Journal-Diagonale

Adopté en février lors du conseil municipal, le budget prévisionnel 2022 prévoit 64,99 millions d’euros de dépenses de fonctionnement et 9,58 millions d’euros d’investissements. Permettant de poursuivre la mise en œuvre des projets prévus de 2020 à 2026, sa répartition révèle les préoccupations de la municipalité.

C’est ainsi qu’on retrouve en pole position le budget alloué à l’enfance et à la jeunesse. Il se répartit à 22% pour l’éducation et les loisirs (École, Centres de loisirs, accueil de loisirs, restauration scolaire entretiens des locaux et à 9% pour la petite enfance (Crèches, relais petite enfance, Parentèle…), soit un total 31% accordé à l’enfance et la jeunesse.

Vient ensuite la part attribuée aux services généraux (Administration, état civil, démarches administratives, informatique et réseaux, communication, services techniques, services supports, formation… ) s’élevant à 29% du budget. Dans un mouchoir de poche se tiennent sport, solidarité/citoyenneté et cadre de vie, (respectivement 10, 9 et 8% de l’enveloppe) avec en lanterne rouge la culture ex aequo avec la sécurité (soit 6% chacun).

« Le budget 2022 ne fait pas d’économies sur nos dispositifs sociaux, culturels, éducatifs, d’accueil du jeune enfant ou encore sportifs : notre ville soutient nos concitoyen·ne·s dans leur quotidien et ce budget le démontre », confirme Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole.

Côté dette, c’est Arnaud Simion, Premier Adjoint, qui s’exprime ainsi « Nos emprunts sont positifs pour l’avenir de la Commune. Nous maintenons un niveau d’endettement limité, très inférieur à celui des villes de même strate de population […] À Colomiers, ce niveau d’endettement est de 585 euros par habitant alors qu’il est de plus de 1 000 euros dans d’autres communes. »

Sur le plan des taxes, pas de mouvement à signaler avec des taux de taxes locales identiques à ceux de 2021 : 38,75% : taux de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 116,87% : taux de taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB)

« Rares sont les communes de notre périmètre qui continuent à avoir un taux de taxe foncière inférieur à 40%. Notre objectif est de continuer à maintenir ces taux stables jusqu’à la fin de ce mandat en 2026 », a complète Mme le Maire Karine Traval-Michelet.

Share

Comments are closed.