Tag

Sortie

Browsing

Comme nous avons la chance de vivre dans un département où la ruralité est encore reconnue, il importe de faire perdurer nos traditions qui transmettent aux nouvelles générations la culture et le savoir-faire de ceux qui nous font tous manger. Avec la fête du battage, c’est également l’occasion de vivre ensemble un moment de convivialité, animé par une tradition que la section Battage fait perdurer depuis de très nombreuses années. Se tenant dimanche 13 au parc Duroch, elle se déroulera comme suivant :

10h00 – Ouverture des animations

11h00-18h00 Les Reporters Pour De Rire : L’équipe de reporters investit les lieux, se mêle aux participants pour réaliser de faux reportages, micro trottoirs, interviews, autant de prétextes pour accomplir leur vraie mission via le rire !
11h30-13h00 Animation musicale avec les Do Ré Minettes. 
Elles forment, tout en chantant et en dansant, un trio harmonieux 100% filles. 
14h00 Conte sous les arbres – Conte Occitan
‘‘De que i a dins aquela topina’’ Martine VIALA

Tout au long de la journée:
Section Battage : Battage du blé à l’ancienne, fabrication de la farine, vieux tracteurs, machines anciennes, réalisation de petites gerbes de blé…
Balades à dos d’ânes et soin des animaux
Présentation du métier d’apiculteur : 
Atelier 
Ferme pédagogique : Raconte-moi les animaux de la ferme
Les Compagnons du devoir : Charpente, menuiserie, cuivre, dinanderie, forge…  
Tressage de l’ail : 
Découverte des techniques anciennes
La Roulangerie : Pétrissage, façonnage, cuisson de petits pains

Se déroulent également ce jour là :
Tournois de pétanque Pétanque : Challenge Maccabiau
9h00
 Inscriptions doublettes formées 5€ par personne
10h00 Début – 2 parties le matin, 2 parties l’après-midi  

Retrouvez également une restauration sur place avec les sections tennis de table et  Animation Parc Duroch du Club Loisirs Léo-Lagrange de Colomiers

Share

Premier site du patrimoine naturel souterrain en France, le « Gouffre De Padirac » est l’un des « Grands Sites » d’« Occitanie » à ne rater sous aucun prétexte. Cavité naturelle monumentale située à 11km à vol d’oiseau de « Rocamadour », elle est la plus emblématiques des grottes de l’hexagone. Un orifice de 35 mètres de diamètre et de 75 mètres de profondeur, qui regorge de galeries et de vestiges spectaculaires. A 103 mètres sous terre, la rivière de « Padirac » s’écoule sur plus de 40km, et offre un spectacle hors du commun. Le public commence la découverte des lieux à bord d’une barque manœuvrée par un batelier. Une visite qui dévoile successivement la « Grande Pendeloque », stalactite de plus de 60 mètres de long suspendue au-dessus du « Lac De La Pluie », le « Lac De Gours », et la majestueuse « Salle Du Grand Dôme ». Un univers sous-terrain formé il y plusieurs centaines de milliers d’années, qui n’a de cesse de fasciner par ses légendes et sa promenade sur la rivière sous-terraine. Aux formes de champignons, ou dentelles de roche, le labyrinthe de cavités séduit encore et toujours son public ébahi de 7 à 77 ans.

Et pour toujours plus de magie, le gouffre propose chaque samedi l’incroyable aventure des « Visites Explorateurs ». Eclairée à la lanterne, la cathédrale sous-terraine se dénude alors sous le silence, l’obscurité et la fraîcheur. Une expérience multi sensorielle hors du commun qui replonge à l’époque de la première descente d’« Edouard-Alfred Martel », le jeune explorateur à qui l’on doit la découverte de ce lieu aujourd’hui mythique.

Un voyage inoubliable au centre de la terre, qui donnera à vos vacances des allures d’évasion.

www.gouffre-de-padirac.com
www.laregion.fr

Share

Aussi magique que pédagogique, une ascension sur le « Pic Du Midi » ne s’oublie pas. En famille ou entre ami, le périple commence par un petit voyage mémorable à bord du téléphérique au départ de « La Mongie ». Un premier trajet qui conduit jusqu’à la gare du « Taoulet ». Changement de quai, et décollage immédiat pour un survol spectaculaire culminant à 320 mètres, à bord de la deuxième cabine menant au sommet. La journée commence enfin, et offre, depuis les terrasses panoramiques, une vue imprenable sur la chaîne des Pyrénées. Le temps s’arrête alors, et la modestie nous gagne face à une dame nature, plus majestueuse que jamais.

