Journal-Diagonale
Auteur

Diagonale

Parcourir

« Nous traversons une crise géo-politique et financière que nous ne pouvons ignorer et qui a des impacts non-négligeables pour nos concitoyennes et concitoyens et sur les collectivités territoriales. Face à cela, nous avons un devoir impérieux de préparer l’avenir de Colomiers pour en faire une ville toujours plus vertueuse. »

C’est en ces termes que Karine Traval-Michelet Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole, a ouvert la conférence de presse de rentrée. Après avoir évoqué la rentrée et les actions menées en vue de la préservation du pouvoir d’achat des Columerins (sujets abordés en cliquant respectivement ici et ici), elle a fait le tour d’horizon des actions en vue de l’accélération de la transition socio-écologique et énergétique de la Ville.

Des actions pour une ville durable

Karine Traval-Michelet a rappelé le travail mené depuis 2014 avec le bailleur social Altéal en matière d’amélioration de l’habitat. « Plus de 1200 logements bénéficient de rénovations énergétiques et passent de l’étiquette E à l’étiquette B grâce aux opérations de rénovations, notamment dans les quartiers du Couderc, du Seycheron et du Poitou. Le Val d’Aran entre dans sa phase de travaux, tandis que les Fenassiers, en cours de finalisation, sont un chantier exemplaire sur le plan environnemental. Toutes ces actions contribuent à réduire les dépenses énergétiques des administrés ». 

Plusieurs actions sont également menées dans l’espace public :

  • Adaptation de l’éclairage public. Actuellement de 1 heure à 5h30 du matin, les horaires d’extinction de l’éclairage public vont prochainement être étendus de minuit à 6 heures. « Le périmètre de cette extinction sera également élargi. L’économie annuelle supplémentaire sera d’environ 100 000 euros » (KTM)
  • Réflexion sur les illuminations de Noël. De la même manière, le temps d’illumination des décorations de Noël devrait être limité de 18 heures à 22 heures et de 6 heures à 8 heures.
  • Gestion différenciée des espaces verts et plan arbres. La Ville de Colomiers poursuit son travail en gestion différenciée qui consiste à la fois à choisir des essences et spécimens résistants et peu gourmands en eau, tout en adaptant au plus juste l’arrosage grâce à l’utilisation de pluviomètres. En parallèle, la Ville de Colomiers passe de 300 arbres plantés en 2019 à 650 arbres plantés chaque année à partir de 2022.

D’autres actions sont d’ores et déjà programmées pour les bâtiments publics :

  • Réseau chaleur bois en cours d’étude pour le Centre technique et le Centre de restauration municipal, qui viendra compléter les dispositifs de géothermie déjà en fonctionnement à Capitany et au Complexe de tennis du Cabirol.
  • Développement du photovoltaïque. Déjà installé à la crèche du Château d’eau, au Complexe sportif de Capitany et dans les écoles Lucie-Aubrac et Simone-Veil, le photovoltaïque sera développé sur les toits du Centre de loisirs du Cabirol et de l’école maternelle Alain-Savary, dans le cadre d’un partenariat avec Citoy’enR. Une étude pour un déploiement complémentaire est en cours.
  • Plan écoles. Ce plan prévoit deux axes : d’une part un travail sur la végétalisation et la déminéralisation des cours d’écoles « afin de créer des îlots de fraîcheur », et d’autre part un travail sur la mise en œuvre de dispositifs permettant de lutter contre la chaleur « de manière plus durable qu’à l’aide de climatiseurs ».
  • Projet peuplier avec Toulouse Métropole et la Ville de Toulouse, qui vise à aider les collectivités à mutualiser leurs actions et à planifier des travaux de rénovation énergétique tout en réduisant leurs factures d’énergie.
  • Gestion différenciée des températures dans les bâtiments municipaux. Un travail est en cours pour définir les températures des bâtiments municipaux pour la période hivernale, avec un traitement différencié selon l’usage : « On ne réfléchit pas de la même manière pour un Ehpad et une crèche, que pour un gymnase. »
  • Gestion de l’eau à l’Espace nautique Jean-Vauchère. Les travaux prévus en 2023, dans le cadre du Plan pluriannuel d’investissement, devront prendre en compte les questions d’énergie et de récupération de l’eau.

