Journal-Diagonale

Un retour à la peinture unie déjà présent depuis ces dernières années, qui se confirme encore cette saison. Exit les peintures à effet, on revient à la couleur pleine et harmonieuse pour habiller nos murs. Les teintes se veulent douces, et le taupe, le caramel, et les camaïeux en tout genre maquillent les intérieurs de cosy et de tendresse. Pour des pants plus poétiques encore, les panoramiques redonnent vie aux espaces. Loin des motifs de nos salons 60’s et 70’s, l’heure est aux trompe-l’œil, aux motifs végétaux, animaliers, aux paysages chauds et aux feuillages.

Un attrait pour le naturel que l’on retrouve aussi dans les revêtements de sol, qui privilégient les matériaux bruts. Le parquet aspect chêne, grisé ou naturel, prend le pas sur le teck et le merbeau qui ne se font plus. Les amateurs de béton et carreau de ciment pourront aussi se

tourner vers le PVC et le stratifié, qui imitent ces matériaux à la perfection. Mais attention à bien privilégier des produits plus écologiques et propres, sans composants organiques volatiles de préférence. « Nos vendeurs sont très formés sur la technicité, et sauront conseiller le particulier en ce qui concerne la nocivité des produits », développe Jérôme Amalric, directeur général de « Comptoir De L’Ours » à Colomiers. La tendance est au végétal en matière de peinture. On se tournera par exemple vers la gamme « Veia », composée d’huile de soja de synthèse et de charges minérales biosourcées à 95%, moins toxique pour l’applicateur. « Nous encourageons aussi les gens à aller vers des vernis nouvelles générations à base d’huiles végétales », explique Jérôme Amalric.

Une prise de conscience collective qui pousse peu à peu le consommateur à se faire plaisir de façon plus écologique. Une invitation, dans ce temps où le tourisme est au ralenti, à voyager autrement et de façon plus durable.

« Comptoir De L’Ours »
3 Avenue Edouard Serres
31770 Colomiers

Share

Comments are closed.