Petits et grands apprendront alors à faire connaissance avec elle ; on découvre les sommets à l’aide des tables panoramiques, tandis que les tables d’interprétations nous aident à analyser l’environnement riche des « Pyrénées ». Et pour ceux qui ont encore et toujours soif d’apprendre, l’« Espace Expériences » permet d’approfondir les thèmes forts de la recherche au « Pic Du Midi » que sont le soleil, les rayons cosmiques, les étoiles, l’atmosphère, ou encore les météorites. Le temps est encore et toujours à l’émerveillement, puisque le « Pic Du Midi » abrite aussi le plus haut planétarium d’ « Europe ». Situé sous la coupole « Baillaud », lieu chargé d’histoire et de science, il s’agit de la plus ancienne installation astronomique de l’observatoire. Enfin, c’est les yeux chargés d’étoiles que l’on prolonge le spectacle dans la coupole de l’astronome. Une expérience unique qui permet d’observer le soleil en direct, grâce à un télescope dernière génération !

Gravir le « Pic Du Midi », est bel et bien la promesse de passer des vacances la tête dans les nuages.

www.picdumidi.com
www.laregion.fr

Share

Réputé pour son design et sa conception audacieuse, le « Viaduc De Millau », chef d’œuvre de « Sir Norman Foster », est aussi une passerelle vers une ville chargée en art et en histoire. Situé au portes des « Gorges Du Tarn », le pont à haubans le plus long du monde s’admire depuis le belvédère de l’aire de l’autoroute A75. Pareil à un voilier dans le ciel, son mat est sans cesse contemplé. Cet été, on met le cap sur les trésors de « Millau », et on fait escale dans cette cité mêlant douceur et accent du « Midi ». Ses demeures médiévales, son beffroi, le lavoir de l’« Ayrolle », ou encore l’église « Notre-Dame De L’Espinasse ».

Le « Musée de Millau », niché dans l’ « Hôtel De Pégayrolles », nous plonge dans l’histoire riche et trépidante de la cité. On part ensuite à l’abordage des ateliers du gant de « Millau ». Capitale française de la peau et du gant, la ville s’est rendue célèbre auprès de Nicole Kidman, Dior, ou encore les « Daft Punk, pour ses créations à cinq doigts.

Puis on s’éloignera un peu de la ville de « Millau », pour rencontrer d’autres joyaux. Cap du côté des caves de « Roquefort », elles aussi stars en leur domaine. Uniques et spectaculaires, ce sont de véritables cathédrales souterraines qui abritent la star de nos plateaux fromage. On remontera à la surface pour une visite à la ferme, à la découverte du lait des brebis de « Lacaune ». Le temps d’une sieste à l’ombre, on se perdra dans les ruelles de « La Couvertoirade », plus beau village de « France », avec ses remparts et maisons du XVème siècle, son église et son château templier.

Enfin, on finira ce voyage dans le temps au cœur d’un écrin de verdure ; celui de « L’Abbaye De Sylvanès », joyau cistercien et haut lieu de spiritualité.

www.tourisme-occitanie.com
www.laregion.fr
www.millau-viaduc-tourisme.fr

Share
Photo : SMGSNav

Unique en Europe, ce canyon profond de 300 mètres offre un paysage à couper le souffle. Temple verdoyant, le cirque prend des airs d’oasis après la traversée des vastes causses arides du « Larzac », de « Blandas », et de « Campestre ». De son pont muletier, à sa cascade, en passant par les ruines de la chapelle « Notre-Dame », tout ici est charme et découverte. A l’affût de l’orchidée, de l’aigle royal, ou de la loutre d’Europe, on se laisse époustoufler par les gorges de « La Vis ». Entre falaises et dolomies, les cultures en terrasse, vignes, oliviers et mégalithes, nous plongent dans cette atmosphère enchanteresse. Royaume de l’itinérance douce, le temps est à la balade à pied, à cheval, à dos d’âne, ou à vélo électrique. De jour comme au clair de lune, partez à la rencontre de ce panorama le long des sentiers balisés. Une échappée 100% nature qui ravit les amoureux d’activités en plein air. Un sillon de verdure en plein cœur des Cévennes, qui fait de cette curiosité géologique un paysage unique, reconnu au patrimoine mondial de l’Unesco. Un territoire où la nature se dévoile à qui prend le temps de l’observer. Le tourisme qui s’y pratique se veut d’ailleurs responsable, basé sur la découverte des paysages, du patrimoine minéral, culturel et agropastoral, et respectueux de la faune et de la flore.