Préparer la ville aux nouveaux déplacements

  • Déploiement des bornes de recharge pour véhicules électriques. 16 bornes (pour 32 places) équipent désormais le territoire columérin.
  • Accompagnement de l’arrivée du métro, en étudiant les rabattements de l’ouest toulousain. « C’est un sujet que nous traitons conjointement avec le Maire de Plaisance-du-Touch, avec qui j’ai des réunions dès ce mois de septembre », a annoncé Mme le Maire, tout en rappelant sa mobilisation pour l’amplification du TER depuis le Gers « avec plus de fréquences et une tarification unique ».
  • Apaisement des circulations automobiles avec la transformation des grands boulevards en rues et la mise en place d’une zone 30, « a minima pour le périmètre du centre-ville ».
  • Poursuite du maillage cyclable. Colomiers compte près de 60 km de pistes cyclables, dont 5 km de plus réalisés en 2022 avec notamment la poursuite de la liaison vers Cornebarrieu et Blagnac, ainsi que la liaison En Sigal entre le centre-ville et la gare, et l’inscription dans le Réseau express vélo (REV) de Toulouse Métropole.
  • Renouvellement de la flotte des véhicules municipaux. Les services municipaux comptent 26 véhicules électriques ou hybrides : « La Ville va continuer le renouvellement du parc en ce sens », a indiqué Karine Traval-Michelet.
Share

Le club de baseball des Duckies de Léguevin et le Bristol Baseball Club en Angleterre ont annoncé la mise en place d’une entente pour aider à développer le baseball dans les deux pays. Dans un premier temps, les deux clubs travailleront ensemble pour organiser des tournois amicaux réguliers au Royaume-Uni et en France et encourager l’échange de joueurs grâce la proximité de la société Airbus à Bristol et Toulouse.

D’autres discussions vont se mettre en place entre les deux clubs pour développer leur relation. Le club de baseball de Bristol est basé au Somerdale Pavilion à Keynsham à côté de Bristol. Il propose quatre équipes seniors mixtes, une équipe féminine et une section jeunes pour les 14 ans et moins. Les Badgers jouent en division BBF AAA et les Bats, Buccaneers et Brunels joue en SWWBL/BBF A league. Les Bobcats jouent en BBF/WBUK national women baseball league.

« Nous pensons que ce sera un formidable partenariat bénéfique pour les deux clubs » déclare le président du club Richard Evans. « Je suis sûr que nous pouvons apprendre énormément des Duckies et sommes plus qu’heureux de voir leurs joueurs nous rejoindre aussi longtemps qu’ils restent à Bristol ». Les Duckies de Léguevin sont basés au Complexe Sportif des Pins verts dans la ville de la métropole Toulousaine de Léguevin. Ils ont une équipe de baseball seniors (plus de 16 ans), une équipe mixte de Softball, et trois sections jeunes 15U, 12U et 9U. Toutes les équipes sont inscrites en championnat régional en Occitanie. » Les Duckies sont ravis d’établir une entente de la sorte, qui nous pensons, bénéficiera aux deux clubs et à tous nos adhérents » selon le comité directeur du club de Léguevin, « Ce sera génial d’accueillir Bristol sur notre terrain pour un tournoi amical et de se rendre en Angleterre pour découvrir le baseball britannique ». Les deux clubs voient ce partenariat comme un investissement à long terme pour leur développement.

Share

Avis aux les futurs acquéreurs et amateurs de rénovation, aménagement ou équipement, ne manquez pas ce double évènement du jeudi 29 septembre au dimanche 2 octobre 2022.

Les espaces du parc des expositions de Toulouse accueillent simultanément deux grands événements de la métropole toulousaine et sa région. À la rentrée, synonyme de nouveaux objectifs, les professionnels du secteur conseilleront gracieusement et individuellement les porteurs d’un projet immobilier ainsi que les particuliers en quête d’aménagements intérieurs et extérieurs ou tout simplement de nouvelle décoration. L’organisation des deux événements au MEETT offrira la possibilité aux visiteurs d’accéder à chacun des salons avec le même billet gratuit, à télécharger sur les sites internet. L’accès au parc des expositions est rendu aisé par un parking gratuit et sécurisé de 3 000 places et grâce au tramway et sa ligne 1 qui relie le centre-ville de Toulouse au parc. Le Salon de l’Habitat rassemblera dès jeudi 29 septembre une centaine de professionnels de la maison pendant quatre jours. A proximité immédiate, le Salon de l’Immobilier réunira à partir de vendredi 30 septembre et durant trois jours une cinquantaine d’exposants experts des questions d’acquisition et de location. Un long week-end familial en perspective et une opportunité pour les futurs propriétaires de peaufiner également leurs projets d’aménagements.

