Journal-Diagonale

Coup de tonnerre ce matin sur l’ouest toulousain avec l’annonce faite le directeur exécutif en chef de l’avionneur le plus célèbre du pays : la fin immédiate de la production d’avions sur Colomiers.

Photo : Mitchbu Canon

Cette décision abrupte, on la doit non pas au monde des ailles mais bien à celui des 4 roues. Passablement contrarié par la circulation on ne peut plus dense de nos réseaux routiers, le grand patron vocifère « Ça m’a gonflé ces bouchons, on remballe !» lors d’une conférence de presse donnée ce 1er avril au Beef Saloon. Il poursuit « J’ai mis 3h pour faire Minjat/mon bureau, tout ça à cause d’une Zoé en panne sur la file de gauche ! C’est mare, on plie boutique. »

Et pour quelques merguez de plus

C’est en effet lors de sa (longue) quête pour réaliser un barbecue ce week-end que tout s’est déclenché
« Que le temps soit dégueulasse passe encore, mais 3 heures foutues pour un kilo de merguez, sérieux c’est abusé » ne décolère pas l’homme d’affaire. Il doit ainsi annoncer dans les jours qui viennent son plan de retrait des moyens de production qui, d’après nos informations, devraient s’installer à Soumoulou en Nouvelle-Aquitaine.

Domino Day

Suite à son intervention, des voix se sont élevées de la part de différents sous-traitants de premier ordre. Ainsi, Jade Orleblagues, directrice de Dénichebourg, pense elle aussi au retrait de ses moyens de production sur le territoire : « Ce que mon confrère et ami a vécu nous ramène à notre réalité. Pour ma part, j’ai raté le dernier Foie Gras Show chez l’Apéricave le mois dernier à cause des bouchons. La situation n’est définitivement plus viable »

Reste alors l’épineuse question des immenses bâtiments bientôt désertés. À l’affût, le Bowling Stadium de Colomiers serait sur les rails pour un projet inédit de karaoké en réalité virtuelle sur glace.

Un article de G.Menti

Share

Comments are closed.