Photo : Tisséo Ingénierie

Déjà riche de deux lignes de métro (3 un jour. Bientôt. Enfin ça viendra) ET d’un tramway (qu’est-ce que tu dis de ça Montpellier?), la Ville Rose se dote actuellement du plus grand téléphérique urbain de France.

Long de 3 kilomètres, cet ouvrage reliant l’Oncopole à l’université Paul Sabatier permettra d’effectuer ce trajet en seulement 10 minutes (contre 1000 ans en voiture les jours d’embouteillage/accident). Les 5 pylônes, sur lesquels le système de triple câble a commencé à être apposé le jeudi 12 novembre, sont d’une hauteur comprise entre 30 et 70 mètres. De quoi offrir une vue exceptionnelle aux passagers des 15 cabines. Chacun d’entre elle pouvant accueillir 34 passagers, cette nouvelle ligne de transport sera empruntable auprès de différentes stations dont 3 sont déjà en cours de construction : Oncopole, Hôpital Rangueil et Université Paul Sabatier. Dans une logique d’interconnections, cette dernière est directement reliée à la ligne B du métro. Sur l’autre bout de la ligne du téléphérique, un parking relais de 500 places permettra aux passagers de se délester de leur véhicule.

Photo : Tisséo Ingénierie – Airimage

Covid aidant, les travaux ont enregistré un certain retard. On sait désormais que l’ouverture au public se fera cet été, ce qui n’est pas si loin il faut bien l’admettre.

Même si ce chantier ne concerne pas notre zone, gage est de constater que cette réalisation spectaculaire poussera certainement les plus curieux à essayer ce Téléo, ne serait-ce que pour admirer le coucher du soleil d’un point de vue absolument inédit.

Share

Comments are closed.