Journal-Diagonale

Il est des destins qui se forgent au gré du hasard, d’une étincelle, d’un détail. En l’espèce, c’est d’une simple boite de conserve soigneusement cabossée avant d’être peinte que débute l’histoire d’Agathe Luvisutto, désormais connue sous le nom d’Agathe 9.

Difficilement classable tant son expression virevolte, Agathe est une sorte de créatrice/décoratrice unique. Autodidacte, la jeune femme de 26 ans a toujours eu en elle cette étincelle créative qu’elle entretenait ça et là sans trop s’en soucier. C’est il y a deux ans qu’elle saute le pas pour s’y consacrer à plein temps. Exit donc l’hôtellerie restauration, place à la créativité pleine balle.

Oscillant entre peinture et covering, Agathe propose un énorme baril en première pièce. S’en suivent de nombreux autres objets ayant en commun leur imposant volume. Ses planches de surf aux reflets profonds dignes d’un album de dark synthwave, ses extincteurs aux allures de grenade MkII ou encore ses coffres forts devenus follement décoratifs créent une dichotomie entre élégance et solidité. C’est ici que se trouve l’art d’Agathe 9 : faire d’objets que personne ne regarde la cible de tous les regards. Questionnée sur le sujet, elle semble loin d’avoir épuisé le filon de ses supports et prépare déjà de nouvelles créations sur des structures inatendues.

Si ses productions s’arrachent jusqu’à finir chez Djibril Cissé, Agathe garde la tête froide, poursuivant son étincelle créative comme on suit une luciole dans la nuit. Sa seule motivation, c’est de voir jusqu’où elle la mènera. Il en découle certaines déconvenues : si elle n’est pas inspirée, elle ne produit pas. En contrepartie, si votre demande l’inspire, elle y consacrera toute sa passion pour obtenir ce qu’elle imagine. Avoir une œuvre d’Agathe 9, c’est posséder un fragment de créativité pure, l’expression d’une idée dictée uniquement par passion. Une réelle œuvre d’art en somme.

www.agathe9art.com
Insta : agathe_9_art
agathe9art@gmail.com

Share

Comments are closed.