Tag

featured

Browsing
Car photo created by freepik – www.freepik.com

Le centre de consultation Covid-19 rouvre à Colomiers. Comme en mars dernier, des locaux au sein du Complexe sportif Capitany sont mis à disposition par la Ville de Colomiers afin que des consultations sur orientation médicale soient organisées par la Communauté professionnelle territoriale de santé de Colomiers (CPTS) Toulouse Ouest.

Suite à l’augmentation des cas de contamination à la Covid-19 dans le département de la Haute-Garonne, le centre de consultation de Colomiers rouvre ses portes à compter du lundi 19 octobre 2020.
Cette réouverture a pour objectif de soulager les cabinets médicaux et d’offrir une prise en charge plus efficiente pour les patients symptomatiques.

Les conditions d’accueil sont maximales afin de prendre toutes les précautions. Monsieur Simon Mathé, médecin généraliste et membre de la CPTS précise : « Ce cabinet de consultation n’est pas un centre de dépistage, c’est un SAS entre un cabinet médical et les urgences ».
Les consultations sont réservées à des patients adressés par leur médecin traitant dans les cas où celui-ci n’est pas en capacité de les accueillir. Les consultations se tiennent sur rendez-vous et doivent être prises par le médecin traitant. Les patients ne doivent pas se rendre au centre de consultation sans rendez-vous préalable.

Dans un premier temps, le centre est ouvert du lundi au vendredi, de 14 h à 18 h jusqu’au 30 octobre. En fonction de l’évolution de l’épidémie, la CPTS n’exclut pas de prolonger l’ouverture du centre.
Les consultations au centre de dépistage sont assurées à tour de rôle par un médecin et un.e infirmier.ère.

La Ville de Colomiers en partenariat avec la CPTS assure la sécurité, la logistique, met à disposition les locaux et prend en charge la communication auprès de la population afin de permettre aux médecins d’exercer dans les meilleures conditions et à la population d’être reçue en toute sécurité.

Share

Du 17 octobre au 1er novembre, le Zoo African Safari de Plaisance-Du-Touch passe en mode halloween.

Frisson garantis dans le parc à pied décoré pour l’occasion! Les toiles d’araignées, squelettes et citrouilles mettront les visiteurs dans l’ambiance de la chasse aux monstres proposée (supplément 2€) . Muni d’un livret, il faudra aider Lili la chauve-souris à retrouver les animaux disparus et déjouer le plan machiavélique de méchantes créatures. Pas le temps de s’ennuyer au Zoo African Safari ! Les otaries Nelly, Nora et Cléo seront au rendez-vous pour célébrer Halloween avec les visiteurs. Animation pédagogique des otaries tous les jours à 11h30 et 15h. La visite sera également ponctuée tous les après-midi (de 13h30 à 15h) d’un repas d’Halloween pour les suricates, capucins, porcs-épics et tapirs. Au menu, un repas spécialement concocté par le ou la sorcier(e) du Zoo qui se fera un plaisir d’échanger avec les visiteurs à cette occasion.

Déguisez-vous! Une entrée enfant sera offerte par véhicule si tous les membres sont déguisés (valable pour une prochaine visite du 2/11/2020 au 31/03/2021).

Weekend spécial le 30 et 31 octobre et le 1er novembre

Découvrez la légende de la chouette effraie et observez ce rapace en plein vol. Espèce visible habituellement l’été uniquement, les chouettes effraies seront exceptionnellement présentées àcette occasion sur l’aire de vol. Horaires : 12h15, 14h15 et 16h15.

Samedi 31 octobre, le Zoo African Safari accueille l’ATJP LA COCCINELLE (association de théâtre de Plaisance-du-Touch) qui présentera une mini pièce de théâtre «Les animaux disparus». Les visiteurs en apprendront plus sur les animaux et les menaces qui pèsent sur la biodiversité.
Horaires : Samedi 31 octobre uniquement à 15h45 et 17h.

