Tag

minjat

Browsing

Alors que les circuits courts connaissent un développement exponentiel, Minjat! renouvelle la rencontre « Presse ton jus » les vendredi 9 et samedi 10 octobre. On pourra fabriquer son propre jus de pommes en compagnie de producteurs locaux. Une façon, pour les clients, de donner du goût et du sens à leur panier de courses. Plusieurs élèves de primaire participeront aussi à ce moment dans le cadre d’un projet scolaire sur le goût.

Contrairement à la plupart des produits qui parcourent en moyenne 2 000 km avant d’arriver dans notre assiette (source Xerfi), chez Minjat!, magasin d’alimentation et cantine en circuit court installé à Colomiers, près de Toulouse, 90 % des produits proviennent d’Occitanie ; fruits et légumes, viande, poisson, fromages, épicerie fine, aliments secs et liquides, boissons… illustrent une offre régionale alimentaire abondante et très variée. Plus de 250 producteurs livrent chaque jour, à tour de rôle, le point de vente, qui s’interdit d’aller chercher plus loin ce qui pousse ici ; à l’image de Tom, producteur de pommes au Verger de Foncoussières à Rabastens dans le Tarn et de Francis de l’exploitation Del Fitou à Mirabel dans le Tarn-et-Garonne. Tous les deux seront présents vendredi 9 et samedi 10 octobre, pour rencontrer les visiteurs et les aider à fabriquer leur propre jus de pommes grâce à l’installation d’un pressoir à l’ancienne devant le magasin (2,95€/litre, -0,50 cts € si on ramène son propre contenant).
Malgré le contexte, Minjat! a souhaité renouveler son évènement, pour continuer de faire vivre la campagne en ville. Sur place, la seconde édition de « Presse ton jus » se déroulera dans le strict respect des obligations sanitaires. Elle parvient toutefois à innover cette année en déplaçant la campagne jusque dans l’école primaire Alain Savary de Colomiers. Dans le cadre d’un projet sur le goût que mènent les enfants une rencontre est prévue avec Cyril Picot, co-fondateur de Minjat!, pour découvrir le pressage de jus de pommes, comme autrefois. C’est l’occasion pour les écoliers de donner du sens à leur projet et de prendre conscience de l’importance de bien se nourrir, localement si possible !

Cinq tonnes de pommes pressées dans le week-end

L’an dernier, la première édition de « Presse ton jus » a rassemblé près de 300 participants qui ont pressé 2,5 tonnes de pommes. Des chiffres qui pourraient bien doubler cette année, compte-tenu du développement exponentiel des circuits courts. Le pressage de cinq tonnes de fruits est prévu ce qui équivaut à 2 500 bouteilles. Par ce type d’évènement Minjat! poursuit sa volonté d’aider à changer le monde par l’assiette. Pour plus de transparence, une charte a été élaborée avec la vingtaine de producteurs associés qui garantit leur juste rémunération. « Quand vous dépensez 10€ chez Minjat! C’est 6,20€ en moyenne qui revient au producteur » avance Cyril Picot. Côté consommateur, le travail pédagogique autour de la notion de prix « juste » commence à porter ses fruits, pour soutenir un modèle agricole durable, goûteux et équitable. « Changez le monde par l’assiette ! », pourrait ainsi devenir la nouvelle devise de Minjat! à consommer sans modération…

Minjat !
2/4 Av André-Marie Ampère, 31770 Colomiers
05 82 08 30 73
Fb : @minjatcolomiers

Share

Pour faciliter la rentée et l’organisation de la semaine, Minjat décide de renforcer sa vente en ligne avec retrait magasin en ajoutant encore plus de produits à son catalogue virtuel. L’idée est simple : faites votre sélection parmi les produits disponibles via le site ww.minjat.com jusqu’à minuit la veille pour pouvoir le retirer à partir de midi le lendemain (votre commande étant disponible au retrait jusqu’à 19h). Du panier de légumes à la boucherie, c’est désormais un spécialiste de chaque pôle qui s’occupe de faire la sélection. Des tomates choisies par un primeur, ça change les choses. Point commun à tous ces membres : ils choisissent pour vus comme si c’était pour eux. De quoi satisfaire les plus exigeants et garantir une fraîcheur optimale.

