Journal-Diagonale

Sans être comparable à son ainée, l’année 2021 aura tout de même été fort chaotique pour quiconque exerce une activité collective. Le milieu du sport n’a de fait pu s’y soustraire, connaissant à nouveau les affres de la désorganisation. Partisan du res non verba, Alain Carré, Président de Colomiers Rugby, dresse le bilan du club à mi parcours.

Merci les copains

D’emblée, les premiers mots du Président vont aux partenaires et supporters, fidèles renforts du club dont l’indéfectible soutien dans les moments les plus difficiles a porté le XV de La Colombe vers le haut. L’étendard de la solidarité tant plébiscité dans ce sport a et flotte toujours haut sur l’ensemble du stade Michel Bendichou. Une belle réalité.

Pas de variant

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Colomiers Rugby se positionne 5ème du classement avec 41 points, soit l’exact nombre que la saison dernière. Cette régularité métronomique est d’autant plus exceptionnelle que le contexte sanitaire (et ses règles lancées ça et là) n’incitent guère à ce genre d’exercice.  

Agile comme Scaramouche

Constamment à l’affut des dernières directives préservant en théorie de la contamination, Colomiers Rugby s’efforce de les appliquer à la lettre. Même les ex réguliers repas communs dont on sait tout l’intérêt pour la cohésion de groupe ont été mis à l’index. Cependant, à moins de s’installer sur une île, les chiffres montrent bien qu’il est impossible de faire vivre un groupe en vase clos. Se présente alors la réalité des joueurs et membres du staff touchés par l’épidémie. Cette contrainte pousse (parfois du jour au lendemain) les entraineurs à composer sur le fil pour trouver la bonne formule avec l’effectif disponible.

De cette contrainte nait l’opportunité pour les jeunes joueurs de pouvoir faire leurs preuves dans la cour des grands. Le travail de formation mené depuis des années par Colomiers Rugby permet cette belle opportunité. C’est à ces jeunes promus de faire leurs preuves maintenant…

Faire le dos rond

Soutenu par ses partenaires, puisant dans ses ressources et faisant preuve d’une agilité exemplaire, Colomiers Rugby se bat et tient son rang, « en attendant que les vents soient à nouveau favorables » déclare Alain Carré. Pour cette seconde partie de saison, ses vœux sont clairs « éviter les blessés et offrir à notre public de belles phases finales ». Simple et efficace.

Share

Comments are closed.