Author

Phillipe M.

Browsing

Quelle différence entre un prêt avec ou sans apport personnel ?

L’apport personnel est la somme que vous pouvez investir pour l’achat de votre bien immobilier. Il doit permettre de couvrir différents frais : notaire, dossier, garanties… Selon les banques, l’apport personnel doit représenter entre 10 % et 20 % minimum du montant de l’opération.
Économies, donations, prêts aidés, déblocage anticipé de votre épargne salariale… N’hésitez donc pas à faire feu de tout bois : plus le montant de votre apport personnel sera important, plus vous bénéficierez d’un taux avantageux !

Pas d’apport…Vous aimeriez devenir propriétaire, mais vous n’avez pas d’épargne ?

Rien d’impossible à cela : avec un projet réaliste et un dossier bien construit, vous pouvez aussi acheter sans apport. Mais 3 points doivent retenir toute votre attention :
1 – Votre situation professionnelle sera déterminante au moment de
négocier le prêt. Le banquier ou le courtier va regarder en premier le niveau et la régularité de vos revenus, la sécurité de votre emploi et votre ancienneté. Puis, votre endettement crédit voiture, à la consommation, votre âge et même votre situation personnelle (mariés, personnes à charge, etc.…).
2 – Faites jouer la concurrence ! Les banques aujourd’hui sont plus
enclines à financer des prêts dits à 100 % et même 110 % qui incluent les frais d’agence et de notaire.
3 – Renseignez-vous car certaines aides sont faites pour vous aider à acheter sans apport : aide aux primo-accédants (logement neuf), le prêt à taux zéro (PTZ+) vous permet de bénéficier d’une avance de l’État sans intérêt et sans frais de dossier (attribution basée sur vos ressources) !

La capacité d’emprunt (d’endettement) c’est quoi ?

Qui dit emprunt dit mensualités : donc quelle somme pouvez-vous rembourser tous les mois pour votre prêt immobilier sans vous mettre en péril financièrement ? À titre indicatif, vos mensualités de remboursement, tous crédits confondus (immobilier, véhicules, consommation, etc.…), ne doivent pas dépasser le tiers de vos revenus, soit approximativement 33 %.

Quelle garantie pour votre prêt ?

Obligatoire, afin de se prémunir contre tout défaut de paiement, la banque exigera une garantie sur le bien que vous voulez acheter. Cette garantie, qui sécurise votre achat, peut prendre différentes formes, dont les plus courantes : l’hypothèque et la caution.
L’hypothèque est la garantie traditionnelle par excellence, elle reste cependant très coûteuse (frais notaires, taxe publicitaire, etc.…) Une hypothèque permettra à la banque qui a financé votre achat de saisir ce même logement en cas de non-remboursement du prêt pour le vendre aux enchères judiciaires et récupérer la somme qu’elle a investie. Attention, certaines banques exigent une hypothèque… Posez la question avant de vous lancer ! La caution… Oubliez tout de suite la caution des parents, du grand-père, de la tantine, etc.…

Ce système est révolu. On parle généralement ici de caution mutuelle. Une société spécialisée, tant pour l’acquisition de biens immobiliers neufs ou anciens, d’un terrain et même la réalisation de travaux, cautionne votre achat. Vous réglez une somme proportionnelle à la hauteur de votre bien, cette dernière contribuant à un fond commun qui sert à régler les éventuels problèmes de remboursement des adhérents en difficulté. Plus simple, sans frais de notaire ou de dossier, une partie de cette caution vous sera même rendue en cas d’absence d’impayés à la fin du crédit ! Renseignez-vous bien. La simulation de prêt immobilier vous permet de préparer au mieux votre projet, mais pour être sûr de votre projet, Empruntis c’est aussi 3 agences près de chez vous. Actuellement, vous pouvez bénéficier de la garantie du meilleur taux. Empruntis s’engage avec vous dans la réalisation de vos projets et vous rembourse la différence si vous trouvez un crédit immobilier moins cher ailleurs !
Gagnez du temps, contactez votre agence la plus proche…

Share

Le Plan Bâtiment Durable plaide pour une meilleure prise en compte des propriétaires bailleurs et des locataires dans la politique publique de rénovation énergétique. Le parc locatif privé compte près de 6,5 millions de logements, dont 3,1 millions sont considérés comme des logements énergivores.

