Journal-Diagonale
Tag

commerces

Parcourir
Photo Julien Fitte

Passant de 20h à 18 depuis samedi dernier, l’avancée du couvre feu a pour but de faire reculer la progression de l’épidémie de Covid 19. Dommage collatéral, elle fait également reculer les plages horaires dans lesquelles les commerces peuvent évoluer. Faisant preuve une énième fois de flexibilité et d’agilité, les enseignes de notre territoire adaptent donc leurs horaires afin d’affronter au mieux cette nouvelle restriction. Ils sont valables pour les 15 jours à venir sous réserve de modifications.

Boulanger Colomiers
À partir du samedi 16 janvier, jusqu’au 31 janvier, ouverture du magasin à 9h00.Ouverture du Drive à 8h30.Fermeture du magasin à 17h45.
Les horaires d’ouverture et du drive peuvent être modifiés dans les prochains jours.

Minjat!
Le magasin ferme désormais à 18h ; les retraits des courses et des plats de la cantine à 17h45 ; la livraison le lundi et jeudi de 15h à 19h. De plus, ils réfléchissent à plusieurs solutions pour vous permettre de faire vos courses et de vous organiser ! Vous pouvez donner votre avis par le biais de leur page Facebook mais également par mail bonjour@minjat.com :
-Allez-vous utiliser leur site de commandes en ligne ?
– Préférez-vous les retraits en magasin ou la livraison à domicile/au bureau?
– Auriez-vous besoin que le magasin ouvre avant 9h30 ?
– Souhaiteriez-vous être livré après 19h ? Merci d’avance pour tous vos retours. N’hésitez pas à leur faire part de vos propositions.

Culture Vélo Colomiers
Pour les 15 jours qui arrivent, le magasin de Colomiers change ses horaires. Il sera ouvert du Mardi au Samedi de 8h30 à 17h30 sans intéruption

Excedent Electromenager Plaisance-du-Touch

Decathlon Colomiers
Pour les 15 jours à venir, l’enseigne à fond la forme sera ouverte sans interruption de 9h à 18h

Leroy Merlin Colomiers
Suite aux dernières directives gouvernementales, nous vous accueillons désormais :
Du lundi au samedi de 9h à 18h. Le dimanche toujours de 9h à 13h. Si vous n’êtes pas disponible pendant ces horaires vous pouvez choisir vos produits et passez commande en ligne sur https://www.leroymerlin.fr/magasins/colomiers.html Pour le retrait, en drive ou livraison, c’est vous qui choisissez.

Plaisirs du vin
Nouveaux horaires également pour la cave
LUNDI : 14h-18h
MARDI, MERCREDI ET JEUDI : 10H-12h30 / 13:30H-18H
VENDREDI : 10H-18H
SAMEDI : 10H – 18H

COMERA
En raison des dernières annonces gouvernementales, votre magasin COMERA Cuisines Colomiers adapte ses horaires d’ouverture. Ils vous accueillent du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h. Le samedi de 10h à 18h.

Bureau Vallée
L’enseigne de la grande distribution spécialisée dans la papeterie, les fournitures de bureau, bureautique et consommables informatiques s’adapte et ouvre désormais ses portes du lundi au samedi de 9h à 18h

Crayons et Images
Nouveau plan d’attaque pour lutter contre la covid 19, la boutique est désormais ouverte de 10h à 18h du mardi au samedi

Share
Claude Carrère, président de l’Association des Commerçants du Perget

Au défi de devoir maintenir une dynamique économique globale dans un contexte de crise sanitaire qui dure, l’Association des Commerçants du Perget s’adapte en proposant en ce début 2021 une carte privilège.

À destination des collaborateurs œuvrant dans les enseignes de l’association, ce sésame ouvre droit à des réductions personnalisées auprès des enseignes participantes. Une manière de remercier toutes celles et ceux qui participent quotidiennement à la bonne marche de la zone.

Frappée d’un QR code, elle est reliée à un site web qui détaille les avantages accordés en fonction des entreprises, permettant à l’avenir de proposer des actions/promotions exceptionnelles de par la flexibilité de cet outil.

Encore une fois ingénieuse et faisant preuve de capacités d’adaptation remarquables, l’Association des Commerçants du Perget signe une animation économique bien pensée et évolutive.

Share

Aux portes d’un large quartier résidentiel et jouxtant une zone d’activité, la place des Marots à Colomiers est devenue en quelques années un regroupement de commerces de proximité où l’on vient chercher plus que du simple échange économique.La population est très attachée à ce carrefour à la fois économique et social, c’est pourquoi nous avons décidé d’aller rencontrer ceux qui font vivre cette place aux allures de petit village.