Share

Les initiatives de production locale fleurissent de tous bords par chez nous et on ne peut que s’en féliciter. Si c’est toujours un plaisir de découvrir de nouvelles adresses dans ce milieu, c’est encore plus prenant lorsqu’on assiste à la naissance d’une nouvelle entité. En l’espèce, il s’agit d’un ferme agro-écologique, agroforestière et profondément humaniste qui va naître à Fontenilles au lieu-dit la Pichette (derrière le Carrefour contact). Son joli nom : Chez Antonin & Jeannette.

On doit cette belle initiative à Olivier Guallart qui se lance dans une nouvelle vie après une carrière dans la promotion immobilière. Ces prénoms d’antan sont ceux de ses grands parents maternels. C’est en hommage à ces gens simples, aimants attentifs aux hommes et à la nature qu’Olivier a choisi d’appeler cette ferme.

Alors concrètement, qu’est-ce qu’on y trouve Chez Antonin & Jeannette? Des légumes bien élevés, des fruits pleins de saveur, des œufs frais et surtout une chaleur humaine qui rend votre panier encore plus joli. N’en étant qu’à ses débuts, Chez Antonin & Jeannette est en phase de préparation. Les récoltes d’été, ça se travaille dès l’hiver. Il faudra donc attendre 2021 pour pouvoir profiter des fruits de cette création. D’ici là (et c’est bien le but de cet article), abonnez vous à leur page Facebook @antoninetjeannette afin de suivre leurs évolutions et surtout d’être prévenus lorsque les premières récoltes auront lieu.

Ferme Chez Antonin & Jeannette
lieu dit la Pichette, Fontenilles
Fb : @antoninetjeanette

Share

Franc succès lors des 6 éditions précédentes, les fêtes médiévales de Merville sont de retour ce weekend! Deux jours de découvertes, d’ateliers, de réjouissances, de rencontres se profilent donc le samedi 17 & dimanche 18 octobre 2020 de 10h30 à 18h30. C’es l’occasion, pour petits et grands, de découvrir le XIVe siècle avec des reconstitutions et des animations sur le Moyen-Âge. Mobilier, costume, campement, jeux d’armes, cuisine… tout est réuni au Château de Merville pour un beau voyage dans le temps. Les visiteurs qui le souhaitent sont d’ailleurs encouragés à venir déguisés, et bénéficient dans ce cas d’un tarif réduit.

Contexte délicat oblige, la direction se pliera aux exigences gouvernementales si d’aventure elles contraignaient à la prise de mesures restrictives d’ici la date du rendez-vous. Seront d’ores et déjà appliqués les gestes barrière avec port du masque obligatoire pour les personnes de plus de 11 ans et mise à disposition de gel hydroalcoolique.

C’est la compagnie Mesnie de Barbazan qui propose de découvrir le quotidien d’un village médiéval et son campement de plusieurs tentes de chevaliers. Cette troupe, composée d’une vingtaine de personnes, rythme ces deux journées de fêtes avec des démonstrations de combats typique et plusieurs ateliers :

– le travail d’un artisan frappeur de pièces de  monnaie.
– la présentation de la vie de l’homme d’armes : combats à l’épée, lance, bouclier et armures, tir à l’arc et arbalète
– la cuisine pour les repas de la troupe sera installée près d’un grand auvent
– un haubergier (l’artisan qui fabrique les cottes de maille)
– un atelier de couture
– reconstitutions de joutes à pied devant le public, des scènes et des histoires sur la guerre de 100 ans…

Pour prendre le temps d’observer et de s’émerveiller, il sera possible de déambuler dans le campement et visiter les tentes des Seigneurs. Il se murmure même que l’on pourra voir des reconstitutions de combats !

Infos pratiques

Fêtes médiévales : samedi 17  & dimanche 18 octobre 2020 de 10 h 30 à 18 h 30  (manifestation maintenue sous réserve des conditions sanitaires)

Prix d’entrée : adultes et plus de 12 ans : 10,00 € ; enfants de 4-12 ans : 8,00€ Gratuit pour les moins de 4 ans
Tarifs réduits : adultes et plus de 12 ans : 8,30 € ; enfants de 4-12 ans : 7,30 €
Tarif réduit pour les visiteurs qui arrivent costumés sur le thème du Moyen Âge !

