Journal-Diagonale

Véritable amoureux de la terre, Jean-François Conquand a créé une première exploitation agricole Jem en juin 2012 sur les coteaux de Moissac. « Malheureusement, le terrain s’est révélé peu adapté au maraîchage… C’est ce qui a motivé, au printemps 2015, notre déménagement avec ma compagne Emilie à Lamagistère, une jolie commune du Tarn-et-Garonne où je possédais une maison de famille inoccupée. » La bâtisse est voisine de 5 hectares de terrain dont le couple fait l’acquisition, « des terres de bord de Garonne particulièrement propices à la production maraîchère. Serres, machines, tracteurs, on a tout démonté et tout rapatrié ici, avec un vieux fourgon » se souvient Jean-François en souriant.

L’année 2016 signe le « vrai » démarrage, à Lamagistère, de l’activité de Jem : grâce aux terres fertiles, les rendements augmentent et Emilie (qui était jusqu’alors aide-soignante) rejoint l’exploitation pour épauler Jean-François. En 2017, le couple rachète au propriétaire voisin, qui souhaitait prendre sa retraite, ses 10 hectares de terrain, qui étaient cultivés en agriculture conventionnelle, et son verger de noisetiers bientôt quarantenaires (comme Jean-François !). Le couple entame alors la conversion de ses nouvelles terres en agriculture biologique. Pour ce passage qui prend du temps et a un certain coût, Emilie et François ont été accompagnés de manière déterminante par Biocoop. « Contrairement à d’autres points de vente, qui attendent que la certification bio soit acquise, les magasins Biocoop acceptent les produits en cours de conversion, en toute transparence avec les consommateurs, puisque la mention ‘produit en conversion’ est indiquée clairement sur ceux-ci. Cela aide considérablement les producteurs dans leur démarche vers le bio, en garantissant ainsi des débouchés et en sécurisant la production à venir. Sans cela, je ne sais pas si nous aurions pu aller au bout, tant les investissements sont importants ! »

C’est ainsi que le « beau partenariat » entre Jem Maraichage et Biocoop s’est développé et a permis à Jean-François et Emilie de passer sereinement le cap du bio. Aujourd’hui, Jem Maraichage compte 5 salariés permanents et 30 hectares de terres (une surface peu commune dans le maraîchage bio !). L’exploitation propose plus d’une quarantaine de légumes différents, une diversité que Jean-François veut conserver et qui favorise la rotation des cultures. « Actuellement, nous travaillons notamment sur la mâche, la roquette, les pousses d’épinard, les choux, les poireaux, les oignons, les topinambours, … Même en cette période hivernale relativement creuse, nous avons une vingtaine de produits ! ».

10 ans après la création de Jem Maraichage, les projets ne manquent pas, avec notamment le lancement en mars d’un atelier de découpe de légumes. « Nous souhaitons ainsi pouvoir travailler avec la restauration collective, à commencer par les cantines des établissements scolaires qui sont désormais tenues de proposer 20% de produits frais en bio » explique Jean-François.

Le samedi 26 février, vous pourrez rencontrer Jean-François et Emilie à la Biocoop La Ramée, de 9h00 à 12h00, et échanger avec ce couple de producteurs passionnés, qui placent la qualité de leurs produits au cœur de leurs priorités. On se voit là-bas ?

Share

Comments are closed.