Tag

sport

Parcourir

Comme à chaque début d’année, pleuvent bonnes résolutions, perspectives de grands changements et promesses de renouveaux divers et variés. Sauf qu’à force, on sait bien qu’un coup sur deux ces résolutions foirent au bout de 3 semaines. Certaines et certaines ne font du coup même plus illusion et optent pour un passage de la Saint Sylvestre en mode zéro effort. C’est cette dualité que nous allons aborder en l’espèce, traitant aussi bien des belles et saines résolutions que des plans à la gloire des 7 péchés capitaux. Musique maestro.

Comme le summer body est bien loin en janvier, le moment est parfaitement choisi pour virer du côté de la raclette. Oubliez les produits industriels qui ont autant de goût qu’un verre d’eau tiède, quitte à exploser le compteur de calories, autant que ce soit divinement bon. Notre territoire débordant de fromagers et charcutiers experts, les adresses pour réussir sa fête du fromage fondu sur des patates ne manquent pas. Gardez à l’esprit que vous n’allez pas en faire 100 fois dans l’année et qu’il vaut largement mieux privilégier la qualité que de se gaver comme une oie de morbier pas ouf. Depuis quelques années, il existe même des appareils pour taper raclette à deux (quelle invention formidable).
Comme aucune loi ne régit ce moment de fête, lâchez vous sur les variantes, notamment sur la partie à griller : champignons, tranches de magret, œuf…quasi tout marche.

Après un summer body ça ne se fait pas en 15 jours et il n’es jamais trop tôt pour commencer à s’affûter, avec un sport bien typé cardio par exemple. Méga tendance depuis quelques années, le padel est un mélange entre le tennis et le squash. Se jouant exclusivement en double, il permet de rapidement se prendre au jeu et se faire des copains. Les jours de non motivation, c’est cette particularité qui fait la différence. À la fois très accessible et axé vers la compétition, ce sport crame calories est exactement ce qu’il faut pour démarrer 2024 à fond la forme.

Après une année 2023 dédiée à l’arbre (qui a permis notamment la plantation de 1160 d’entre eux), la Ville de Colomiers prend comme thème le sport. En écho direct avec les Jeux Olympiques, ce choix est également l’occasion de mettre en avant la grande diversité de clubs et associations sportives présentes sur le territoire.

Image de master1305 sur Freepik

En chiffres

38

Sites sportifs sont à disposition des associations, des usagers et des clubs, ce qui représente 50 équipements :gymnases, terrains enherbés et synthétiques, terrains de tennis intérieur et extérieur, salles de danse et de gymnastique, city stades, Espace nautique Jean-Vauchère, stades, pistes d’athlétisme, sites de Street workout, plateaux sportifs, salle d’haltérophilie, mur d’escalade.

11500

Licenciés pratiquent une activité sportive régulière au sein des associations et clubs de Colomiers

74

Associations interviennent sur le territoire et proposent plusieurs centaines de disciplines

1.86

million d’euros de subventions sont versés aux associations sportives chaque année et autant d’aides indirectes sont octroyées (prêt de salles, de matériel, mobilisation des agents municipaux…).

10%

du budget municipal en moyenne est consacré au sport.

100

agents municipaux permanents et non permanents ont des missions directement liées au sport : éducateurs sportifs, maîtres-nageurs, chefs de bassin, personnel d’entretien des stades et gymnases, personnel d’encadrement et d’administration…

« Depuis des décennies, Colomiers est fière de sa tradition sportive. Qu’il s’exprime en haut niveau ou en pratique loisirs, le sport permet l’épanouissement nécessaire au bien-être de toutes et tous. Il nourrit les valeurs que nous partageons et représente une composante essentielle de notre bien-vivre ensemble. Aussi, il nous a paru évident de dédier cette année 2024 au sport.

Sous le label « Terre de jeux », l’année 2024 à Colomiers sera ainsi éminemment sportive, avec un rendez-vous phare au printemps : le passage de la flamme olympique dans notre ville le 17 mai prochain. A cette occasion, le sport y sera célébré, dans un esprit de générosité, de respect, de solidarité, de bienveillance et d’inclusion.

