Journal-Diagonale

1/ Selon vous, qu’elles sont les grandes tendances du moment en matière de décoration?

La crise du Covid-19 accompagnée d’une prise de conscience écologique et éthique globale, ont accéléré certains changements de comportements qui ont contribué à l’essor de nouvelles tendances en termes d’aménagement et décoration. Cette année, nos intérieurs mettent à l’honneur la nature et le minimalisme, portés par une envie de simplicité et de retour aux sources.

2/ D’où vient cette tendance des nouveaux termes qui s’insèrent dans le lexique de la décoration ? Cap sur les “japandi” et autres “scandicraft”…

Le confinement a incité les gens à ralentir le rythme, à acheter moins mais mieux, à préférer la seconde main et l’artisanat tout en désencombrant leur intérieur. Le concept de « slow design » donne la priorité au bien-être de l’individu et à l’environnement, en prenant le temps de concevoir du mobilier de qualité dans le respect de la nature et de l’Homme.

Retenons deux tendances qui découlent de ce concept « slow design » : le style scandinave a laissé place au « Scandicraft ». Il se différencie notamment par des matériaux artisanaux plus écoresponsables, des couleurs plus foncées et des lignes plus arrondies. Et le style  « Japandi », de la contraction des mots « japonais » et « scandinave », prône le minimalisme dans la décoration, pour favoriser la détente et le ressourcement. Il privilégie des tons neutres, comme le blanc et le gris, tout en misant sur un décor simple exclusivement à base de matières naturelles.

3 /Le contexte actuel a-t-il fait naitre une vague cocooning dans nos
intérieurs? 

Première conséquence du confinement : il semble que la recherche de confort à la maison soit encore plus forte pour 2021. On pense aux éléments qui nous font sentir bien chez nous, à tout ce qui peut apporter du réconfort. Du besoin de convivialité dans la cuisine, à l’envie de spa dans la salle de bain, en passant par le désir d’exotisme et de nature dans le salon et la chambre, les tendances déco 2021 nous offrent de multiples possibilités de composer nos intérieurs en harmonie avec nos principes de vie fondamentaux.

4/ De par le télétravail qui envahit nos habitats, le coin bureau redessine-t-il les contours de nos intérieurs ? A quoi ressemble les bureaux à la maison ? 

Avec le télétravail, le bureau est vite devenu un indispensable dans les intérieurs. En réponse à cette tendance qui pourrait devenir une nouvelle norme, les architectes d’intérieur et décorateurs ne manquent pas de solutions ingénieuses pour mieux organiser les espaces afin de bien séparer vie professionnelle et vie privée. Il existe de nombreuses façons d’intégrer un espace bureau dans une pièce, les deux points essentiels étant de l’isoler de l’espace privé, et d’optimiser les rangements fermés. Les claustras sont fréquemment sollicités pour leur côté esthétique et ajouré. L’aménagement du bureau est imaginé en accord avec le mobilier de la pièce.

En outre, les réseaux sociaux ont vu naître le terme « Cloffice » (de « closet » placard et « office » bureau). Ici, le bureau s’installe dans le placard. Une tendance qui nous apprend que pour grands ou petits espaces, il y a toujours une façon d’aménager un coin à soi. 5/ Comment expliquez-vous ce retour vers les incontournables comme la céramique, le gré, ou encore le velours ? Ce besoin de retour aux sources et d’évasion qui persiste pendant le confinement, se définit à travers les choix de matières que nous faisons pour nos intérieurs. Par ailleurs, il n’est pas anodin de noter que l’artisanat revient au-devant de la scène, la céramique et le tissage étant les deux principaux arts les plus appréciés. La décoration méditerranéenne et marocaine nous permet de satisfaire ce besoin de retour aux sources et d’évasion, à travers leur matières généreuses et artisanales comme le zellige, la poterie, le terrazzo, les tapis, l’osier tressé ou le cannage …

6/ Quelle est la tendance en matière de revêtements, sols et murs ?

La tendance est aux couleurs naturelles telles que le beige, le vert sauge, le terracotta et le bleu marine. Le bois est indétrônable et s’invite même sur les murs et le plafond, de manière plus moderne, que ce soit en grandes dalles murales, ou bien en lames larges au-dessus de nos têtes. Sur les murs, la tendance est au papier peint, arborant un motif floral ou un paysage végétal panoramique. Le zellige remplace petit à petit le carreau de ciment, ce dernier ayant toujours la côte pour le sol, mixé à un carrelage imitation bois, ou un véritable parquet (issu de forêts françaises éco-gérées, bien entendu !).

www.vanessaroulon.fr
0609405980

Share

Comments are closed.