Journal-Diagonale

Pleinement conscient des enjeux liés à la gestion de l’eau, Ugolf de Teoula travaille depuis plus de 20 ans à la réduction de sa consommation avec des résultats impressionnants.

Photo illustration : Julien Hank Fitte

Techniquement résolue par des arroseurs mieux gérés, des zones d’arrosage mieux ciblées ou encore un logiciel informatique régissant l’utilisation de l’eau, la question de la gestion du monoxyde de dihydrogène est au cœur des préoccupations de Ugolf de Teoula depuis plus de 20 ans. L’un des piliers de ce combat est Serge Boutes, le Greenkeeper des lieux. « Dès le milieu des années 2000, j’ai tiré la sonnette d’alarme sur tout l’aspect environnemental de l’entretien des golfs, témoigne-t-il. Je me suis rapproché d’Ecocert (entreprise française agissant comme organisme de certification écologique), avec qui on a créé le Label Golf éco-durable. Les économies d’eau et la différentiation par types d’usages ont constitué le premier chapitre de leur cahier des charges. »

Ainsi, avec la lecture pertinente des différents espaces qui font ce terrain de sport couplée à une technologie de gestion des arroseurs très poussée ont fait passer UGolf de Téoula d’une consommation de 90 000 mètres cubes en 1990 à environ 45 000 et 50 000 mètres cubes en 2020. Division par deux, un résultat sans appel.

Photo : UGolf de Téoula 

Outre cette conduite technique millimétrée, la sensibilisation des joueurs est un autre levier sur lequel Ugolf de Teoula travaille. Serge Boutes développe “Il faut être capable de leur expliquer pourquoi l’herbe est un peu plus sèche l’été. Dans les années 1980, tout le monde voulait se caler sur les grands golfs, et avoir tout le temps des fairways très verts. Il faut faire comprendre que ce n’est plus possible aujourd’hui, qu’on est revenu à une gestion beaucoup plus naturelle.

Avec détermination, pédagogie et mesures concrètes, Ugolf de Teoula signe donc une gestion de l’eau exemplaire. Loin de considérer la mission comme terminée, d’autres projets sont en cours afin de gagner en efficacité. Cela passe par plusieurs dossiers pour solliciter des financements auprès de l’Agence de l’eau Adour-Garonne afin notamment de créer un système de recyclage de l’eau servant au nettoyage des machines d’entretien.

Share

Comments are closed.