Les locataires du parc privé locatif constituent 45% des ménages exposés à la précarité énergétique. Ils cumulent en conséquence loyer et charges élevées. En faisant ce constat, on se rend compte que la rénovation énergétique du parc locatif privé concerne aussi bien les propriétaires-occupants que les locataires. Parmi les locataires du parc privé habitant un logement énergivore, 65% vivent en appartement. Cette information est essentielle car si les propriétaires sont bien les décideurs des travaux privatifs, c’est l’assemblée générale de la copropriété qui décide des travaux relevant des parties communes.

De leur côté, les propriétaires de ce parc sont plutôt des retraités, cadres et professions supérieures, commerçants, agriculteurs, artisans ou chefs d’entreprises. 64% d’entre eux ne possèdent qu’un seul logement. 64% gèrent directement leur bien. Enfin, 60% du parc locatif privé appartient à des propriétaires qualifiés « d’aisés » et pourtant ils détiennent le plus grand nombre de logements énergivores ! Inutile de préciser que l’effort d’entretien-amélioration est en diminution depuis une dizaine d’années. Pourtant ces logements qui se trouvent plutôt en zones urbaines jouent un rôle important dans les campagnes où le parc locatif social est moins implanté.

Il faut sortir de l’approche classique mettant en miroir un locataire « passif » et un propriétaire à la seule recherche du profit. Les propriétaires bailleurs peuvent développer un rôle sociétal et environnemental, les locataires jouer un rôle dynamique. Tous deux peuvent devenir acteurs de la rénovation énergétique.

Prendre en compte la spécificité du parc locatif en copropriété

Un des principaux objectifs est celui de mobiliser les propriétaires bailleurs selon leur profil : les « éligibles Anah », les « intermédiaires » ou les « aisés ». L’autre priorité concerne des mesures spécifiques à prendre pour les copropriétés. Dans la mesure où les copropriétés accueillent 65% des logements locatifs privés, des mesures spécifiques doivent être prises. Notamment pour promouvoir les aides directes aux syndicats et élargir l’éligibilité des copropriétés aux aides de l’Anah. Ainsi, les syndicats de copropriété deviendraient éligibles aux aides de l’Anah dès que leur consommation énergétique dépasse 330 kWhEP/m2/an. Par ailleurs, les subventions collectives doivent être développées compte tenu de leur efficacité puisque les bailleurs en bénéficient comme les propriétaires-occupants. Concernant les copropriétés, l’Eco-PTZ est difficilement mobilisable car il ne couvre pas l’ensemble des travaux. Mais avec la loi de finances 2019, l’Eco-PTZ a évolué en supprimant la condition de bouquet de travaux et l’éligibilité des logements de plus de 2 ans. En ce qui concerne les certificats d’économie d’énergie devenus la première source de financement de la rénovation énergétique, il serait temps d’adapter ce mode de financement aux besoins et contraintes des copropriétés en matière de prise de décision pour des travaux.

