Voila bientôt deux ans que Michel Laffitte et Estelle tiennent la barre du restaurant l’Aromatic à Pibrac. Connu des chanceux, à découvrir pour les curieux, cet établissement est la dernière évolution de Michel, son chef cuisinier, après plus de 30 ans à officier dans le domaine. Londres à ses débuts, Toulouse pendant une quinzaine d’années, il tire de ces expériences dans de grands établissements une approche de la cuisine basée sur la simplicité et le travail irréprochable. Amoureux des bons produits, il transmet sa passion au travers d’une carte évolutive et créative qui a su faire mouche à chacune de nos visites. C’était d’ailleurs le but de Michel et Estelle à l’ouverture de ce restaurant : se faire plaisir et faire plaisir. Revenu des très (trop) intenses établissement en lice pour l’obtention d’étoiles, Michel veut faire SA cuisine, forte de son inspiration, sa technique et sa volonté inépuisable de faire sourire ses convives. Bien qu’il y réussisse au quotidien, il n’en reste pas là pour autant et propose quelque chose d’inédit dans notre région.

Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie

Au tout début du mois de février, l’Aromatic va pour la seconde année consécutive consacrer une quinzaine à la découverte de la truffe d’hiver. Tuber Melanosporum est en effet souvent citée en exemple (à raison) comme expérience culinaire exceptionnelle mais son prix en restaurant la renvoie au rang de fantasme. Pour permettre au plus grand nombre d’accéder à cet or noir, Michel propose le champignon à prix coûtant, soit 1€ le gramme. Au regard de la puissance de la truffe, il n’est pas nécessaire d’en abuser pour ressentir tout son parfum. Par le biais du très habile concept du un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, vous pouvez respectivement vous offrir 5 grammes,10,20 ou autant que vous voulez en fonction de votre envie. L’ensemble de la carte sera étudiée pour pouvoir être idéalement accompagnée de truffe. Le choix de cette période n’est pas innocent. En effet, pré-fêtes le coût du champignon est plus élevée du fait de la forte demande. De plus, la truffe développe généralement plus de saveurs au mois de février car elle se trouve alors en pleine maturation.
Pour se fournir, l’Aromatic travaille cette année encore avec la maison Henras à Cahors, spécialisée dans le domaine depuis 1820.

Nous avons beau le tourner dans tous les sens, nous ne voyons aucun défaut à cette initiative. À la fois rafraîchissante et généreuse, elle ouvre la voie à la découverte d’une légende gastronomique sans gréver vos finances. Lors de la précédente édition, c’est le midi qu’elle a rencontré le plus de succès, confirmant que les personnes qui se rendent à l’Aromatic ne viennent pas juste s’alimenter mais bien manger avec un grand M.

Restaurant l’Aromatic
1 Chemin de Beauregard, 31820 Pibrac
Ouvert du mardi au samedi le midi et de mercredi à samedi pour le soir
www.aromatic-restaurant.com
05 61 06 71 71
Fb : @aromaticrestaurant.pibrac

Share

Write A Comment