La technique de retrait a également connu de profondes modifications en vue de la rendre fluide et efficace. Trônant fièrement devant l’établissement, un guichet unique (en bois, évidement) appelé La Cahute de Minjat est votre nouveau point de collecte. Point d’embouteillages en perspective, le nombre de commandes délivrées étant limité à 4 par demi heure.
Comptant actuellement 500 références du magasin, la liste des produits disponibles en ligne ne fait que s’allonger et atteindra à terme l’ensemble de ce que l’enseigne propose. Parmi eux, une nouveauté futur best-seller : le poulet rôti. Fermier et produit dans le Gers, il est préparé avec ses patates dans le four de compétition dont dispose la Cantine de Minjat. Avoir la flemme de cuisiner n’aura jamais été aussi bon…

Après la trêve estivale, Minjat reprend ses cours de cuisine. Domaine ne plaisantant déjà pas avec l’hygiène, l’espace où sont dispensés les cours est désormais encore plus contrôlé pour répondre aux exigences sanitaires actuelles. Outre le plaisir de cuisiner avec et comme un chef, ces cours sont l’occasion de préparer un menu pour deux que vous emporterez ensuite chez vous. C’est votre moitié qui va être contente…

La liste de toutes les sessions à venir jusqu’à décembre est disponible sur le site de Minjat avec inscriptions en ligne. Petit plus qui fait plaisir, vous disposez de 10% de réduction sur vos achats le jour de votre cours.

Ayant déjà fait preuve d’une agilité exemplaire lors de la quarantaine, Minjat en tire toutes les leçons afin de vous proposer une façon de consommer locale, responsable et surtout pleine de goût.

Minjat !
2/4 Av André-Marie Ampère, 31770 Colomiers
05 82 08 30 73
Fb : @
minjatcolomiers

Share

Bien que les dates varient d’une enseigne à l’autre, la foire aux vins d’automne se tient globalement de de fin août à mi-octobre sous nos latitudes. Tendance depuis des années, elle séduit autant les petits commerçants que la grande distribution. L’offre étant pléthorique et la recherche de la bonne affaire d’autant plus complexe, Diago s’est penché sur cet événement afin de vous proposer les immanquables de cette édition 2020. Pour cette première partie, ce sont Minjat, Plaisirs du Vin et L’apéricave qui occupent l’affiche.

Château Viella chez Minjat

Direction le fin fond du Gers, au cœur du Madiran avec 3 cuvées issues du Château Viella. La 4ème génération de la famille Bortolussi travaille principalement le tannât (comme le veut la région) avec pour but d’en tirer le meilleur. Avec Tradition, ils changent le regard sur la réputation très puissante des vins de Madiran en proposant une composition domptée par 40% de cabernet. Résultat, un vin consensuel, plus sur le fruit que sur la force, qui permet de s’initier à cette région viticole.
L’étape supérieure, c’est la cuvée Prestige 2016 qui elle pour le coup reste fidèle à son cépage originel. Après 12 mois en fût de chêne, elle incarne le classique mais o combien efficace Madiran. Robuste, tannique mais sans tomber dans l’excès, on y revient avec plaisir.
Pour donner dans le blanc, cherchons vers le Pacherenc du Vic Bilh. Connu pour sa version moelleuse issue du petit manseng, cette version produite à partir de gros manseng lui donne un caractère plus sec, dans l’agrume, qui s’accordera à merveille avec le poisson.
Château Viella Tradition 6€90
Château Viella Prestige 2016 15€50
Château Viella Pacherenc du Vic Bilh 9€10

Domaine Parcé Frères – Collioure Le Petit Gus Rouge chez Plaisirs Du Vin

Que vous soyez néophyte ou sur-qualifié dans le domaine du vin, vous ne pourrez qu’apprécier de rencontrer Florie chez Plaisirs du Vin. Intarissable sur le sujet, elle a sélectionné Le Petit Gus Rouge du domaine Parcé Frères. Attaque franche et puissance aromatiques servent un caractère fruité pour cette bouteille qui a clairement profité des faveurs du soleil Catalan. Avec une belle et élégante longueur en bouche, (merci le carignan), il ne essouffle pas de sitôt et vous laisse largement le temps de le découvrir. Surprenant à la première gorgée, il devient plus familier aux suivantes, dévoilant un vin travaillé avec passion et expertise. Très belle réussite.
Bonne nouvelle, il est à -10% pendant tout le mois de septembre.
Domaine Parcé Frères – Collioure Le Petit Gus Rouge- 2018
13€80