LE SALON HABITAT / 29 septembre – 2 octobre

Envie d’une nouvelle ambiance, d’un design unique, d’une extension pour la maison ou d’une piscine l’été prochain ? Le MEETT voit la maison en grand sur10 000 m2 d’exposition, d’innovation et de prestations déployées par une centaine d’artisans et de professionnels.

Le Salon de l’habitat est un lieu de découverte et d’inspiration qui permet de déambuler entre des univers bien délimités pour faciliter l’orientation des visiteurs : Amélioration de l’habitat ; Ameublement & Décoration d’intérieur ; Cuisines & Bains ; Cheminées & Poêles ; Chauffage, Energies Renouvelables, Bois & éco-construction ; Jardins, Piscines & Spas.

Expertises gratuites : le nouveau Labo à Projets

Entièrement repensé pour répondre au plus près des aspirations de chacun, le Labo à Projets est un espace d’échanges de qualité qui permet d’être conseillé en toute neutralité. A partir de plans et de photos de l’habitation ou du jardin, des architectes d’intérieur, paysagistes, home organizer, conseillers infoénergie ou consultants Feng Shui écoutent et guident les visiteurs pour les aider à visualiser et concrétiser tous types de réalisations.

La décoration à l’honneur avec les jeunes créateurs

Le Salon de l’Habitat souhaite promouvoir les nouveaux talents : place à une nouvelle génération d’objets, de tissus et de petits mobiliers. Pièces uniques garanties.

L’Atelier des Chefs

Durant les quatre jours de salon, L’Atelier des Chefs présentera un show cooking animé par un véritable Chef et distillera de nombreuses astuces à l’ensemble des gourmets curieux pour réussir toutes leurs recettes.

Le Grand Jeu du salon : gagnez un cours de cuisine pour deux par L’Atelier des Chefs

Le Marché du Chef : Partez avec un Chef à la découverte d’un marché de quartier et de ses producteurs et commerçants, cuisinez à l’atelier un menu inventif à ses côtés et déguster toutes les saveurs. Ce cours, destiné aux amoureux des produits de saison, permet d’associer une rencontre authentique avec des commerçants passionnés.
Gratuit, tirage au sort à l’issue du Salon de l’Habitat

LE SALON IMMOBILIER / 30 septembre – 2 octobre

En cette période d’incertitude du marché, les porteurs de projets cherchent à être rassurés et guidés ; chacun cherche une réponse adaptée à son profil personnel, fiscal, patrimonial et professionnel. Un entretien permet d’échanger, de comparer et de négocier bien plus efficacement que sur internet et d’aller à la rencontre de professionnels qui s’engagent :
• Constructeurs de maisons individuelles, dont certains spécialisés dans l’agrandissement et la surélévation, la maison en bois, la maison en bloc, la maison traditionnelle. Tenus de trouver l’équilibre entre environnement et coûts, tous sont soumis à la Règlementation Environnementale 2020 et s’avèreront de précieux conseillers : Mas toulousain, Maison France Confort, Amis bois, GIB constructions, Natilia, …
• Promoteurs immobiliers, qui proposent des biens
pour habiter ou investir mais aussi des maisons en
lotissement : Fonta, Stradim, Eclisse, Reside Etudes, …
• Bailleurs sociaux pour de l’achat dans le neuf ou l’ancien (Toulouse Métropole Habitat) et l’accession à la
propriété.
• Courtiers dont l’accompagnement pour monter un dossier financier est plus que jamais utile.
• Agences immobilières pour acheter, vendre ou louer son bien en toute quiétude.
• Conseillers en gestion du patrimoine pour se créer une épargne, construire un capital, investir dans la
« pierre-papier », investir en bourse ou en cryptomonnaie.

