Journal-Diagonale

“Lors de sa visite à Colomiers et dans les communes voisines de l’agglomération toulousaine, Mme Brigitte Klinkert, Ministre déléguée chargée de l’Insertion auprès de la Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a pu prendre la mesure de l’étendue des dispositifs mis en œuvre par les collectivités locales et leurs partenaires en matière d’insertion, et notamment d’insertion des jeunes. Tous les échelons territoriaux, de la commune à la Région, en passant par le Département et la Métropole, se mobilisent quotidiennement et de manière partenariale sur ces volets.

J’ai notamment pu partager avec Mme la Ministre notre attachement local à ces questions, aux bénéfices de l’ensemble de nos administrés, et plus particulièrement les plus jeunes, ainsi que celles et ceux habitant dans les quartiers politique de la ville, plus particulièrement touchés par des problématiques d’insertion.

Bien que l’économie et l’emploi ne relèvent pas de la compétence de la commune, il nous semble primordial d’impulser des actions en matière d’insertion et de répondre favorablement aux structures publiques et privées qui sollicitent notre accompagnement dans ce domaine. Ainsi, au quotidien, à la Mairie de Colomiers, deux référentes Plie (Plan local pour l’insertion et l’emploi) interviennent auprès des habitantes et des habitants du bassin ouest toulousain, les plus éloignés de l’emploi, dans le cadre de parcours individualisés et progressifs.

J’ai aussi pu exposer à Mme la Ministre les actions que nous menons sur l’ensemble du territoire, et notamment dans les quartiers politique de la ville, afin de lutter contre l’isolement et la fracture numérique, en partenariat avec l’entreprise Envoi et l’association Face Grand Toulouse. Depuis ce mois de septembre 2021, nous soutenons également la formation “Declic” du Greta Midi-Pyrénées Centre, à destination de jeunes en situation de décrochage scolaire.

En sa qualité d’employeur, la Mairie de Colomiers diversifie ses initiatives via plusieurs dispositifs : le recrutement de huit apprentis, depuis cette rentrée 2021, l’intégration de deux agents en contrat PEC – Parcours emploi compétences, et l’emploi de près de 12 % de travailleurs en situation de handicap au sein des services municipaux, soit près du double du seuil minimum légal.”

Share

Comments are closed.