Domaine Mas Thélème, Grandgousier,2015 chez L’Apericave

Père de Gargantua, Grandgousier est l’archétype du personnage rabelaisien. Il inspire l’appétit de tout et bon vivre qui rendent cette existence merveilleuse. Après 18 mois à l’abri en barrique, ce vin incarne exactement ce que son prénom laisse présager. Rond, soyeux et aux tanins très fondus, ce Pic Saint-Loup est un vin profond qui ne demande qu’à rencontrer d’autres produits de caractère. D’un solide cassoulet de Carcassonne à un confit de Samatan en finissant par quelque fromage bien corsé, il incarne ce que toute bouteille devrait être : du plaisir avec juste un bouchon dessus. Il s’affiche à 30€ l’unité chez l’ami Greg de L’Apéricave. Le prix de l’excellence. Conscient de ce léger désagrément, il a choisi d’intégrer à sa gamme Carpe Diem, le petit frère de Grandgousier. D’un prix moitié moins élevé, il défend les mêmes attributs que son aîné sans ce travail du bois le rendant plus sec mais tout aussi élégant.
Domaine Mas Thélème, Grandgousier, 2015
30€

Share
Photo : Julien Hank Fitte

Regroupant le meilleur du local dans une enseigne où il fait bon se rendre, la belle et jeune entreprise Minjat confirme sa pleine forme avec ce quintuple recrutement. Devant le succès et la croissance de l’entreprise, 5 nouveaux postes sont ouverts pour renforcer l’équipe déjà en place. Le point commun de ces offres? L’obligation pour les candidats d’avoir une forte sensibilité pour les produits du terroir mais également l’envie de partager des moments forts avec les clients, l’équipe et les producteurs!

Les postes à pourvoir sont

-Chargé(e) de réception des livraisons et stockage – temps partiel

-Plongeur(se) de restaurant – mi-temps

-Employé(e) polyvalent de magasin CDI temps plein (35h/sem)

-Employé(e) rayon Fruits et Légumes – temps plein

-Conseille·é·r·e Vendeu·r·se Rayon Traditionnel (Charcuterie Crèmerie) – temps plein

-Apprenti(e) pour le rayon boucherie

Comment candidater? Adressez-leur une courte vidéo ou quelques lignes sur vos motivations ainsi que votre CV à jeveuxrejoindre@minjat.com . L’équipe dirigeante est très sensible à la motivation et à l’envie de s’impliquer dans cette belle aventure…

Plus d’infos sur https://www.indeed.fr/jobs?q=minjat&l&vjk=643d791e23231e15

Share

« Encourager les producteurs de notre territoire » : tel est le credo de l’enseigne columérine qui valorise une cohérence globale dans notre mode de consommation. Pour Cyril Picot, co-fondateur de « Minjat !» : « La Bio c’est bien, mais il est important que celle-ci soit saisonnalisée et locale. Il faut créer un équilibre entre les différents plans sociaux, environnementaux, et les pratiques agro-écologiques ». Pour ce faire, l’équipe du magasin entretient un lien étroit et permanent avec les producteurs qu’elle distribue.

« Beaucoup de nos maraîchers travaillent par exemple avec des techniques alternatives comme la lutte biologique, des décoctions de plantes, ou l’utilisation d’insectes auxiliaires », explique Cyril Picot. La Bio ne serait donc pas une approche agrodynamique qui suffit à elle seule, et « il est bon d’aller chercher le progrès dans toutes les cultures » selon « Minjat !». Dans ce sens, l’enseigne s’attache à trouver les meilleurs adresses et conditions de productions, le tout à un prix juste et équitable.

« Minjat ! »
2/4 avenue André-Marie Ampère
31770 Colomiers

Share

En attendant le retour du plébiscité repas champêtre, Minjat sonne le début de l’été avec une grillade musicale le vendredi 3 juillet. Au programme, de la grillade, de la banda et des rencontres avec des producteurs locaux.