De quoi forger de beaux souvenirs et mettre tous ses sens en éveil.

www.cirquesnavacelles.com
www.grandsitedefrance.com
www.laregion.fr

Share

Et si le temps d’un été, on prenait les vacances à contre-courant. En ces heures où tout part à la dérive, prenons le sillage du « Canal Du Midi » pour un bol d’air en toute tranquillité. Au rythme des clapotis, entre deux rives, les croisières fluviales en péniche et en bateau sans permis donnent un nouveau souffle aux grandes vacances. Pour un week-end, une semaine ou plus, le canal français le plus connu du monde offre de nouvelles perspectives à votre escapade. De Toulouse à Agde et de Sète à Beaucaire, les escales promettent de belles surprises.

Un chemin de halage accueille vos balades en vélo, sur la quasi-totalité du long du « Canal Du Midi ». Redécouvrir les contours de « L’Etang De Thau », l’un des principaux bassins ostréicoles de France, avec ses 20 000 tonnes d’huîtres et de moules par an.

Naviguer jusqu’à la grande échelle de Fonsérannes près de Béziers, chef-d’œuvre de Pierre Paul Riquet. Se baigner à « L’Etang De Jouarre », situé à deux pas de « Homps », bordé de plages. Les étapes agréables ne manquent pas à l’ombre des platanes.

Arrivés en « Camargue », cap sur les plus de 350 espèces répertoriées. Voguer sur le canal comme les crinières des chevaux ondulent, s’envoler vers l’abbatiale « Saint Gilles » à l’instar des flamands roses, ou vibrer au rythme des taureaux des manades.

Côté gastronomie, huîtres, moules, et poissons frais trôneront à la carte des restaurants de bord de mer. En passant par Castelnaudary, c’est pour le cassoulet qu’on tournera la barre. Une échappée belle arrosée des vins du Languedoc les plus connus : « Corbière », « Minervois », « Fitou », et les « Muscats » de « Frontignan », « Rivesalte », ou « Lunel ».

Le programme est riche et poétique lorsque l’on opte pour des vacances à fleur d’eau.

www.crisboat.com
www.locaboat.com

Share

Cité culturelle, ville évasion, contrée aventure, « Collioure » a tout d’un écrin. Les amateurs de photographie s’émerveilleront le temps d’une promenade en mer le long de la « Côte Vermeille ». Une excursion en navette, à la découverte des criques et des petites plages cachées, qui promet des panoramas exceptionnels, où se côtoient les contrastes entre la mer Méditerranée et la montagne des Pyrénées.

Les passionnés de faune et de flore opteront pour la croisière « Vision Sous-Marine », qui permet de descendre sous le niveau de la mer pour admirer la faune et la flore locale, comme dans un aquarium. Et pour ceux qui voudraient se frotter de plus près à la vie des profondeurs, la réserve naturelle nationale de « Cerbère-Banyuls » promet des sessions de plongée inoubliables. Avec un peu de chance, les dauphins accompagneront le bateau pour une petite visite amicale.

Les randonnées pédestres offrent quant à elles des escapades à faire en famille ou entre amis. Des balades entre belles pierres et garrigue, surplombant la « Grande Bleue », et qui donnent à découvrir le patrimoine de « Collioure ».

Lors de cette échappée belle, la superbe « Crique De L’Ouille » accueille des randonnées VTT à ne rater sous aucun prétexte. Une descente aux portes de « Collioure » escortée par les plages et les embruns.

Mais la ville, la lumineuse, celle où l’art n’est jamais loin, nous fait nous échapper au-delà de ses sentiers escarpés et sinueux. « Collioure » nous fait voyager sur la soie d’un pinceau de peintre, sur la toile des contemporains. Cet été, l’exposition « L’Eau A La Bouche » raconte, au travers d’une sélection d’œuvres du « Musée D’Art Moderne », la relation étroite qui existe depuis toujours entre l’homme et la mer.