Share

Le passage de la ville en zone d’alerte maximale déclenche de nombreuses restrictions, notamment pour les lieux accueillant du public. Ainsi, si la partie caviste de l’Apéricave n’est pas concernée, il en est autrement de son volet bar.

Pour ne pas faire une croix dessus sans pour autant faire preuve de défiance, Gregory Fagot s’adapte et fait preuve d’agilité comme de nombreuses enseignes ont pu faire lors du confinement. Ainsi, il vise à appliquer les mêmes restrictions que pour les restaurants, à savoir des tablées de 6 personnes maximum, la prise de noms et numéros des convives et la commande/règlement à table. Il s’en rapproche également en imposant une consommation alimentaire par table. Le but est de pouvoir maintenir son activité déjà durement touchée précédemment sans transiger sur la sécurité de ses clients. Ces derniers sont le moteur de cette enseigne indépendante qui ne peut compter sur une centrale comme le font les grands groupes.

On ressent cette volonté de contenter les consommateurs lorsqu’on se penche sur les rayons de l’Apéricave. Bien que la période soit incertaine (preuve en est), Greg n’a pas hésité à rentrer de nombreuses références en bière, vins et autres spiritueux. Son but : vous proposer de quoi vous faire plaisir à la maison (avec modération), refusant ce fatalisme morose. Le pari est audacieux. En effet, dans ce genre de contexte, faire le plein de nouveautés au risque de ne pouvoir les écouler est un geste fort de la part de l’Apéricave. Par cette stratégie, il en appelle à la solidarité et la fidélité de ses clients. Il tient d’ailleurs à remercier d’une part et d’une autre les invite à lui rendre visite, tous gestes barrière dehors.

L’Apéricave 
4/6 Avenue André-Marie Ampère, 31770 Colomiers
05 31 22 85 48
www.apericave.fr
Fb : @apericave

Share

S’il est bien une constante qui relie les Hommes et Femmes dans nos sociétés occidentales, c’est la relation conflictuelle que nous avons tous vécu au moins une fois avec une imprimante. L’universalité de ce combat en fait un problème récurent auquel peu de prétendants s’attèlent. Se nourrissant de votre peur, le processus d’impression est une épreuve du quotidien qui entraine crises de nerfs et jet d’objets, notamment lors du fameux “vous n’avez plus de rouge” alors que vous voulez imprimer une feuille entièrement bleue. Contre ce fléau, un homme se dresse face au vent et pourfend depuis une dizaine d’années la malédiction du “mais pourquoi ça imprime paaaas”. Il s’appelle Kao et travaille chez Bureau Vallée Colomiers.

Officiant autant pour les pros que pour les installations personnelles, Kao est du genre à vous trouver le bon produit au bon moment. Une décennie dans ce monde fait de milliers de références le rend incollable sur les cartouches mais également sur l’analyse des imprimantes. En effet, si votre machine pose problème, vous pouvez lui apporter afin qu’il diagnostique gratuitement ce qui ne va pas et vous aiguille sur le besoin de la remplacer ou non. Technique marketing me direz vous. Pas vraiment. L’homme est plutôt du genre direct et sans langue de bois : s’il vous dit qu’il faut changer, c’est qu’il faut changer. Vous pouvez toujours demander un second avis auprès d’une autre enseigne, elle ne fera que confirmer ses dires. Cette honnêteté contribue à la réputation de Kao. Nombreux sont les clients qui se rendent chez Bureau Vallée parce qu’il s’y trouve.

Côté tarifs, ses cartouches sont très bien placées par rapport aux prix internet, le choix, la disponibilité immédiate et le conseil en plus. Autre (gros) avantage, le magasin dispose de références un peu anciennes que peu ont encore sous la main, vous évitant de devoir changer d’imprimante par manque de composantes.

