Période bénie pour découvrir les grands espace, l’été rime d’autant plus avec randonnée que la distanciation sociale est quasi naturelle dans cette discipline. C’est d’ailleurs à la suite du confinement que Kelly Joseph a eu l’initiative de créer le groupe ” Rando entre filles du 31 “.

Instauré sur Facebook sous cette appellation, il est dupliqué sur instagram sous l’appellation “randonneuses du 31”. Comptant environ 200 membres, il est né d’une volonté de découverte et de partage de la part de Kelly, grande voyageuse toujours en quête de défis et de rencontres humaines. Lors de notre entretient, elle était accompagnée de Julie Bernard, une nouvelle recrue qui a de suite adhéré au concept. Elle confie “le groupe rassemble des randonneuses féminines. Non pas par sectarisme mais parce que nous n’avons eu que des demandes de la part de femmes. Au final, nous conservons donc cette forme”.

Au rythme d’une sorte par semaine (le samedi), Rando entre filles du 31 ont déjà parcouru les sentiers de Bouconne, Pech David mais également des spots plus éloignés comme le lac de Gaube ou le cirque de Navacelle au cœur du territoire des Causses et des Cévennes. La richesse de notre territoire Français permet a permis à l’organisation de prévoir toutes les prochaines randonnées jusqu’à octobre (sauf en cas de météo difficile ou cas de force majeure). Ceci étant, chaque membre est force de proposition et les idées de nouvelles destinations sont les bienvenues. Volontairement accessibles, les randos veulent avant tout créer de la cohésion et du lien social entre participantes. Entièrement gratuites, seuls les frais de covoiturages sont à partager le cas échéant.

L’objectif humain est le moteur principal des Randonneuses du 31. Ouvert à toutes, le groupe est parfait pour qui veut se lancer un défi dans un cadre solidaire et en sortir plus riche de nouvelles amies.

Share

Write A Comment