Journal-Diagonale

À quelques jours du match de barrage contre Oyonnax, Colomiers Rugby passe ses lames au cuir. Donnant le ton durant la conférence d’avant match, Julien Sarraute, entraîneur principal de l’US Colomiers, affiche une détermination inébranlable.

Photo : Julien Hank Fitte

Privés de dernière journée de Pro D2 pour cause de covid au sein de son effectif, Colomiers Rugby s’en va donc défier Oyonnax à l’extérieur samedi 22 mai en match de barrage. Une rencontre sur terrain synthétique où l’intensité sera au rendez-vous. À l’image du groupe, le discours de Julien Sarraute est on ne peut plus clair : pas d’excuses. Oui la covid a touché l’équipe, oui cela a perturbé la préparation mais quelle attitude adopter alors? Se cacher derrière ces obstacles? Se lamenter sur des impondérables? À tout ceci, Julien répond avec aplomb “Pourquoi voulez-vous qu’on pleure?”. S’il n’est pas possible d’influencer ces évènements, sur tout le reste le travail et la rigueur sont de mise. Résultat, la moindre mécanique qui pouvait être optimisée l’a été. Un sens du détail qui n’a pas échappé à Fabien Berneau, l’entraineur des avants. Il relève que la moindre erreur ou approximation doit être gommé car la rencontre à venir est typiquement celle ou ces détails se payent cash.

Photo : Julien Hank Fitte

Pour Colomiers Rugby, cette rencontre n’est pas une fin en soi ni une récompense mais bien une marche qu’il faut franchir. Voila pourquoi toutes les énergies du club se focalisent sur ce rendez-vous.

Share

Comments are closed.