Nous profitons du thème de notre numéro “spécial terrasses” pour le développer dans nos pages immobilier.

Dans les grandes villes comme Toulouse, posséder un balcon ou une terrasse fait monter le prix du logement de 8,8% en moyenne, selon de récentes études. Dans un appartement, posséder un espace extérieur, un balcon ou une terrasse, a rendu le confinement plus supportable.

Il ressort d’une étude qu’un espace extérieur fait grimper le prix du logement de 8,8% en moyenne. L’étage influence les prix immobiliers des appartements avec terrasse ou balcon. Contre toute attente, l’extérieur en rez-de-chaussée fait grimper les prix du logement de 12,5% car il s’agit bien souvent d’un rez-de-jardin. Par ailleurs, une terrasse est moins valorisée en étage peu élevé, du 1er au 3e étage (+6,9%) car elle peut pâtir d’un vis-à-vis important ou surplomber une rue bruyante, précise l’étude. A partir du 4e étage, avoir un balcon ou une terrasse fait augmenter le prix du logement de 8,5%. Au dernier étage, il fera bondir le prix de 14,1%. Posséder une terrasse ou un balcon au dernier étage de son immeuble est donc synonyme de calme, luxe et luminosité. Sans surprise, plus la taille de l’espace est grande, plus le prix du bien grimpe, allant jusqu’à +30% pour les extérieurs de plus de 50m². Toutefois, les balcons et terrasses de moins de 10 m2 n’ont qu’un faible impact sur les prix des appartements (+4,4%).

Maintenant pour ceux qui veulent rester en ville après cette période confinement, la solution est peut-être dans de grandes terrasses en dernier étage mais ces biens sont rares et assez chers. Bonne réflexion.

Share

Write A Comment