En collaboration avec le magasin Boulanger, la grillade sera tenue d’une main de maître par l’équipe de la cantine et proposera une formule entrée + plat + dessert à 16€ offrant :
– salade de tomates de plein champ
– saucisses, chorizos et poitrines de porc grillés de la La Ferme De Michel et ratatouille
– crumble aux fruits de saison.

Pour la musique, c’est la banda La Clau qui s’en charge. Fondée en 1977 à Portet-sur-Garonne, cette formation de jeunes musiciens issus de l’école de musique et de la batterie fanfare renforcera la convivialité de ce moment.

Concernant les rencontres, c’est Nicolas Duffar qui nous parlera de l’élevage de ses cochons fermiers à Duffort, notamment de la race Duroc croisé Piétrain, sa spécialité.

Convivialité et bon moment en perspective donc. Cependant, le contexte sanitaire impose certaines précautions comme des distances de sécurité entre chaque table (limité à 10 personnes/table) et une limitation à deux services pour manger : un à 12h et l’autre à 13h. Toujours dans un souci d’anticipation et d’organisation, pensez à réserver au 05 82 08 30 73

Share
Photo : Julien Fitte

Bien que sa partie boutique ai tenu pavillon haut lors du confinement, la Cantine de Minjat elle, faisait grise mine. C’est donc avec envie que les cuisiniers Guillaume et Anton renouent avec le tablier pour alimenter les grandes table de la terrasse. Distanciation oblige, ces dernières sont segmentées afin de pouvoir vous recevoir en toute sécurité. Celles de l’intérieur sont également maintenues en suivant ce même principe.Visuellement, peu de changements donc, si ce n’est l’apparition d’un QR code sur le menu afin de pouvoir consulter la liste des boissons en toute sécurité. Notre coup de cœur va immédiatement à limonade et au tonic artisanaux de Fontesorbes qui éclipsent sans difficulté leurs équivalents industriels.

Dans la liste des discrètes modifications que vous rencontrerez chez Minjat, le passage à deux services (midi et 13h) privilégié au moment des réservations afin d’assurer le confort de tous. C’est donc une version quasi « comme avant » de la Cantine de Minjat qui s’ouvre à vous avec tout ce qui a fait son succès : une cuisine créative faite de produits de chez nous, portée par un service plein de sourires. Avec un menu proposant deux types d’entrées, plats et desserts, le choix est rapidement fait et ne tarde pas à se retrouver dans votre assiette. Différent chaque jour, il a gagné ses lettres de noblesse avec des plats références tels que le demi magret, la truite des Pyrénées ou l’exceptionnel tartare de bœuf finement préparé. Ah et si lors de votre visite la panna cotta est au dessert, ne passez surtout pas à côté…

Minjat !
2/4 Av André-Marie Ampère, 31770 Colomiers
05 82 08 30 73
www.minjat.com
Fb : @minjatcolomiers

Share

Pour beaucoup d’entre nous, cette semaine de déconfinement rime avec reprise du travail. Or, l’économie n’est pas encore pleinement en route et il n’est pas si simple de se sustenter pour qui (comme moi) n’aurait pas pensé à prendre son repas de midi. À chaque problème sa solution, Minjat reprend ses casses croûtes du midi avec sa sélection à emporter. Au programme :

Sandwichs et salades Minjat!Confectionnés uniquement avec les produits du magasin !A partir de 3,90€ 

Plats cuisinés Riz sauté façon thaï, Flan d’asperges et parmesan, Sauté de boeuf aux légumes, Tagliatelles au bleu, Polée de légumes au quinoa, saucisse de Toulouse et brocoli…5,90€ le plat
Bocaux consignés et réutilisables (+0,50€)


Desserts gourmandsCompotée de fraises mascarpone et spéculos, tarte au citron, Crème au chocolat, Panna cotta aux fruits rouges, Riz au lait…A partir de 2,25€Bocaux consignés et réutilisables (+0,20€)  Formule sandwich + dessert = 6.5€Formule plat + dessert = 8€  

Fruits offerts avec les formules !

Du choix donc mais toujours de la qualité. Les sandwichs, salades et assaisonnements sont préparés quotidiennement par l’équipe avec des produits issus de producteurs ou d’artisans locaux.  Le pain utilisé pour les sandwichs est fourni par la Maison Beauhaire à Léguevin. Le jambon blanc est fermier et garanti sans nitrite. Les plats cuisinés et desserts gourmands sont préparés par les Jardins de la Clairette à Grenade et Narbonne.