Ne portant pas de cape (ni de slip par dessus son pantalon), Kao est pourtant digne de figurer dans un Marvel, rubrique “Héros du quotidien”. Bien que masqué, covid oblige, son sourire transparait dans ses yeux lorsque vous l’abordez au magasin. Vous n’aurez plus jamais peur de la grande méchante imprimante.

Bureau Vallée Colomiers (Toulouse) – papeterie et photocopie
30 Chemin de la Salvetat, Colomiers
05 61 78 69 47

Share
Photo : Julien Fitte

Les conséquences du confinement se font et se feront sentir encore un bon moment dans de nombreux secteurs d’activités. C’est vrai notamment dans le monde des équipements de vue où les ophtalmologistes aux emplois du temps déjà bien saturés n’ont pu officier pendant deux mois. Résultat, on observe jusqu’à 6 mois d’attente pour obtenir un rendez-vous, nous laissant entre temps dans le flou (désolé). Pour pallier à cette situation, la Générale d’Optique Colomiers propose une alternative.

Cette dernière est simple : proposer des examens de vue afin d’ajuster la correction de vos lunettes. Réservé aux adultes, cet examen n’est pas un acte médical et ne permet pas de diagnostiquer des états comme le ferait un ophtalmo mais il est suffisant pour mesurer si votre équipement actuel est en adéquation avec votre vue. En cas de dissonance suite à cet examen, la Générale d’Optique Colomiers est parfaitement à même de vous produire des lunettes adaptés à votre situation actuelle sans avoir à passer par la case ophtalmologiste. Mieux, si l’opérateur descelle un problème plus complexe, il est tenu d’en faire part à un ophtalmo qui vous prendra du coup en priorité dans un délai bien moindre que celui énoncé plus haut.

Ce dispositif accélérateur est accessible directement en ligne par une prise de rendez-vous façon Doctolib sur le site de la Générale d’Optique, onglet magasins.

Générale d’Optique
34 rue du Centre, 31770 Colomiers
Tél. 05 34 39 27 59
www.generale-optique.com

Share

Lors d’une visite vendredi 2 octobre, Mme Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole, et Mme Marie-Christine Chanchorle, Conseillère municipale déléguée à la Petite Enfance, sont allées à la rencontre des équipes travaillant dans les crèches et des tout-petits, qui bénéficient de ces établissements d’accueil du jeune enfant.

Chaque année courant septembre et jusqu’à début octobre, l’élue en charge de la petite enfance se rend dans les différents équipements petite enfance de la commune, afin de faire le point sur la rentrée. Traditionnellement, Mme le Maire se joint à quelques-unes de ces visites. « En effet, le mois de septembre est un temps de rentrée important dans les crèches : il s’agit d’un temps d’adaptation et de familiarisation pour les jeunes enfants qui y font leur rentrée, mais aussi pour les parents. Les effectifs accueillis y sont donc renouvelés au tiers, les plus grands laissant la place aux nourrissons. Après une coupure de plusieurs semaines durant le confinement, puis une reprise inédite au printemps, cette rentrée 2020 était d’autant plus importante. Nous avons pu constater que cette rentrée s’est déroulée en toute sérénité malgré le contexte et parfois l’appréhension, compréhensible, de certaines familles », explique Mme Karine Traval-Michelet.

« L’été est aussi propice à des mobilités inter-structures parmi le personnel de ces établissements : nous avons la chance d’avoir sept crèches, ce qui permet aux agents qui en expriment le souhait, et dans la mesure des possibilités, de changer d’établissement pour travailler sur de nouveaux projets », complète Mme Marie-Christine Chanchorle. « Les équipes sont dynamiques et motivées, c’est un réel plaisir de les voir travailler auprès des tout-petits : des agents viennent par exemple de participer à une rencontre à Paris avec M. Boris Cyrulnik, neuropsychiatre auteur d’un rapport sur les ‘1000 premiers jours’ de l’enfant. Ces échanges permettent d’enrichir les pratiques du personnel de nos structures, au bénéfice des enfants et des familles. »

Au total, les sept crèches municipales de Colomiers (Parc, Naspe, Hélène-Boucher, Château d’Eau, Val d’Aran, Pyrénées et Perget) disposent de 302 agréments, permettant d’accueillir 400 enfants de 0 à 3 ans. Environ 140 agents municipaux (infirmier, éducateur de jeunes enfants, auxiliaire de puériculture, agent spécialisé petite enfance, agent de restauration) œuvrent au quotidien pour le bien-être des plus jeunes.

