Journal-Diagonale

À la base baptisé VélÔToulouse puis trivialement surnommé Vélouse, le concept de vélo à louer déployé sur Toulouse le 16 novembre 2007 s’est depuis remarquablement intégré au territoire. Son succès est tel que les communes avoisinantes plaident désormais pour son arrivée en leurs terres. Du coup, à Colomiers, on ouvre la porte à la bicyclette de location.

Le développement des pistes cyclables sur le Grand Toulouse est bien loin de son sommet. Afin de poursuivre ces déploiements et de compléter les liaisons entre les différentes communes de l’agglomération, Toulouse Métropole vient d’inscrire 80 millions d’euros d’investissement jusqu’en 2026. Au total, ce sont 54 communes qui seront reliées avec 370 km d’aménagements. 60% de cet ensemble est encore à créer.

Et ça n’a rien d’un hasard. Arme ultime du déplacement doux et efficace (vu que ça ne monte pas beaucoup par ici), le Vélib permet de se défaire sans forcer des invivables bouchons/stationnement/parcmètres. Tisséo ayant la compétence en la matière et avec l’arrivée à venir de la 3ème ligne de métro sur Colomiers, c’est tout naturellement que la ville s’est proposée en vue de la création de 15 à 20 stations à l’horizon 2023. Tissant un nouveau lien dans le réseau de transports du territoire, ces Vélibs seront parfaitement compatibles avec leurs homologues Toulousains, éclipsant alors la question des emprunts/dépose. Quand on sait que Colomiers dispose actuellement de 55km de piste cyclable et que l’avenir va dans un développement encore plus fort de ce type d’infrastructure, on imagine déjà le succès que va rencontrer ce Vélib Columérin.

Share

Comments are closed.