L’ensemble du magasin est ouvert au public (sauf la partie restauration sur place bien entendu) du mardi au samedi de 9h30 à 19h.

Share
Photo : Julien Hank Fitte

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous êtes chez vous (ou du moins à 1km maxi de votre lieu de confinement) depuis une vingtaine de jours (ne me demandez pas combien, j’ai totalement perdu le fil). Vous avez l’impression d’être dans un mauvais remake du pourtant très bon Un Jour Sans Fin. C’est tous les jours le jour de la marmotte, c’est tous les jours dimanche. Faisant ironiquement écho avec l’entrain qui mena nos anciens à la drôle de guerre, l’entrée dans cette période de confinement s’est faite dans une certaine insouciance pour désormais s’avérer bien moins sympathique. Perçus dans un premier temps comme une période de vacances forcées, les jours passés cloîtrés se sont changés en briques s’ajoutant inexorablement dans nos sac à dos, clouant à force certains d’entre nous au sol. Comme on ne laisse pas les copains par terre, je vais tenter par le biais de ce billet d’humeur de vous montrer que tout n’est pas si noir dans la nébuleuse du confinement.

2020 chez soi

Bien qu’il n’y ait pas de période idéale pour vivre une pandémie, celle-ci a au moins l’avantage de se dérouler dans un contexte technologique le plus développé que l’Homme ait pu connaitre. Atouts majeurs dans la lutte contre l’isolement, nos téléphones, réseaux sociaux et globalement tout ce qui retransmet nos paroles permettent de se déplacer sans quitter son siège. Où que puissent être vos amis , ils ne sont jamais qu’à la distance d’un appel téléphonique. Au-delà de la voix, les applications telles que Skype, Facetime, What’s app ou encore Facebook ouvrent la voie à des contacts vidéo entre deux interlocuteurs ou bien plus. Déterminé à une heure précise, le cyber apéro peut alors prendre place. Ne remplaçant certes pas le réel, il est pourtant une belle façon de retrouver ceux qu’on aime. Mieux, si dans votre bande d’amis un commence à devenir lourd avec ses discours fumeux, vous pouvez couper son micro. Vivement que cette invention soit transposée à la vie réelle. Pour ne pas vous mentir, au début on se sent un peu idiot seul devant son écran mais la mayonnaise prend facilement au premier éclat de rire. Voir un ami vous sourire, ça enlève des briques du sac.

Monde Virtuel

Le fabuleux monde des Internets est également bien plus vaste que ce que vous pouvez penser. Notre temps de connexion est habituellement monopolisé par des géants comme Instagram, Leboncoin ou Youtube. Or, le World Wild Web n’a besoin que d’un peu de curiosité pour vous montrer tout son potentiel. À ce petit jeu, Twitch est une vraie mine d’or. Principalement plateforme de diffusion de contenus issus du monde du jeu vidéo, Twitch a également donné une tribune aux créatifs, musiciens et autres cuisiniers. Ainsi, vous pouvez y apprendre tout un tas de choses en vous amusant dans quasiment tous les domaines avec la possibilité d’interagir en direct avec les acteurs de ces spectacles quotidiens.

Local Wolrd Compagny

Toujours dans une optique de verre à moitié plein, on observe un regain d’activité dans les productions et distributions locales. Bien que ce mouvement soit initié depuis quelques temps grâce à des acteurs comme Biocoop, Minjat, ou La Vie Claire, cette cirse renforce la tendance à la logique exacte qui veut qu’on achète vers chez soi et en fonction de ce que les saisons nous offrent. Vu la région agricole et notre culture de la table, gageons que ce processus délicieusement naturel survivra à cette période d’enfermement.