  • Adapter et amplifier les programmes de sensibilisation et de formation à la rénovation énergétique pour les syndics de copropriétés.
  • Rendre les copropriétés éligibles aux aides de l’Anah dès que leur consommation énergétique dépasse 330 Kwh.EP par m2 et par an
  • Promouvoir les aides directes de l’Anah aux syndicats de copropriétaires
  • Cristalliser le montant du CITE le jour du vote des travaux en Assemblée Générale de copropriété (à condition que les travaux soient réalisés dans les 2 ans)
  • Promouvoir l’Eco-PTZ collectif, y compris pour les syndics bénévoles.
Share

Ce mois-ci, nous nous invitons dans la famille Loriou, créateur de l’enseigne Prod’Coiffure, grossiste en produits de coiffure et esthétique. Ces points de vente sont aussi bien ouverts aux particuliers qu’aux professionnels. Réjane et Cyril nous reçoivent dans le magasin de Colomiers mais la famille ne s’arrête pas là puisque Marvin le fils aîné fait aussi partie de l’aventure en assurant le poste de commercial.

Diagonale : Racontez-nous le démarrage de Prod’Coiffure et comment vous est venue cette idée ?

Nous avions remarqué qu’à l’époque où nous nous intéressions à cette activité, les grossistes en produits de coiffure étaient principalement implantés en centre ville. Il paraissait évident qu’en nous installant à proximité de la rocade, nous nous rapprochions de nos clients tout en baissant nos charges d’exploitation. Nous avons donc couplé nos expériences respectives, mon épouse Réjane comme coiffeuse de métier et moi-même comme responsable d’une enseigne de distribution de produits d’entretien pour piscines, spas et jardin pour ouvrir notre premier point de vente à Colomiers en 2007. Réjane est restée plus axée sur les achats et les fournisseurs alors que je me suis principalement occupé de la gestion financière, comptable et humaine de nos points de vente.

Quels étaient vos premiers points de vente ?

Nous avons démarré en 2007 par Colomiers dans la zone En-Jacca et suite à ce très bon  démarrage, nous avons enchaîné par Muret l’année suivante avant d’ouvrir Pamiers et Dax en 2010. Notre cinquième point de vente verra le jour à Mont-de-Marsan en 2013.

En quelques mots, quel est le concept de  Prod’Coiffure ?

Ce sont tout simplement des points de vente ouverts aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels de la coiffure et de l’esthétique. Nous y diffusons de grandes marques comme L’Oréal,schwarkopf, Eugène Perma, Wella ou Farma Vita en coiffure et des marques comme Beauty Nails, Norma de Durville et Dermépil en esthétique. A noter que très prochainement, nous proposerons de nouvelles marques incontournables dans nos métiers, comme Myriam K pour le lissage ou Peggy Sage pour l’onglerie et le maquillage.

Qu’est-ce qui caractérise vos magasins Prod’Coiffure ?

Ce sont tout d’abord des surfaces de vente à taille humaine (entre 150 et 250 m2) où nous privilégions avant tout le conseil clients et le service, toutes accessibles facilement et dotées de parkings gratuits. Les salariés et apprentis bénéficient d’une remise de 15 % sur l’ensemble de nos produits.

Marvin, depuis quand as-tu intégré l’entreprise familiale ?

Après mon diplôme de bac pro vente j’ai intégré l’entreprise familiale en 2014 où j’occupe le poste de commercial et pour une première expérience professionnelle, je dois avouer que c’est réellement passionnant et le fait de travailler en famille procure de nombreux avantages. Longue vie à Prod’Coiffure et n’oubliez pas que c’est ouvert aux particuliers !

Share

Les nouveaux aménagements, les nouvelles infrastructures et la prochaine arrivée du métro font de Saint-Martin du Touch une zone privilégiée pour ses futurs habitants. Voici quelques programmes prochainement commercialisés. 