Le + : l’espace Conseil gratuit

Il permettra aux visiteurs d’obtenir rapidement et gratuitement une réponse précise à un problème rencontré, en consultant gratuitement des notaires, des juristes experts de l’ADIL sur les questions du logement, des avocats, des médiateurs et des architectes autour de l’association des propriétaires et copropriétaires.

Nouveau : Chaque jour, des tables rondes adaptées aux sujets de préoccupation des visiteurs.

Ces rencontres accessibles à tous aborderont diverses thématiques : les questions liées à l’investissement avec de petits apports : cryptomonnaie, bitcoin ; le mode d’emploi pour investir en SCPI ; les dernières opportunités du Pinel + ; les questions de rénovation énergétique ; l’intérêt du mix investissement et de la rénovation rentable ;les étapes de la construction de la maison, …15 tables rondes sur la durée du salon, durée 40 min

Share

La tendance à l’économie d’énergie risquant d’être fortement accéléré au regard du contexte international, avoir une maison hautement performante en conservation de chaleur/isolation est plus que jamais essentiel. Si les solutions proposées sont variées, toutes ne se valent pas. Avec le concept de maison « Double Murs », l’entreprise Maison Kaluza remet les pendules à l’heure.

Ce procédé de construction consiste à obtenir une vraie isolation intégrale des habitations individuelles. L’isolation thermique ainsi acquise, permet une diminution substantielle de la consommation électrique, pour la climatisation ou le chauffage.

Un des moyens utilisés pour isoler thermiquement une habitation est de cumuler une isolation classique avec un bâtit en double mur. Cependant un pont thermique persiste souvent et l’habitation n’est pas entièrement étanche. Le dispositif mise en place par Bruno Kaluza permet de remédier à cet inconvénient. Il comporte une première caractéristique, une succession de 2 murs intercalés par une plaque de polyuréthane (ou mousse projetée). Le premier mur extérieur est en briques de type « à la colle » tandis que le second est en blocs pleins (ou en briques), la plaque de polyuréthane isolera les deux murs l’un de l’autre au niveau thermique.

La seconde caractéristique consiste à supprimer les ponts thermiques existant liés à des passages d’air entre les 2 murs par un support du double mur au sol via une plaque de béton cellulaire (ex : Siporex) qui repose sur le plancher hourdis, ainsi que des plaques de polyuréthane (ou mousse projetée) sous la chape, au cas où il y aurait un plancher chauffant. Pour l’étanchéité du haut du double mur, la pose d’une plaque de placoplâtre équivalente à la largeur du double mur, associée à un joint d’étanchéité, fermeront les passages d’air résiduel dus aux trous de la brique collée. Elle sera complétée par la pose du plafond an plaque de placoplâtre afin d’obtenir une étanchéité totale à l’air.

Physique et énergétique

Le principe de « boîte étanche » dans la construction d’une maison individuelle, est de supprimer les ponts thermiques énergivore pour obtenir une température stable et confortable en toute saison et d’augmenter par la même occasion l’isolation phonique. En cas de maison avec toit terrasse et surtout avec un toit végétalisé , la maison est complètement isolée de l’extérieur. Le double mur est constitué d’un premier mur extérieur en briques dites « collées » et d’un second intérieur en bloc plein, l’espace entre les deux murs est comblé par une plaque de polyuréthane ou

de mousse de polyuréthane projetée (120m/m d’épaisseur), offrant un coefficient R= 6,00. Grâce à ce procédé, la chaleur de la maison est emmagasinée par le mur de blocs pleins (ou de briques collées) et rayonne dans la maison, plutôt que partir vers l’extérieur. Les ponts thermiques seront supprimés grâce à 2 principes complémentaires, le premier est que le double mur repose sur une plaque de béton cellulaire (posé sur le plancher hourdis) qui a la particularité d’être un très bon isolant thermique et qui supprime le pont thermique au niveau du sol. Le second est qu’au niveau de l’arase du double mur, une plaque de placoplâtre est disposée de façon à couvrir la largeur totale du double mur et sera fixée à celui-ci par un joint d’étanchéité afin de fermer les passages d’air et donc de supprimer les ponts thermiques. Tous ceci permet de créer un double mur considéré comme une « boite étanche » , et donne alors des caractéristiques physiques remarquable lors des tests d’étanchéité:
– Perméabilité à l’air : La valeur de référence de la RT2012 est de 0,6 celle des MDM est de 0,25.
– Résistance thermique doublée : La valeur de référence de la RT2012 est de 4,50 celle des MDM est de 10,00.

