le mieux à son profil d’emprunteur » rajoute Hugo Cariat.

ICC Finance Colomiers – Courtier en crédit immobilier
10 Allée du Roussillon, Colomiers
05 61 40 79 68
www.icc-finance.fr

Share

Ce mois-ci, Un Air de Famille s’est invité chez Rose-Marie et Pierre Fournier, dirigeants du Super U Colomiers et devenus figure du commerce local incontournable.

Diagonale : Quel a été votre parcours avant de reprendre le Super U de Colomiers
Pierre Fournier : Nous étions depuis de longues années dans le secteur de la grande distribution alimentaire, 20 ans pour ma part chez Carrefour en tant
que directeur d’hypermarché en particulier à Paris et dans le Pas-de-Calais et Rose-Marie en tant que chef de rayon. Nous étions déjà totalement immergés dans cette activité avant de prendre notre décision de nous mettre à notre compte. C’était donc une démarche mûrement réfléchie.

Pourquoi avoir choisi l’enseigne Super U ?

Rose-Marie et Pierre Fournier : Nous avions le choix entre plusieurs enseignes mais au final Super U nous a paru la plus dynamique et surtout la plus adaptée à notre vision du métier.

Comment s’est passée votre arrivée à Colomiers et en quelle année ?
Rose-Marie et Pierre Fournier : Nous avons repris ce magasin en 2006. Il était, à cette époque, en grande difficulté financière et ce, depuis déjà plusieurs années. Il nous fallait relever ce délicat challenge très rapidement. Nous avons pu le réaliser en impliquant nos collaborateurs à notre projet d’entreprise. Nous avons mis en place un système de rémunération de notre personnel lié aux performances économiques de chacun des rayons. Le résultat a été rapide et efficace puisqu’en deux ans, nous remettions le bateau à flot et nous avons pu ainsi responsabiliser toutes nos équipes sur des objectifs concrets. Depuis votre reprise, vous avez opéré à des modifications d’aménagement de votre magasin ?
Rose-Marie et Pierre Fournier : Tout à fait puisqu’après cette première étape financière, nous l’avons totalement relooké et réaménagé. C’était non seulement pour lui donner un coup de jeune mais également pour le réadapter aux besoins d’aujourd’hui en optimisant sur surface globale tout en créant deux boutiques (CamaÏeu et Jennyfer) qui donnent sur la rue du Centre. Cela a permis de rendre les achats dans notre magasin beaucoup
plus agréable pour notre clientèle et de répondre au mieux à leur demande.

Maintenant que ces deux grandes étapes sont passées, quels sont les projets pour les années à venir ?
Rose-Marie et Pierre Fournier : Notre prochain challenge, qui nous tient vraiment à cœur, s’inscrit dans la politique de la ville dans les années à
venir. Comme tous les Columérins le savent, le Centre Commercial Plein Centre qui date de 1979, a réellement besoin d’être repensé et intégré dans
un nouvel aménagement du centre ville, que ce soit pour les commerçants, les Columérins afin de redonner de l’attractivité à Colomiers Centre. Nous
souhaiterions être pleinement intégrés dans cette réflexion qu’aura, nous l’espérons, la future équipe municipale, quelle qu’elle soit. Nous espérons
que les futurs élus ont conscience de l’évidence, l’urgence et l’importance de ce nouveau projet. Certes, c’est un projet ambitieux mais réellement nécessaire pour redonner de l’attractivité au centre ville et éviter que les Columérins aillent faire leurs achats dans les villes voisines. Il faudra que les commerçants y soient totalement impliqués car c’est un projet qui redessinera le centre ville pour les 30 ou 40 ans qui viennent.

Share

Afin d’aider les nouveaux adoptants à s’occuper de leur animal de compagnie, nous avons rencontré le Dr. Michael Boussellier, vétérinaire à la Clinique de la Rivière de Plaisance.

Diagonale : Quelle est la première chose à faire lorsque l’on vient d’adopter ?

Michael : Il faut prendre rendez-vous avec un vétérinaire pour vérifier que tout va bien et qu’il n’y a pas d’anomalie. Celui-ci va ensuite prodiguer des conseils sur l’hygiène dentaire, le soin des oreilles et du pelage, l’alimentation adaptée (âge, stérilisation…), mais aussi les les traitements contre les parasites internes et externes, et la vaccination.

Quelles vaccinations sont obligatoires ?

Si vous voyagez à l’étranger avec votre animal, l’anti-rabique (rage) est obligatoire. En dehors de celui-ci, les vaccins sont fortement conseillés surtout lors de contacts avec l’extérieur. Nous préconisons de commencer un protocole de primovaccination dès 7-8 semaines selon les espèces. Cette primovaccination nécessitera un rappel annuel pour assurer son efficacité. Notre rôle est alors de poser toutes les questions nécessaires au propriétaire pour définir des préconisations pour la santé de l’animal en fonction de son mode de vie.

Qu’en-est-il des traitements contre les parasites ?

La vermifugation est recommandée tous les mois pour les chiots et chatons car ils ont un système immunitaire faible, puis tous les trimestres pour les adultes. En revanche si ces derniers sont en contact avec des enfants en bas âges il est conseillé, à titre préventif, de vermifuger tous les mois. Pour le traitement des tiques et des puces cela dépendra du type d’administration (collier, pipette, comprimé) qui aura une efficacité plus ou moins longue.

Quels autres conseils pouvez-vous donner à des nouveaux propriétaires ?

Lors de la consultation pédiatrique, nous donnons des conseils sur la sociabilisation, l’éducation, l’acquisition de la propreté. Parfois, nous réitérons lors de la consultation pubertaire lorsqu’il y a des soucis de comportement. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à poser des questions à son vétérinaire. Nous sommes-là pour ça !

Clinique Vétérinaire de la Rivière
1 rue Pierre Loti, 31830 Plaisance-du-Touch
Tél. 05 61 07 23 83
www.clinique-veterinaire-de-la-riviere.com

Share

Le Club d’Entreprises de l’Ouest Toulousain se mobilise aux côtés des Mairies et collèges de Colomiers et Tournefeuille pour proposer aux
jeunes élèves de 4ème et 3ème et à leurs parents de rencontrer des professionnels pour parler métiers et orientation les 4 et 6 février.
À travers un court temps de témoignages, le public pourra découvrir les parcours de chefs d’entreprises et d’apprentis, du choix de leur orientation
à aujourd’hui. En suivant, il aura le loisir d’aller à leurs devants, sur les pôles d’activités pour échanger avec eux sur les métiers et formations afférentes.
Ces pôles seront composés de professionnels, d’écoles ou organismes de formation et d’organisations professionnelles. Sera également présent le
C.I.O (Centre d’Informations et d’Orientation).
2 dates à retenir :
4 février 2020 / 18h30 / Phare de Tournefeuille
6 février 2020 / 18h30 /Hall Comminges Colomiers
Les pôles d’activités présents seront très nombreux et donneront une vision concrète de différents domaines d’activité à tous les élèves présents.
Voici quelques-unes des activités présentes lors de ces deux soirées:

-Santé / social / animation
-Droit / justice / sécurité
-Industrie
-Bâtiment
-Commerce / Vente
-Métiers du tertiaire (informatique, RH, comptabilité,
-communication, banque, assurance, …)
-Hôtellerie / restauration
-Culture / sport
-Transport / logistique
-Enseignement
-Développement durable
-C.I.O

Une bonne opportunité de faire le bon choix !!!

Share