 

 

Dans le cadre de son ambition de « ville rose, ville verte », la ville de demain de Toulouse va être revégétalisée. Au centre,un parc central et fédérateur permettra à chacun d’y passer du bon temps. Aussi, l’un de ses chemins conduira directement vers la halte TER des Ramassiers à 550 m qui rejoint le centre-ville de Toulouse en 10 minutes seulement. De plus, la future station de métro (Ligne Toulouse Aerospace Express) qui verra le jour en 2025 se trouvera à 600 m. Le Carillon est une résidence chaleureuse et audacieuse déclinée sur 4 bâtiments qui proposent des appartements du T2 au T5. Le cadre de vie est agréable : avec de belles allées fleuries, une placette centrale à l’allure de parc boisé, des bancs, des espaces de verdure, un jardin potager et des lanières comestibles plantées de cassis et de framboises, le lieu invite grandement à la flânerie et au partage. D’un point de vue architectural, ce programme neuf offre une touche d’originalité avec l’utilisation de briques de parement grises, blanches et noires ainsi que par la présence de garde-corps et coursives dorées. D’autre part, les résidents pourront être sereins ; la résidence est sécurisée et un régisseur logera sur place. En ce qui concerne le stationnement, le projet prévoit des parkings soussol pour les véhicules et un local vélos. Enfin, des ascenseurs dans les bâtiments A, C et D faciliteront le quotidien des résidents.

Du T2 au T4 à partir de 183 900 €

 

Une architecture en adéquation avec son environnement Répartie sur trois îlots, la nouvelle adresse de Sporting Promotion & Matea Promotion propose ici une architecture mêlant tradition et modernité. Les façades reprenant les matériaux de la brique toulousaine, sont rythmées et modernisées par des façades en enduit blanc, l’installation de cabanes suspendues et de coursives extérieures. Le tout est accentué par la “jungle urbaine” présente au sein du programme avec un coeur d’îlot paysager et des halls majestueux à la barcelonaise. Serre partagée pour organiser vos événements, rooftop commun, salle de sport de plus de 70mÇ, coeur d’îlot paysager… Ce n’est pas seulement un logement dans lequel vous investissez mais un véritable lieu de vie. Côté sécurité & équipements, vous bénéficiez également de tout le nécessaire : places de parking, abris vélos, système d’accès vigik et caméra de vidéo-surveillance. …

Et des logements à votre image ! Sporting Casual, c’est aussi des typologies de logements “extra”ordinaires conçues pour le confort de chacun. Parmi ses 3 îlots, profitez d’un mode d’habitation varié au sein d’une même unité architecturale : lofts cabanes (T2 & T3), duplex et triplex rooftop (T5), maisons inversées (T4 & T5 duplex) et maison d’architecte (T5).

Empruntez les coursives extérieures et rejoignez votre logement. Appréciez un moment de détente dans vos espaces extérieurs généreux (toit-terrasse, jardin) ou dans votre cabane pour être complètement à l’abri des regards.

 

 

Share

A la mi-septembre la tendance se confirme : les taux immobiliers sont en baisse, désormais à des niveaux incroyablement bas. Ces baisses concernent les taux mini, réservés aux meilleurs profils, mais aussi les taux moyens, soit ceux du marché. Pour les
emprunteurs, la période est donc extrêmement propice à la concrétisation d’un projet immobilier !

Notre porte-parole, Ulrich Maurel, analyse : « Dans toutes les régions, que l’on regarde du côté des taux moyens ou que l’on se tourne vers les taux mini, même constat : des baisses sur la majorité des durées, même si les plus importantes se concentrent sur les taux mini. Les meilleurs profils peuvent même espérer d’excellentes conditions, des décotes supplémentaires étant
toujours possibles ». Les taux bas, une aubaine pour les acquéreurs, dans le même temps confronté à la hausse des prix de l’immobilier. Le m² parisien se négocie aujourd’hui à plus de 10 000€, et les hausses sont aussi palpables dans de grandes villes comme Lyon, Toulouse, Strasbourg ou Nantes.

Les taux vont-ils continuer à soutenir les investissements ?
« Même s’il est toujours difficile de se prononcer sur l’avenir des taux, rien n’indique leur remontée pour le moment. Certes on constate une hausse des OAT, mais celles-ci demeurent en territoire négatif à -0.17%. De plus Mario Draghi, président de la Banque Centrale Européenne, annonce une nouvelle baisse du taux directeur (à -0,50% à présent), incitant les banques à prêter plus qu’à placer ». Dans ce contexte, les emprunteurs devront trouver la banque qui leur proposera les meilleures conditions et le taux le plus favorable à la réalisation de leur projet.
D’où l’importance de s’appuyer sur l’expertise d’un courtier !