Confort et stabilité

La consommation électrique pour avoir une température confortable est de ce fait réduite de 20 % (été comme hiver). En été la température passe naturellement de 27°C à 23°C, en hiver la température ne descend pas en dessous de 15°C naturellement. D’autres avantages sont créés par ce procédé de construction ; La température est homogène dans toutes les pièces de la maison, grâce au principe de « boite étanche », l’épaisseur de 60cm du double mur donne une isolation phonique nettement plus haute, ce qui permet de n’être plus dérangé par les bruits extérieurs tel que les klaxons, passage de véhicule lourd, remorque, … Un des avantages le plus intéressant, outre les 20 % de réduction de consommation électrique, est que cette technique qui assemble les techniques modernes et anciennes ne reposent sur aucun élément mécanique ni électronique. Ce qui en résulte une durabilité et une efficacité stable à vie et ne nécessite aucun entretient. Ce procédé de construction couplé avec l’utilisation de panneaux photovoltaïque peut annuler la dépense énergétique pour le chauffage et la climatisation de la maison.

Share

Le centre social Frédéric Chopin situé à La Salvetat-Saint-Gilles propose aux seniors de plus de 60 ans plusieurs activités pour préserver leur santé. Accompagné de professionnelles, le centre social de la communauté de communes, Le Grand Ouest Toulousain organise deux actions de prévention à destination du public senior.

Bougez mieux et gagnez en énergie !

Du 7 octobre 2022 au 20 janvier 2023, Valérie Chabal, animatrice sportive, organise 10 séances hebdomadaires pour travailler son équilibre : activités douces, activités dansées, renforcement musculaire, etc. L’activité physique et adaptée sera associée à des conseils pratiques permettant d’acquérir les bons réflexes pour éviter les chutes.

Programme : 10 séances hebdomadaires d’environ 1h30 encadrées par deux séances d’évaluation permettant de mesurer les progrès accomplis.

Bien dormir quand on a plus 20 ans !

Animé par Sophie De Sousa, psychologue, l’atelier apprend à chaque participant·e à mieux appréhender et contrôler son sommeil pour améliorer sa qualité. Du 11 octobre au 13 décembre 2022, les 8 séances de l’atelier permettront de connaître ses besoins en sommeil, les facteurs qui impactent son sommeil et comprendre ce que sont les troubles du sommeil. Enfin, lors de chaque séance, des initiations à la détente seront organisées.

Programme : 8 séances hebdomadaires de 2h.

Ces actions de prévention sont entièrement financées par les caisses de retraite (Association Midi-Pyrénées Prévention (M2P)). Elles se dérouleront gratuitement et sur inscription au centre d’animation de la vie sociale, rue Frédéric Chopin.

Inscription : Pauline Cusine 05 34 52 70 96

Share

L’accès à la culture, aux savoirs et à l’éducation permet l’épanouissement de toutes et tous, et à tout âge. L’Université Populaire ambitionne de proposer aux citoyens des conditions propices aux échanges et au développement du lien social. Elle offre un cadre et des outils pour prendre part de manière active et responsable à la vie de la cité. Les enjeux : une diffusion des connaissances et des savoirs ainsi qu’une égalité d’accès.

CONFÉRENCE-CINÉ : Visages du crime dans le cinéma américain

Avant la projection du film Le Parrain (The Godfather, volet 1, 1972) de Francis Ford Coppola, Nachiketas
Wignesan
anime une conférence au cours de laquelle il propose une analyse du genre criminel au cinéma, à partir d’extraits de films américains. Nachiketas Wignesan enseigne l’Histoire du cinéma et l’analyse de films à l’Université Paris 3. Formateur, il intervient régulièrement auprès des enseignants et des élèves dans le cadre de dispositifs d’éducation à l’image. Critique de cinéma (L’Avant-scène cinéma, Repérages, Vertigo, Positif …), il anime régulièrement des cinéclubs et collabore à l’édition de nombreux bonus de DVD.

