Journal-Diagonale

Comment avez-vous vécu 2021, face à la crise ?

J’avais placé l’année 2021 sous le signe de l’unité léguevinoise. Grâce à la positivité des léguevinois, au formidable engagement de nos bénévoles associatifs, à la pugnacité de nos commerçants et professionnels, au sens du service public de nos agents municipaux, à l’implication des enseignants et à l’action municipale, je crois que nous avons collectivement relevé le défi de faire face à cette crise sanitaire, économique, sociale, culturelle. Malgré une situation compliquée nous avons pu organiser un certain nombre d’événements qui ont permis aux léguevinois de se retrouver et de redonner vie à notre commune. Je pense notamment à la fête de la Nature, aux terrasses éphémères, aux journées du Patrimoine, aux manifestations d’Octobre rose et bien sûr à notre marché de Noël avec le formidable succès de la Halle illuminée. 

Concernant la gestion sanitaire, on fait du mieux possible pour faire appliquer des mesures qui nous sont bien souvent envoyées la veille pour le lendemain. Il faut souvent aller à la pêche aux protocoles. Je comprends que ce soit difficile pour le Gouvernement, mais le manque de cap et le sentiment d’improvisation sont agaçants, car le « service après-vente sur le terrain » ce sont les maires qui doivent l’assumer. 

Quels sont vos projets pour 2022 ?

Les premiers projets d’investissements seront véritablement lancés en 2022 avec notamment l’extension du groupe scolaire Madeleine BRES et les nouvelles tribunes du stade de rugby. 

Le projet de Gymnase de Castelnouvel sera quant à lui quelque peu retardé du fait d’un écart trop important entre le coût prévisionnel arrêté par la Municipalité et le coût définitif présenté par le maître d’œuvre. J’ai demandé à mes Adjoints d’engager une nouvelle concertation avec les futurs utilisateurs de cet équipement afin de rationaliser et réorienter ce projet. Par ailleurs, quatre études importantes vont être lancées pour la création d’un tiers lieu – espace de « corpoworking », la création de commerces en centre-ville, l’aménagement de la place de la Bastide, la maison de la vie locale et associative, et l’extension de l’Hôtel de Ville. Ces études préalables permettront d’engager des travaux en 2023.

De la même manière des études sont actuellement à l’étude par la Commune, le Département de la Haute Garonne et Tisséo Collectivités pour permettre de créer, en lien avec nos communes voisines de Brax et Pibrac, les voies cyclables structurantes de la commune qui permettront de connecter la ville au lycée, aux gares et à Colomiers. Certains projets, notamment sur la route de Toulouse (entre les ronds-points de l’Europe et de la Méditerranée), pourraient voir le jour dès 2023.

Enfin 2022, sera celle de la concertation avec d’une part la mise en place dès ce mois de janvier du CO’LEG qui viendra réunir l’ensemble des instances de concertation que la commune a décidé de mettre en place avec les léguevinoises et léguevinois (Comité Léguevinois Consultatif, Conseil des Ainés, Conseil associatif, Collectif jeunesse et les 6 Comités de quartiers) mais également, d’autre part, des concertations plus ciblées sur des sujets tels que l’extinction lumineuse, dont le Conseil Municipal a validé le principe au mois de décembre, ou encore l’aménagement du nouveau quartier de Castelnouvel. Enfin, nous avons lancé une vaste démarche de « qualité de vie au travail » auprès de l’ensemble du personnel municipal pour favoriser la mise en place d’un service public adapté aux besoins des léguevinois.

Avez-vous parrainer un candidat pour les présidentielles ? 

La liste que j’ai conduite lors des dernières élections est une liste plurielle, avec des sensibilités différentes. Aucun de mes colistiers en 2020 n’était adhérent à un parti politique et c’est toujours le cas. Nous sommes rassemblés autour d’un projet pour notre commune. En tant que chef de file de cette majorité municipale, j’ai décidé, comme pour les dernières élections régionales et départementales, de rester neutre. Je ne n’apporterai donc aucun parrainage pour les prochaines élections présidentielles.

Share

Comments are closed.