Tour à tour muse, culture, aventure, ou nature, « Collioure » demeure encore et toujours l’aquarelle que l’on ne se lasse jamais de contempler.

www.laregion.fr
www.collioure.com

Share
Photo : Julien Fitte (Illustration)

À partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche de 16h à minuit, la fête foraine de Pibrac se tiendra sur le parking de l’école du Bois de la Barthe.
La Ville avait pris la décision, il y a quelques semaines, et en accord avec toutes les communes de Toulouse Métropole, d’annuler sa fête locale 2020. Depuis, la préfecture a apporté de nouvelles recommandations favorisant notamment une reprise économique du secteur des métiers forains, soulignant également que les fêtes foraines ne sont pas soumises à l’interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes sur la voie publique. Evidemment, les conditions actuelles ne permettent pas de mettre en place une buvette, de la restauration ou même un bal animé par un orchestre. L’obligation du port du masque en milieu public clos n’entrant en vigueur que la semaine prochaine, elle ne s’appliquera donc pas. Libre à chacun de le mettre ou non.

Pour assurer la protection de tous, en plus du respect des gestes barrière, le protocole sanitaire mis en place par la fédération nationale des forains avec mise à disposition de gel hydroalcoolique sur tous les stands sera scrupuleusement appliqué.

Fête foraine de Pibrac
Du Vendredi 17 Juillet 2020 au Lundi 20 Juillet 2020
Parking du Bois de la Barthe, Pibrac

Share

La crise ayant chamboulé le programme des festivités estivales partout dans l’hexagone, bien des communes ont fait preuve d’agilité en s’adaptant vite et bien pour tout de même proposer culture, loisirs et activités. Leguevin fait partie de celles-la au travers de Festi’été.

“Tout en respectant les conditions sanitaires, nous souhaitons, au regard de la période difficile que nous avons rencontré, retrouver de la joie de vivre, du plaisir et de la convivialité. Nous remercions très chaleureusement les associations léguevinoises, les services municipaux et intercommunaux qui ont répondu à notre appel pour que cet été soit une fête.
C’est en ces termes que Stéphane Mirc, maire de la commune, présente ce programme d’animations gratuites courant de juillet à août. Actualité oblige, les activités sont limitées à 10 personnes (sauf cinéma et spectacle) . Un système d’inscriptions fait donc foi en appelant Paul au 06 99 10 32 10 à partir du 30 juin. Les inscriptions s’effectuent de la semaine précédente pour la semaine suivante. Une liste d’attente sera également ouverte etn cas de désistement, merci de prévenir Paul.
Pour le spectacle et les séances de cinéma, les tickets sont à retirer en Mairie.

La liste des activités est réellement impressionnante et variée : elle couvre 45 dates en deux mois! Cela va de l’initiation à la danse à des ateliers origami en passant par la pêche. Plutôt que de vous en constituer une fastidieuse liste exhaustive, je vous renvois vers le lien du programme.

http://www.ville-leguevin.fr/iso_album/programme_festi_ete_final_ssh.pdf

Share

Le déconfinement a permis l’ouverture des parcs de notre région. Une aubaine pour pouvoir s’aérer l’esprit en famille et se dégourdir les pattes après 2 mois confinés.

À Fonsorbes, les parcs des Lavoirs, de Cantelauze et de Bidot ont réouverts. Les adhérents peuvent également profiter des cours de tennis extérieurs sur réservation. Les aires de jeux et de fitness sont quant à elles toujours fermées.

À L’Isle-Jourdain, une réouverture partielle de la base de loisir a eu lieu. Les pourtours du lac sont de nouveau accessibles et le téléski nautique, ainsi que la location de pédalos et de paddles ont réouverts. Le skatepark est également ouvert à condition de respecter les gestes barrières. Il est cependant interdit d’utiliser le mobilier urbain (bancs, chaises, tables, équipements de fitness…), de même que de se rendre sur la plage et l’aire de jeux.

À Bouconne, la forêt est autorisée au grand public dans le respect des distanciations sociales. L’Office National des Forêts appelle au respect des bonnes pratiques que ce soit pour éviter la propagation du virus ou pour la protection de la nature.

À Tournefeuille, les parcs et jardins sont de nouveau accessibles, y compris la coulée verte le long du Touch et la base de loisirs de la Ramée. Les aires de jeux et piscines restent en revanche interdites.

À Plaisance, le Lac de Soula et celui de Freyssinet sont de nouveau ouverts à la promenade et à la pêche. Le Zoo African Safari a également réouvert sa réserve africaine accessible uniquement en voiture.

À Toulouse, en plus des parcs, le Wam Park de Sesquière a remis en marche son téléski et ses modules, limitant évidemment le nombre de personnes présentes sur les lieux. Je vous conseille donc de réserver par téléphone au 06 08 67 52 61.

Share