Journal-Diagonale

Après 42 ans de bons et loyaux services et son remplacement par un tout nouveau bâtiment non loin de là, le Cinéma le Central a tiré sa révérence avec une dernière séance le 2 octobre 2021. Cependant, la municipalité ne compte pas faire du Central une coquille vide et compte bien lui donner une nouvelle vie.

Le centre ville de Colomiers étant sujet à un immense projet de rénovation, la rue du Centre porte plus que jamais bien son nom. S’y situant, Le Central a donc une place de choix pour devenir un lieu central dans ce Colomiers de demain. À grand renforts d’études et de concertations, l’avis général est clair : ce lieu doit rester un emplacement dédié à la culture. N’optant pas pour une forme spécialisée et dédiée à une seule pratique, la municipalité souhaite en faire un tiers lieu ouvert à différentes pratiques. Elle s’inspire fortement du Métropolis Performing Arts Center situé à Arlington, aux État-Unis. À la fois scène ouverte à tous types d’arts et école formatrice, il ouvre la porte à la quasi totalité des expressions culturelles.

Photo : archive

« Il s’agit d’une idée expérimentale et transitoire pour les arts et le vivant » souligne Benjamin Rioux, Adjoint au Maire délégué à l’innovation territoriale

Les acteurs du secteur culturel accueillent bien évidement cette nouvelle avec le sourire et sont déjà mobilisés pour faire de cet espace un pilier de la culture Columérine. Ce nouveau Central sera donc porté par une multitude d’énergies, talents et propositions qui seront regroupées sous l’égide d’une association à venir.

Au cœur d’un remaniement urbain, économique et social, il est fort plaisant de constater que La Ville n’a pas oublié le volet culture. Avec la construction du Grand Central et la renaissance du Central, elle affirme fermement la place de la culture au centre de ses préoccupations. On apprécie !

Share

Comments are closed.