Tous copains

On retrouve ce verre demi plein d’une rafraîchissante solidarité dans le comportement de soutien auprès des courageuses personnes qui continuent à travailler malgré la situation. Dons de matériel, de vivres ou tout simplement applaudissements à 20h au balcon, les Français portent haut la solidarité et la proximité. C’est pas pour rien qu’on est bons au rugby avec des valeurs pareilles. Ce jeu collectif s’exprime également dans les mouvements d’entraide entre particuliers. Ainsi, les groupes de partages de bons plans sur Facebook (Colomiers ma ville j’en parle, Vivre à Plaisance Du Touch, Fonsorbes  Tournefeuille, Saint Lys et alentours pour ne citer qu’eux) tournent à plein régime dans une ambiance de soutien collectif. Une fois toute cette histoire derrière nous, espérons que cette solidarité perdurera.

De l’air

Conséquence directe du confinement, nos déplacements sont à l’arrêt (sans aune nostalgie des embouteillages d’ailleurs). Conséquence de conséquence, la qualité de l’air s’en trouve bonifiée. Cette première mondiale offre une pause à notre planète qui n’avait connu qu’accélération de sa pollution depuis le démarrage de la révolution industrielle. Certes ça ne durera pas mais ça donne à réfléchir…

A fond la forme

SI il y a bien un été où la concurrence sera rude sur la plage, c’est bien celui qui s’annonce quand on regarde le nombre de personnes qui se sont découvert une passion foudroyante pour le sport. Il faut dire que les vidéos de home training ne manquent pas et qu’il est totalement possible de s‘entretenir avec très peu de matériel. Armés d’une chaise et d’un manche à balai, des coachs sportifs font des tours de maître. Plus qu’à les singer. Ne comptez pas sur l’excuse du « j’ai pas le temps », ça ne trompe personne.

Quand est-ce que ça s’arrête ?

Clairement aucune idée. Le président de tous les Français devrait s’exprimer à ce sujet lundi à 20h, s’appuyant à n’en pas douter sur les préconisations d’experts dans le domaine (en espérant que ces derniers ne seront pas ceux qui préconisaient de ne pas porter de masque alors qu’au final c’est une super idée.). Wait and see donc, bien que l’issue d’une prolongation ne fasse aucun doute.  

J’ai conscience de sortir les rames pour rendre le tableau plus coloré qu’il n’y parait mais j’insiste sur le fait qu’il ne tient qu’à vous de surmonter cette épreuve. Bear Grylls vous dirait que c’est votre façon de voir les choses et votre mental qui font la différence (le tout avant de dévorer une carcasse de caribou mais c’est son délire à lui ça). Là où nos valeureux ancêtres ont donné du sang, de la sueur et des larmes, nous devons à notre tour donner patience, solidarité et bon sens.

Croyez-moi bien, nous nous relèverons ! Hourra !

Share

Toi, membre de la courageuse équipe des soignants Français et plus particulièrement de Toulouse et ses environs, sache qu’on t’aime fort et que l’on veut te remercier pour tout ce que tu fais pour nous depuis le début de cette crise (et même avant en fait). Outre les jolis applaudissements tous les soirs à 20h à nos fenêtres et balcons, on s’est organisé à Colomiers et alentours afin de t’apporter encore plus de soutien. À vrai dire, tout part du restaurant columérin La Boite à Lunch.

À l’initiative de ses dirigeants, il propose de te livrer gracieusement des repas sur ton lieu de travail. Pour cela, il peut compter sur l’aide de professionnels de l’alimentation comme Biocoop ou encore Minjat qui fournissent avec le sourire des matières premières. Le chef du restaurant les transforme ensuite en plats de compétition qui te seront ensuite livrés à toi et ton équipe directement sur ton lieu de travail.

Mais ce n’est pas tout. Vu qu’on a le temps de cuisiner, tout un tas de particuliers préparent de bonnes choses à la maison et les font passer au restaurant qui te les distribue ensuite. Une fois notre création terminée, soit on fait un crochet par le resto en allant faire nos courses ou tout autre motif légal de déplacement, soit on appelle Johanna Lyobet (c’est elle qui centralise la collecte) pour qu’elle passe prendre nos plats directement chez nous. Elle te livre les midis et soirs comme ça on peut te dire qu’on t’aime deux fois plus. Non ne nous dis pas merci, c’est à nous de te remercier infiniment. Prends soin de toi.

Particuliers ou professionnels, si vous souhaitez apporter votre soutien à cette initiative, contactez Johanna Lyobet au 0634753805. Cet acte solidaire est en constante recherche de matières premières alimentaires mais également d’emballages individuels.

Share