Vendredi 16 septembre 2022 à 20h au Cinéma Le Grand central
10 allée du Rouergue
À partir de 16 ans
Tarif : 4.50€

ATELIER-JEU Les yeux dans les poches

Intervenante : Louise Legal
A partir d’un jeu de cartes constitué de photogrammes extraits de films, les participants s’exerceront à l’analyse de l’image. Tantôt dans la peau du spectateur, du réalisateur et du diffuseur, ils apprendront à mettre des mots sur les images en interrogeant leur fabrication, leur réception et leur usage.
En passant par le mime, le dessin, l’écoute d’extraits sonores et la lecture d’articles de presse, les participants aiguiseront leur sens de l’expression et de l’observation. Ils apprendront à argumenter et à se forger un point de vue. Ils enrichiront leurs connaissances et leur vocabulaire technique.
Et puisque le cinéma est une aventure collective, ce jeu fonctionne par équipe. Il faudra être solidaires !

Vendredi 28 octobre 2022 à 20h30
Maison citoyenne des Ramassiers 1 allée Georges-Brassens
Tout public
Sur inscription à partir du 10 octobre auprès de : universite-populaire@mairie-colomiers.fr
Attention : places limitées

CONFÉRENCE La chanson au fil du temps au cinéma

Animée par Nicolas Potin, professeur et conférencier Une conférence ciné-musicale pour aborder les liens entre 7e art et chants populaires et politiques, depuis les grandes heures du cinéma militant jusqu’au Bella Ciao de La Casa de Papel. Extraits de films, écoute collective et explication de textes, pour mieux les comprendre et donner envie de les chanter aujourd’hui !

Vendredi 25 novembre 2022 à 18h30
La Mijoteuse, Place Joseph-Verseille
Tout public
Sur inscription à partir du 7 novembre auprès de : universite-populaire@mairie-colomiers.fr
Attention : places limitées

Share

En cette rentrée 2022, deux sujets structurants font l’actualité du Pavillon blanc Henri-Molina :

  • L’extension de la gratuité et des tarifs réduits depuis le 1er septembre 2022
  • Le lancement d’une enquête sur les horaires de l’établissement du 5 au 26 septembre 2022

« Ces deux axes de travail ont pour finalité d’impulser de nouveaux projets pour le Pavillon blanc Henri-Molina, dans le cadre du lancement de la nouvelle politique culturelle de la Ville de Colomiers, souligne Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole. L’accès à la culture pour toutes et tous est le premier axe et la première priorité de notre politique culturelle. Il était donc évident pour nous d’élargir la gratuité et les tarifs réduits du Pavillon blanc Henri-Molina, structure pivot en matière d’action culturelle. De la même manière, il est évident aujourd’hui pour nous, après 11 ans d existence, de mener une enquête sur les horaires de cet établissement, afin de connaître les habitudes, les besoins et les souhaits des usagers actuels et de celles et ceux qui ne se rendent pas encore dans notre médiathèque-centre d’art. »

Extension de la gratuité

Ainsi, depuis le 1er septembre 2022, les tarifs permettant l’emprunt de livres, CD, DVD, BD, revues ainsi que l’accès aux postes informatiques, ont évolué :

  • L’abonnement est intégralement gratuit pour tous les jeunes de 0 à 25 ans. Jusqu’à présent, l’adhésion était déjà gratuite pour les Columérins de 0 à 18 ans.
  • De nouvelles réductions sont appliquées pour les apprentis, les personnes non imposables, les bénéficiaires des minimas sociaux ou d’aides de l’État et les demandeurs d’asile et réfugiés. Les étudiants, les personnes bénéficiant de l’AAH ou du minimum vieillesse et les demandeurs d’emploi bénéficiaient déjà de ces tarifs (5 euros par an pour les Columérines et Columérins, 14 euros pour les extérieurs).