En 2024, nous aurons aussi à cœur de mettre en valeur nos 74 associations sportives et les bénévoles qui s’engagent pour les faire vivre. Grâce à eux, 11 500 licenciés s’adonnent régulièrement à un sport au sein des 38 équipements sportifs de la commune. Avec un montant de subventions de près de 2 millions d’euros d’aides directes et 1,86million d’euros d’aides indirectes, le sport à Colomiers est un levier important dans toutes les politiques publiques que nous menons, pour toutes et tous. Collectivement, nous continuons ainsi à mener des projets d’envergure au bénéfice des Columérines, des Columérins et de leur cadre de vie.
« 

Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole

Ainsi, c’est tout au long de l’année que Colomiers va vivre au rythme du sport lors de différentes manifestations détaillées ci-dessous.

Comme à chaque début d’année, pleuvent bonnes résolutions, perspectives de grands changements et promesses de renouveaux divers et variés. Sauf qu’à force, on sait bien qu’un coup sur deux ces résolutions foirent au bout de 3 semaines. Certaines et certaines ne font du coup même plus illusion et optent pour un passage de la Saint Sylvestre en mode zéro effort. C’est cette dualité que nous allons aborder en l’espèce, traitant aussi bien des belles et saines résolutions que des plans à la gloire des 7 péchés capitaux. Musique maestro.

Routine Sport / Routine Sieste

Bienfaits contre bienfaits, ce sujet est à la différence de ceux traités dans ce dossier parfaitement compatibles. L’activité physique est bonne pour la santé, tout autant qu’un repos bien accompli. L’OMS préconise un minimum de 10 000 pas ou 20 minutes d’activité physique par jour. À grands coups de smartphone dans votre poche et par le biais d’applications santé, il est très facile de mesurer ses foulées quotidiennes et de réaliser que cet objectif est très souvent largement accompli selon votre emploi. Pour aller plus loin, s’imposer une rigueur sportive n’est pas bien compliquée. Sortez vous d’emblée la notion de perf de la tête, qui veut voyager loin doit ménager sa monture. Voyez plutôt cette nouvelle activité (que ce soit fitness, muscu, crossfit, ce que vous voulez) comme une routine à intégrer dans vos journées. Au même titre que faire la cuisine, se doucher ou sortir le chien, s’entraîner 2 à 3 fois par semaines n’a rien d’impossible une fois ce concept de routine assimilé. Dans la pratique elle même, rendez votre travail ludique avec des changements de programmes si nécessaire qui garderont la lassitude éloignée.

Et comme vous l’avez bien mérité, par ici la sieste. Routinière pour nos anciens, particulièrement après le repas de midi, la siestoune ne manque pas de vertus. Alors soyons clairs, on ne parle pas ici de d’enquiller 4h à roupiller mais bien de trouver le sommeil 10 à 20 minutes, si possible entre 12 et 15h. Si vous partez pour 2h, vous passez sur un cycle de sommeil qui peut être bénéfique en cas de grosse fatigue mais pas au quotidien. Regain d’énergie, meilleure concentration, humeur améliorée, la liste des points positifs est longue. Bien des personnages politiques maîtrisent le concept de sieste éclair, lors des déplacements entre deux sites en voiture par exemple, afin d’assurer au mieux notamment lors des campagnes électorales. En ce qui nous concerne, les 20 minutes de sommeil bien placées changeront radicalement vos journées. Plus qu’à trouver un coin calme à la lumière douce voire absente pour réussir votre recharge de batteries.

Comme à chaque début d’année, pleuvent bonnes résolutions, perspectives de grands changements et promesses de renouveaux divers et variés. Sauf qu’à force, on sait bien qu’un coup sur deux ces résolutions foirent au bout de 3 semaines. Certaines et certaines ne font du coup même plus illusion et optent pour un passage de la Saint Sylvestre en mode zéro effort. C’est cette dualité que nous allons aborder en l’espèce, traitant aussi bien des belles et saines résolutions que des plans à la gloire des 7 péchés capitaux. Musique maestro.