Empruntis l’agence
21 bis, rue d’Auch
31770 Colomiers
Port. : 06 62 45 70 61
Fixe : 05 34 50 11 00

Share

Découvrez les maisons du programme Villas Rosa 3, 4 et 5 pièces situées à l’entrée du village de Brax. Chaque villa dispose d’un agréable jardin, d’un garage et de stationnements.
A l’orée de la forêt de Bouconne, à quelques pas des écoles, commerces de proximité, associations sportives et culturelles, faites le choix de la qualité de vie ! Depuis la gare de Brax-Léguevin située à 350 mètres des villas, l’accès aux sites aéronautiques de Colomiers et la connexion avec le métro de Toulouse-Les Arènes se fait en un rien de temps. Et en 2025, la troisième ligne du métro sera accessible en moins de 15 minutes ! Vous souhaitez devenir propriétaire ou investir ? C’est le moment de profiter du meilleur choix et de l’expertise de Saint-Agne Immobilier, acteur toulousain reconnu aujourd’hui pour la qualité de ses réalisations innovantes et éco-responsables.

Plus d’informations sur: www.saint-agne.com !

Share

Ce mois-ci, nous nous invitons dans une famille de Braxéens d’origine, la famille Bégué, bien connue dans le monde de la vente immobilière, particulièrement à Brax et Pibrac et représentée ici par Marie-Hélène Bégué, la fondatrice des agences immobilières et Jean-Henri Romanet son gendre et aujourd’hui le Gérant ?

Diagonale : Quand et comment a débuté cette belle aventure ?
Marie-Hélène : Il faut remonter à 1979 … et oui déjà 40 ans ! Epoque à laquelle j’ai débuté dans le monde de l’immobilier. Puis
c’est en 1990 que je rachète le Cabinet du Midi à Toulouse Saint-Michel avant de créer les agences de Pibrac, Brax et Sainte-Foy
Peyrolières en 1994. Tout en étant à la tête de ces 4 agences, j’occupais également un poste de formatrice à l’Institut National Supérieur de l’Immobilier et participais aussi au club de veille immobilière de la CCI. Faisant partie des premières agences implantées sur ces communes de l’ouest toulousain, je pense que nous avons contribué à développer ce secteur de la Métropole, que ce soit en vente de biens ou en location de maisons particulièrement pour le personnel d’Airbus et ATR.

Jean-Henri, racontez-nous votre parcours ?
Jean-Henri : J’ai débuté mon parcours professionnel dans ce secteur d’activité en 2003 avant de travailler à Pibrac dans l’agence de Marie-Hélène en 2006. L’évolution des agences et les perspectives personnelles de chacun d’entre nous font que j’ai eu l’opportunité de racheter les agences de Pibrac et Brax en 2013. Mais Marie-Hélène reste, bien sûr, dans l’activité et nous apporte en permanence son soutien et son expérience et pour ne rien vous cacher, il se trouve je suis devenu, entre temps, son gendre !

Quelles qualités de vos agences mettriez-vous en avant ?
Tout d’abord, l’expérience, la connaissance parfaite du secteur ainsi que la qualité et le professionnalisme de nos collaborateurs. Nous insistons sur ce point car la plupart d’entre eux travaillent avec nous depuis plus de 15 ans, chose rare de nos jours !
Nous avons également la capacité à répondre à la nombreuse clientèle étrangère puisque l’anglais et l’espagnol sont pratiqués au sein de nos agences. Autre argument non négligeable, nos honoraires sont de 3,5 % pour un mandat exclusif, un taux très bas pour le service complet que nous proposons à nos clients. L’estimation des biens étant, bien sûr, offerte.
Je rajouterai également notre savoir-faire en tant qu’experts en valeur vénale immobilière qui rassure notre clientèle sur
cet aspect important de notre métier. Etant issus du terroir, notre implication ne s’arrête pas à notre métier et va bien au-delà ! En effet, nous sommes très impliqués dans la vie de nos communes.