« Il convient également de rappeler que seuls l’emprunt et le service informatique sont payants, complète Caroline Vauchère, Conseillère municipale déléguée à la Culture, à la diffusion des savoirs, à l’université populaire columérine, aux jeunesses et à la laïcité. L’accès au Pavillon blanc Henri-Molina est entièrement gratuit pour toutes et tous pour lire un livre, regarder un film ou une vidéo, jouer sur place, travailler, assister à des ateliers, des contes, des spectacles ou des expositions et de nombreuses autres activités. »

Enquête sur les horaires

Autre nouveau projet en cette rentrée, le lancement d’une enquête afin de connaître les attentes et besoins des usagers et des non-usagers sur les jours et horaires d’ouverture du Pavillon blanc Henri-Molina du 5 septembre au 26 septembre 2022.

L’enquête est disponible en ligne sur une plateforme dédiée et il est possible de la compléter au Pavillon blanc Henri-Molina et lors de différents événements organisés à Colomiers durant le mois de septembre.

Accéder à l’enquête en ligne : www.enquete-pavillon-blanc.ourouk.fr

Share

Ce mardi 30 août 2022 à l’Hôtel de ville, Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole, a reçu les représentantes et les représentants des forces de sécurité qui sont mobilisés sur le territoire et œuvrent conjointement avec la Ville de Colomiers pour maintenir l’ordre public et assurer la tranquillité des citoyennes et des citoyens.

« La sécurité publique est un enjeu de société qui intéresse et préoccupe particulièrement nos concitoyens. Le rôle que vous jouez au quotidien est déterminant afin d’offrir aux habitants de l’Ouest toulousain un cadre de vie apaisé et sécurisant« , a rappelé Mme le Maire en adressant ses remerciements à la trentaine de personnes présentes, parmi lesquelles Nabila Dibane, Déléguée du Préfet, Jean-Cyril Reymond, Directeur département de la sécurité publique, et Jacques Dahan, Délégué du Procureur.

25 policiers municipaux fin 2022

Dans son intervention, Karine Traval-Michelet a salué et souligné la nécessaire coordination des actions de l’ensemble des acteurs de la sécurité, la mieux à même pour appréhender la délinquance sur le territoire de Colomiers : Police municipale, Police nationale, Préfecture, Gendarmerie, magistrats, bailleurs sociaux, membres du Contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD)… 

« A Colomiers, nous avons expérimenté, déployé puis consolidé une Police municipale afin d’encourager la proximité entre les citoyens et les acteurs de la sécurité, a poursuivi Mme le Maire. Je tiens d’ailleurs à saluer le travail de nos équipes qui seront dotées de 25 policiers municipaux d’ici la fin de l’année. Ils réalisent un travail de fourmi qui permet année après année de créer du lien, de faire de la prévention et d’apaiser les relations. Comme je m’y étais engagée il y a deux ans, Colomiers s’est également récemment dotée d’une Brigade urbaine de l’environnement afin de lutter contre les incivilités du quotidien. »

Poursuite du déploiement de la vidéo-protection

Cette rencontre a été précédée d’une réunion entre Mme le Maire, Jean-Cyril Reymond, Directeur départemental de la sécurité publique, et Thierry Suau, Chef de la Division Toulouse Rive Gauche. Au cours de cet échange, Karine Traval-Michelet et ses interlocuteurs ont pu partager le bilan des actions menées conjointement en matière de sécurité et échanger autour d’enjeux stratégiques.

Ils ont notamment abordé la question de la vidéo-protection, déployée à Colomiers depuis 2018, par le biais de 31 caméras dans l’espace public, 70 dans les parkings publics et d’un Centre de supervision urbain, piloté par les services municipaux. « La vidéo-protection est un outil qui contribue à la réactivité des services de sécurité. Nous souhaitons poursuivre son déploiement, à condition que la situation financière des collectivités territoriales se stabilise », a conclu Mme le Maire.

Share

Avec 14 000 visiteurs au Pavillon blanc Henri-Molina, plus de 66 000 à l’Espace nautique Jean-Vauchère et 300 spectateurs en moyenne à chaque séance de Ciné sous les étoiles, les établissements columérins et activités estivales retrouvent peu à peu leur fréquentation de 2019, année de référence pré-Covid.