Le Corleone Café

Ouvert depuis à peine 6 mois par Isabelle et Samir, ce café a déjà créé sa communauté d’habitués. Ouvert 7j/7 (jusqu’à 2h du matin !), il retransmet l’intégralité des matchs de football et de rugby, et fait également office de point relais UPS. Résidents du quartier depuis 5 ans, les deux tenanciers ont ouvert ce commerce car « il manquait un espace de convivialité ici. On se sent bien sur cette place, il y a un parc, des commerces, il ne manquait que nous » nous confient-ils autour d’un arabica.

Salon de coiffure Bruno Flaujac

Virginie (la responsable), Ludivine et Marie prennent soin des cheveux dans cette boutique depuis quelques années, offrant un service personnalisé en adéquation avec le reste des commerçants locaux. De leurs clientes, elles ont fait des connaissances et parfois même des amies tant le sentiment de proximité et de confort est présent dans ces murs.
Proposant leurs services sans rendez-vous, les 3 collègues de ce salon généraliste créent tous les mois des offres promotionnelles car ici confort ne rime pas avec immobilisme.

Pharmacie Des Marots

Établie depuis 2002 par Mr Barthe, ce commerce est un des pionniers de la place. Auparavant situé à En Jacca, cette pharmacie générale est aujourd’hui animée par 5 personnes. « Le transfert sur cette place nous intéressait parce que la zone était en plein développement. Nous avons eu du flair». La population nous est dépeinte comme jeune et active. Après ces années d’expérience, Mr Barthe poursuit « nous avons soigné des enfants qui sont désormais adultes ». Admirable.

Carrefour Express

Employant 3 personnes sous bannière Carrefour depuis un an et demi, cette supérette de proximité était déjà en place depuis quelques temps sous un autre étendard. Ce qui n’a pas changé par contre ce sont les clients habitués qui sont ravis de pouvoir trouver de quoi remplir leur panier sans avoir à traverser la ville et ses irréductibles bouchons. Pour les eux, rentrer dans ce magasin, c’est un peu comme rentrer dans leur cuisine. J’en veux pour preuve nombre de visiteurs qui débarquent en pyjama pour venir chercher LE fameux truc qui manque. Difficile de trouver un commerce où il fait aussi bon vivre.

Anatomik Body

Nouvelle enseigne mais toujours le solide Anthony derrière le comptoir de ce magasin de complément alimentaires pour les sportifs. En sortant de la franchise dans laquelle il se sentait à l’étroit, il ouvre sa gamme et propose des produits encore plus adaptés et des prix bien plus bas! Le choix de la place des Marots était pour lui une évidence au regard du nombre d’installations sportives sur la zone. La proximité et la régularité de la clientèle étant primordiales pour cette activité où le conseil est central, il ne pouvait rêver mieux!

Boulangerie La Panetière

On a tous vécu le fameux « Chéri tu as pensé au pain ? », suivi d’une course dans la ville pour ramener de quoi accompagner le repas. Idéalement située sur la place, la boulangerie La Panetière efface ce petit tracas et propose notamment son pain de campagne des plus appréciés. Avec différents sandwichs tout au long de la journée, il est simple d’improviser un repas dans le parc mitoyen les jours de grand soleil. Pilier du quartier, cette enseigne fait le quotidien des habitués, toujours avec le sourire!

Mag Presse

Patrick Montagut officiait en centre ville de Toulouse il y a 15 ans de cela. Une opportunité le fait s’installer place des Marots où il devient rapidement un incontournable pour les riverains mais également pour les employés de la zone industrielle voisine. Tabac et presse, il propose également des cadeaux et beaucoup de bonbons à l’unité auxquels j’avoue ne pas avoir résisté. Les clients sont souriants et familiers dans ce quartier définitivement des plus agréables.

De Toute Beauté

Tenu depuis 6 ans par Peggy, cet institut de beauté propose épilations, massages et autres soins du corps pour se sentir au top et détendu(e). Loin du centre ville et de son stress, il n’y a ici aucun problème pour se garer . Ce bien être pousse même des clients de venir de Tournefeuille pour en profiter ! À découvrir…

La Cave De Facécile

« Rien ne rentre dans mes rayons sans que je l’ai goûté ! ». En une seule phrase, Cécile, la propriétaire de ce magasin ouvert depuis 3 ans, a parfaitement résumé l’esprit de sa cave à vins. Diversifiée par l’espace épicerie et petits cadeaux, la boutique est vue par les clients comme une parenthèse dans leur journée dans laquelle ils viennent chercher des produits plaisir, responsables et sélectionnés avec soin.

