Journal-Diagonale
Illustration : Archives

C’est avec des températures négatives que le dispositif d’amélioration de confort et d’efficacité énergétique MaPrimeRénov’ est mis en place ce lundi 11 janvier 2021.

Remplaçant à la fois le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah), MaPrimeRénov’ est une aide de l’État pour la rénovation énergétique. Lancée le 1er janvier 2020,  le dispositif a été renforcé depuis le 1er octobre 2020 dans le cadre du Plan de relance de l’économie. Ainsi, elle est désormais accessible à tous les propriétaires, à toutes les copropriétés et ce quels que soient vos revenus ou si vous occupiez ou mettiez en location le logement.

En plus de cette ouverture au plus grand nombre, plusieurs bonifications ont également été mises en place :

  • un bonus sortie de passoire (lorsque les travaux permettent de sortir le  logement de l’état de passoire thermique – étiquette énergie F ou G)
  • un bonus bâtiment basse consommation (pour récompenser l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A)
  • un forfait rénovation globale (pour les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs afin d’encourager les bouquets de travaux)
  • un forfait assistance à maîtrise d’ouvrage (pour les ménages souhaitant se faire accompagner dans la réalisation de leurs travaux).

Permettant donc de financer les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique, MaPrimeRénov’ est calculée en fonction des revenus du foyer et du gain écologique permis par les travaux. D’un montant forfaitaire, elle est encadrée par 4 plafonds en fonction des niveaux de revenu susnommés. Se distinguent ainsi la version bleue, jaune, violette et rose. Une 5ème variation existe pour fixer les barèmes lorsque les travaux sont réalisés par les copropriétés. Un simulateur “Simul’Aid€s” (disponible en cliquant ici) vous permet de savoir à quel profil vous appartenez et à quel niveau d’aide vous avez droit. Vous devrez simplement décrire votre projet de travaux et votre situation personnelle. À noter que les travaux doivent avoir été effectués par des entreprises labellisées RGE (Reconnues Garantes pour l’Environnement).

Autre bonne nouvelle, MaprimeRénov’ est cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique comme les Certificats d’économie d’énergie (CEE), ou encore les aides des collectivités locales ou celles d’Action logement. Par ailleurs, vos travaux bénéficient d’un taux réduit de TVA à 5,5 %.

Pour bénéficier de ce dispositif, vous pouvez depuis ce jour déposer vos dossiers de demande sur le site www.maprimerenov.gouv.fr

Share

Comments are closed.