« Durant cet été 2022, l’ensemble des structures a pu fonctionner de manière assez normale après deux années contraintes liées au contexte sanitaire, explique Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole. Une attention toute particulière a été portée à la météo, afin d’adapter les activités à la canicule. »

Photo Mairie de Colomiers – Fête de clôture du village d’été 2022

Ainsi, le programme du centre de loisirs a notamment évolué au jour le jour, au gré des températures. Durant les périodes les plus chaudes, les activités d’extérieur se sont déroulées le matin, tandis que les après-midi étaient consacrées à des temps plus calmes en intérieur ou à de la baignade et des jeux d’eau.

« Nous avons également modifié les horaires d’un Village d’été, en août, en décalant la programmation sur la fin d’après-midi », précise Arnaud Simion, 1er Adjoint à Mme le Maire délégué aux Solidarités.

En chiffres

Maisons citoyennes : 

  • 40 sorties pour les enfants et les adolescents et 70 sorties à destination des familles pour un total de 840 participantes et participants
  • 1 mini-séjour pour 7 adolescents organisé par la Maison citoyenne Saint-Exupéry
  • Taux de remplissage pour ces activités : 80 %

Villages d’été :

  • 7 dates programmées, chacune dans un quartier différent
  • Fréquentation totale : plus de 600 personnes

Ciné sous les étoiles :

  • Une formule qui fonctionne les mardis soirs depuis de nombreuses années : 7 dates pour 7 quartiers
  • Fréquentation totale : plus de 2 100 personnes

Espace nautique Jean-Vauchère :

  • Fréquentation générale : 66 000 à 68 000 entrées durant l’été (66 000 en 2019)
  • Stages enfants : 6 stages, tous complets, soit 108 enfants
  • Aquagym adulte à la séance : 86 séances durant l’été, 2 600 inscrits en tout

Pavillon blanc Henri-Molina : 

  • Fréquentation générale : 14 000 personnes ont fréquenté le Pavillon blanc durant l’été (contre 11 400 en 2021 et 17 600 en 2019)
  • 40 000 prêts en deux mois, contre 34 000 en 2021 et 45 000 en 2019
  • 2150 personnes ont visité l’exposition du centre d’art « Esprit critique es-tu là ? » durant l’été

Centre de loisirs du Cabirol : 

  • Fréquentation générale
    • Juillet : 371 enfants accueillis chaque jour en moyenne dans les centres maternel et élémentaire, avec des pics à 510 enfants certains jours début juillet
    • Août : 251 enfants accueillis par jour en moyenne jusqu’au 18 août, puis 371 à partir du 22 août, avec des pics prévus à 475 fin août dans les jours précédant la rentrée
  • 58 animateurs en juillet et 32 en août se sont relayés pour encadrer les enfants

Séjours été : 

  • 3 colonies de 10 jours (colo apprenantes) organisés à Sabres au cœur de la forêt landaise en juillet et en août
  • Départ de 75 enfants (3 séjours complets dès l’ouverture des inscriptions au printemps).

Emisa – Ecole municipale d’initiation sportive et artistique : 

  • 571 participants en tout durant l’été dans les centres de loisirs

Volet sportif avec les éducateurs de la Ville

  • 500 participants durant l’été
  • 6 éducateurs sportifs se sont relayés pour être 3 par semaine en moyenne
  • Activités : apprentissage du vélo, golf, ski nautique, canöé, paddle, escalade, tennis, roller, pilates, course d’orientation…

Volet artistique au Pavillon blanc Henri-Molina

  • 6 séances au Pavillon blanc ont été organisées dans le cadre de l’Emisa durant l’été
  • 71 enfants en ont bénéficié
Share

Conseiller municipal délégué à Colomiers, Fabien Jouvé  s’est éteint d’une terrible et brutale maladie à l’âge de 44 ans. L’annonce de son décès par Karine Traval-Michelet, maire de Colomiers, a provoqué une grande vague d’émotion chez les columérines et les columérins.

Professeur d’histoire et de géographie au collège Voltaire, il était un défenseur acharné de la connaissance, de la solidarité et particulièrement investi sur les dossiers de démocratie locale et de l’environnement.

Diagonale présente ses plus sincères condoléances a sa femme, à sa fille, à sa maille, ses ami.e.s et à ses collègues du Conseil municipal de Colomiers

Share