Jean-Henri, comment qualifieriez-vous votre valeur ajoutée ?
C’est vrai que je suis arrivé avec une vision du métier issue de ma génération et je me suis concentré sur l’image de nos agences et la communication que nous devions appliquer. Ce qui donne une parfaite complémentarité avec l’expérience et le savoir-faire de Marie-Hélène sur notre territoire parfaitement maîtrisé par nos équipes. Je tenais à rajouter que, pour nous, la formation et la transmission sont des valeurs importantes dans nos agences et nous le prouvons chaque année avec les nombreux stagiaires et contrats de professionnalisation que nous employons. Nous envisageons peut-être l’ouverture d’une 3eme agence sur l’ouest toulousain mais rien n’est encore figé.

Dernière minute Bégué Immobilier recrute en ce moment un commercial/e. Poste à pourvoir immédiatement.

Share

Il n’y a rien de tel que de faire appel à un agent immobilier pour la réalisation d’une transaction immobilière. Indépendant ou travaillant en agence, ce sont des professionnels qui aident non seulement dans la recherche du placement idéal en fonction de votre budget et de vos envies, mais aussi dans la conduite des différentes étapes de l’investissement.
Fin connaisseur du marché, en effet, le courtier immobilier travaille de concert avec les notaires et les diagnostiqueurs immobiliers. Ce qui vous fera économiser du temps dans la réalisation des différentes demandes et étapes de l’achat immobilier.
Mais il reste un inconvénient de taille dans les prestations d’un agent immobilier. Notamment, cous devriez payer une certaine commission en échange de son intervention. Kézako ? Quelles sont les choses prises en charge dans ces frais ? Comment les comparer ? Retour sur les bons à savoir sur la commission d’un agent immobilier.

HONORAIRE D’AGENCE
Frais d’agence ou honoraires d’agence ou commission d’agents immobiliers
La commission d’agent immobilier est aussi appelée honoraire d’agence. Il s’agit d’un pourcentage demandé par les prestataires
en échange de leur accompagnement dans les différentes étapes de la transaction. Elle varie d’un prestataire à un autre et en fonction de l’importance de l’achat ou de la vente immobilière.

Quand est-il dû ?
Il convient de noter que la commission des agents immobiliers n’est due qu’à la livraison du bien. En moyenne, en France, une transaction immobilière peut prendre entre 3 à 6 mois en fonction des systèmes de financement. En tous les cas, aucune avance ne peut être exigée par les agents immobiliers afin de garantir une qualité de service irréprochable.

Qui en a la charge ?
Selon le type de contrat, la commission d’agent immobilier peut être à la charge du vendeur ou de l’acheteur, ou encore des deux. Mais en règle générale, c’est le premier cas qui s’applique.

Comment sont fixés les frais d’agence ?
Chaque agence ou courtier immobilier applique leur propre taux. En effet, les frais sont calculés sur un pourcentage du prix total du bien. Ils s’affichent en moyenne entre 3 à 10 % du prix net vendeur. Mais ils peuvent également être sujets à négociation.

Quelles sont les choses prises en charge dans ces frais ?
Ces frais d’agence prennent en charge plusieurs choses et non seulement la rémunération des courtiers immobiliers. Ils servent notamment à couvrir les frais de publicité du bien, frais de diagnostic immobilier, etc. Les droits de visite, qui sont à la charge des acheteurs, ainsi que les frais de notaires, ne sont pas pris en compte dans les commissions d’agent immobilier.

