Journal-Diagonale

Établissement auparavant tenu par Mr Gilles Pons, Le Fournil du Perget est désormais entre les mains de Benjamin Joachim, un pâtissier/boulanger amoureux de son métier qui n’en est pas à son coup d’essai.

Photo : Julien Fitte

C’est sur la cote Basque que Benjamin a tenu sa première boulangerie pâtisserie. 5 ans plus tard, il se dirige vers Aussonne où il récidive pendant 7 ans puis le 19 octobre dernier, il reprend le Fournil du Perget. Son objectif : faire du bon mais à prix accessible.

Pour cela, il opte d’entrée pour une restructuration organisationnelle, que ce soit sur le volet production ou celui de la vente. Pour les produits, il conserve la ligne de conduite sur le pain avec toujours le 3+1 gratuit, la célèbre Campaillette et autres baguette Saucisson. Il leur adjoint d’autres productions plus spéciales comme des pains aux céréales qui font déjà parler d’eux.

Photo : Julien Fitte

Sur les gâteaux, la ligne s’étend également avec une volonté d’ouverture « « Je cherche à décloisonner les desserts. Quand un client opte pour une formule, il peut choisir n’importe quelle pâtisserie de la gamme. Pour se faire plaisir, mais également découvrir de nouveaux produits » confie t-il lors de notre entrevue.

Photo : Julien Fitte

Pour l’instant contraint à la vente à emporter, Le Fournil du Perget promet de revoir le snacking en profondeur lorsque le feu vert sera donné par l’Etat avec notamment des nouveautés sur les burgers et autres plats chauds.

Reprenant ce qui a fait le succès de l’établissement tout en y apportant sa signature, Benjamin Joachim compte bien, selon ses propres termes « amener sa boulangerie le plus haut possible ». C’est là tout ce que nous lui souhaitons !

Le Fournil du Perget
2 Avenue André-Marie Ampère, Colomiers
05 61 84 05 68
www.lefournilduperget.fr
Facebook : @lefournilduperget

Share

Comments are closed.