Share

Sous le coup de l’arrêté préfectoral qui avait contraint à la fermeture les salles de sport de Toulouse et alentours, Swimcenter voyait son activité stoppée jusqu’au 10 octobre. Cette décision a finalement été annulée par la justice vendredi 2 octobre, permettant au club de remise en forme aquatique de reprendre ses cours.

Le juge a en effet estimé que les salles de sport ne représentaient pas un lieu ou les possibilités de contamination seraient plus élevées qu’ailleurs. On y observe en effet une grande rigueur de la part des pratiquants mais également des responsables qui ne transigent pas avec le port du masque et le nettoyage des équipements. À vrai dire, les salles de sport n’ont jamais été aussi propres. Ce comportement collectif permet donc la réouverture des portes.

Swimcenter ne déroge pas à cette tendance et va d’ailleurs plus loin. Le traitement de l’eau la rendant désinfectée et désinfectante pour tout corps qui s’y plonge (bonjour Archimède), suivre des cours dans ce bassin est on ne peut plus sécurisé. D’autres mesures sont également appliqués dans le reste du centre comme le nettoyage systématique après chaque cours des parties communes, la condamnation d’une douche sur deux ou encore l’interdiction d’utiliser les sèche-cheveux communs.

C’est donc à partir du mercredi 7 octobre que Swimcenter reprendra ses cours (le temps de réchauffer l’eau!) mais vous pouvez dès à présent réserver en ligne.

Swimcenter Colomiers
1bis Rue Antoine Lavoisier
05 61 59 52 64
www.colomiers.swimcenter.fr
Fb : @SWIMCENTERTLSE

Share

Si vous avez déjà abordé les 750m² de cette grande mercerie située à Plaisance-du-Touch dédié aux tissus d’habillement, ameublement , art du fil, loisirs créatifs perles…vous connaissez le fourmillement qui rend ses rayons vivants et débordants d’idées. Or, pour certaines et certains, ce rythme bien qu’entraînant est parfois un peu trop soutenu pour choisir avec soin les éléments des projets couture à venir. Pour pallier cette situation, Kréatiss lance la Carte Slow Shopping*. Cette dernière s’adresse aux personnes désirant prendre le temps, qui aiment flâner ou aux débutants qui souhaitent beaucoup de conseils avant achat. Avec la Carte Slow Shopping, l’enseigne vous ouvre ses portes en nocturne dans une ambiance de détente, vous permettant de leur parler de vos projets, de prendre des conseils, peut être même assister à des démos! Ces sessions sont prévues tous les jeudis soir de 19h à 21h exclusivement pour les détentrices/détenteurs de la carte Slow Shopping.

Comment fait-on pour avoir cette carte ? Il suffit d’en faire l’acquisition au magasin. Oui il faut donc la payer mais comme ils sont sympas chez Kréatiss, elle vous sera entièrement remboursée sous forme de chèque cadeau au bout de 5  passages ! Son coût de 10€ reviendra donc très rapidement dans votre portefeuille en vue d’alimenter votre soif de créativité. L’autre bonne nouvelle, c’est que cette Carte Slow Shopping vous permet d’inviter une personne de votre choix par visite lors des sessions du jeudi soir, vous conférant donc le super pouvoir de partager cette expérience avec qui vous voulez !

Cette rentrée marque également le retour des cours proposés par Kréatiss. Retrouvez les ainsiq ue bien d’autres informations sur le site www.kreatiss.fr rubrique « cours »

À vos aiguilles !

Kreatiss
3 impasse Ada Lovelace, 31830 Plaisance-du-Touch
Tél. 05 61 49 41 05
www.kreatiss.fr
FB @Kreatiss

*slow shopping ou l’art de faire les boutiques en prenant son temps

Share