HONORAIRE D’AGENCE : À CHAQUE PRESTATAIRE SA COMMISSION
Les honoraires d’agence en fonction de chaque type de prestataire. Les bases ne se valent pas d’un agent immobilier à un autre.

Les mandataires immobiliers
Le mandataire immobilier, par exemple, qui est de plus en plus plébiscité ces dernières années grâce à ses prestations personnalisées, demandera entre 3 à 5 % du prix de vente totale du bien.

Les notaires
Les frais de notaires ont connu une légère hausse dans certaines régions de France et s’affichent actuellement à 8 % pour les biens neufs et 9 % pour les anciens bâtis. Les frais de notaires prennent en charge les droits d’enregistrement et de publication de la vente en plus de leurs émoluments.

Les agents immobiliers classiques
Les agents immobiliers classiques demanderont entre 5 à 8 % du prix affiché. Tout dépend de votre bien immobilier à vendre. Un appartement coûtera moins cher qu’une résidence de luxe. Un bien en bord de mer sera sujet à de plus importants frais d’agence qu’un immeuble en centre-ville. En outre, un indépendant peut être plus simple à négocier qu’un prestataire en agence.

Qu’en est-il des agences immobilières en ligne sans commission ?
Il y a également une petite tendance d’agence immobilière en ligne sans commission actuellement. Très prisée par les vendeurs, c’est un moyen modique et simple de proposer son bien à la vente. Vous profiterez ainsi d’un vaste réseau, jusqu’à toucher des investisseurs potentiels à l’étranger, sans avoir à perdre 10 % de vos bénéfices au profit d’un professionnel.

Share

On en parlait depuis quelques années et aujourd’hui, comme vous l’avez peut-être remarqué en rentrant dans Léguevin, d’importants travaux de cette future zone de l’Escalette ont démarré.

 Etendue sur plus de 48 ha, bénéficiant d’un accès rapide vers Toulouse, vers la SNCF, en bordure de Léguevin, à proximité de la zone aéronautique, des sites Airbus et de l’Aéroport Toulouse Blagnac, cette zone est au coeur des nouveaux projets de Toulouse Métropole, de la Région (implantation d’un lycée sur la commune en 2017) mais aussi communaux et notamment immobiliers.

L’Escalette sera une zone de développement, dont la qualité de vie des personnes travaillant ou vivant sur place, des riverains restera une des préoccupations majeures de l’aménageur. Et au coeur de celle-ci verra le jour un pôle technologique dédié à la robotique, aux transports du futur et au développement durable. La mairie de Pibrac est d’ailleurs à la recherche de sociétés de services, d’entreprises de haute technologie, qui font encore défaut et qui sont porteuses en terme de développement de territoires, comme l’a souligné le rapport France Robots Initiatives. La  ville de Pibrac facilitera l’implantation et la création d’entreprises sur cette zone en mobilisant toutes ses ressources.

Ville de Pibrac
Tél. 05 62 13 48 10
www.ville-pibrac.fr

Share

Airbus a été la cible de plusieurs attaques informatiques passées par des sous-traitants et soupçonnées d’être pilotées depuis la Chine. Même si elles sont monnaie courante, leur motivation et mode opératoire sont très variés et en douze mois, quatre attaques majeures ont visé le géant européen de l’aéronautique.

Le centre de cyber défense constate que ce type d’attaque est souvent le fait de groupes structurés. D’ailleurs, le niveau de sophistication est tel que tout laisse à penser que seuls des états ou des groupes humainement très structurés sont à la manoeuvre. Les très grandes entreprises sont très bien protégées, il devient difficile de les pirater. Par contre, protéger la myriade de sous-traitants est une  mission des plus complexes. Ce sont principalement l’A400M et l’A350 qui sont visés via des sociétés sous-traitantes fournisseurs de pièces sur ces modèles. Quand on parle de guerre économique via les hackers privés ou soutenus par des états, nous en avons un exemple à portée de mains !

 

Share