Pizza Sud

Depuis 2003, le four de la pizzeria de la place n’a cessé de régaler les habitants du quartier et même plus loin tant les 50 variétés de pizzas proposés sont bonnes. La terrasse devant la boutique donne sur la place et permet de profiter de ce quartier tranquille où tout le monde se connaît. La rumeur dit même que Pharell Williams y est venu manger une 4 fromages…

Le futur du quartier

Acté l’an dernier par Karine Traval-Michelet, l’école Simone Veil sera construite aux abords de la place en 2021. Elle préservera une partie du parc et des jeux que le public apprécie énormément. Ce projet est le fruit de concertations avec les riverains, parents d’élèves et commerçants. Il s’appuie sur une projection démographique couplée à un manque d’établissements au sud-ouest de la ville. Le budget alloué sera de 13,50 M€.

Share

Deuxième commune la plus peuplée du Gers avec 8 800 habitants (22 000 habitants dans la communauté de commune), L’Isle Jourdain connaît une croissance démographique fortement accélérée depuis les années 2000 . Le bouillonnant ouest Toulousain n’est pas étranger à cette tendance mais la ville est loin d’être un simple dortoir Airbus. Nous avons rencontré Monsieur Idrac, Maire de la commune et président de la Communauté de communes de la Gascogne Toulousaine pour connaître sa vision du développement socio-économique territorial. Le moins que l’on puisse dire, c’est que son approche est des plus humaines. Explications.

Une valse à 3 temps

Si vous arrivez à l’Isle-Jourdain depuis Toulouse, vous ne pouvez pas manquer la zone d’activité Le Roulage où se dresse fièrement le bâtiment d’eXcent à la façade en résille des plus futuristes. Les 15,8 hectares du site accueillent et vont accueillir des entreprises spécialisées dans l’aéronautique mais également de l’artisanat. Avec 250 emplois créés (objectif 500 dans 3 ans), les 20 lots sont tous attribués et les dernières implantations auront lieu en 2020. En gros, cette zone à peine établie est déjà remplie. D’où la création de la zone Pont Peyrin 3. Il s’agit de 15 hectares en cours de viabilisation jouxtant Pont Peyrin 2 (derrière Bricomarché) dans une optique de zone commerciale et de service. Bien que ce projet soit en route, le profil de Pont Peyrin 4 et 5 est déjà en projet tellement la demande des entreprises est forte. Dans une spécialisation purement tertiaire, la zone Les Martines est en cours d’achat. D’une surface de 24 hectares et située en face du golf, elle aurait pour vocation de créer notamment une clinique gériatrique, répondant à la demande croissante de ce genre de service.

Une ville à la campagne

Ce succès n’est pas dû au hasard. Interrogé sur cette réussite en cours, Monsieur Idrac reste humble et met en avant le travail de toute son équipe. La volonté première est de conserver l’identité de la région. « Quand vous arrivez à Pujaudran, vous sentez que vous êtes dans le Gers. On veux garder ça » nous confie-t-il. Un travail constant de valorisation du patrimoine est d’ailleurs réalisé sur la zone, entretenant une forte activité touristique. Il insiste ensuite sur le maintien habitat/travail. Hors de question d’avoir une ville vide aux heures de bureau qui ne reprend vie que passé les embouteillages. La clef de ce succès repose sur l’articulation entre offre de services pour les résidents (la ville de l’Isle-Jourdain compte pas moins de 120 associations culturelles et sportives, un cinéma, une gare bien desservie sans oublier un attrait touristique très important) et un climat qui incite les entreprises à s’implanter durablement (larges zones d’activité, activités connexes, connexion très haut débit…). Résultat, une commune moteur au sein de sa communauté de communes qui se développe sans dénaturer son héritage. Le développement économique ne se fait d’ailleurs pas au détriment de l’agriculture locale qui est pleinement intégrée à cette logique d’équilibre.

Cette volonté de cohérence va plus loin et permet de maintenir un centre ville commercialement actif tout en assurant des zones extérieures en plein essor. Peu peuvent se targuer d’un tel résultat. Comme quoi, quand on pense à l’humain avant l’argent, tout est finalement plus simple…

Share