Marathon / Marathon Netflix

Fixée à 42,195 km lors des Jeux Olympiques de Londres de 1908, la distance d’un marathon peut effrayer de prime abord. 42 bornes à vélo c’est déjà costaud alors à pied ? Et bien finalement, ce n’est clairement pas impossible. Bon on oublie directement les perspectives de performance pure, surtout quand on sait que le Kényan Kelvin Kiptum a éclaté le record en 2 heures et 35 secondes, mais on peut quand même s’y frotter. Pour cela, une seule clef: la préparation, aussi bien mentale que physique. En effet, devant la durée et l’intensité de l’effort, l’épreuve se déroule tout autant dans la tête que dans les cannes. On estime à 17 semaines la durée de prépa pour un/une débutant/e avec la possibilité de boucler en quelque chose comme 4h. Comme dans tout défi du genre, focalisez vous sur votre entraînement autant que sur votre récupération. Dans l’assiette et dans le verre, pas de surprise non plus : vous êtes ce que vous vous envoyez. Sans verser dans le sang, la sueur et les larmes, travailler pour courir un marathon n’est pas une mince affaire. Pour autant, la fierté et le sentiment d’accomplissement qui vous attendent derrière la ligne d’arrivée n’ont pas de prix…

Au tout autre opposé se tient le projet de marathon dans le canap. Les possibilités sont vastes : intégrale Harry Potter, Seigneur des Anneaux, Star Wars côtoient leur pendant vidéoludique incarné par des suites de jeux comme Call Of Duty, Uncharted et autres Gears Of War. Point commun à toutes ces sous disciplines, plus on a de copains pour le faire, plus c’est rigolo. Ne négligez pas la qualité de votre installation, que ce soit pour le téléviseur ou le canapé, mais également les accessoires comme les plaids bien moelleux. Comme vous en avez pour un bon paquet d’heures, prévoyez de quoi manger et boire avec une absolue absence de regret ou de culpabilité. Vous ne réaliserez pas un tel projet tous les 4 matins alors autant le faire à fond.

Colomiers Rugby a la solide réputation d’être un club familial et solidaire. Pour s’en assurer, nous avons rencontré Jean Thomas, seconde/3ème ligne de l’équipe Une à la formation d’ingénieur à L’INSA.

C’est en 2000 à l’âge de 6 ans que le solide et souriant gaillard a débuté sa longue carrière chez Colomiers Rugby. 23 ans plus tard, il n’y a qu’un seul et même écusson de La Colombe sur sa poitrine. Pas loin d’un quart de siècle sous la même bannière et pourtant aucune lassitude pour le jeune homme.
« Avant je disais que le rugby était ma 2ème maison mais au final, c’est ma première » lance t-il dans un sourire.

Cette remarquable expérience ne semble pas avoir altéré sa passion pour le club. Lorsqu’il en parle, on sent de l’émotion, un profond respect et l’excitation de tout le chemin qu’il reste à parcourir. Car oui, à 29 ans, Jean Thomas n’est pas prêt de passer de l’autre côté de la barrière du stade Michel Bendichou, bien que son envie de rendre au club un fragment de ce qu’il a pu lui donner se fait déjà sentir. Tout comme petit il avait des étoiles dans les yeux en voyant les grands jouer, il cherche à apporter à son tour cette magie. Ainsi, c’est auprès des plus jeunes qu’il s’est essayé à l’entraînement et plus largement à la vie du club en contribuant tout au long de l’année à la cohésion. Saluant le travail réalisé en ce sens par les papy Boys, Jean Thomas connait l’importance de la transmission, ciment qui lie la grande famille Colomiers Rugby.

S’il ne manque pas de souvenirs après toutes ces années, son meilleur reste sans conteste celui du maintien en 2019. Saison compliquée, changement de coach en pleine saison et malchance diverse se sont vu opposés courage et détermination de la part d’un groupe ultra soudé. L’année, suivante, Colomiers Rugby se retrouvait confortablement premier du championnat jusqu’à ce qu’un pangolin vienne donner le coup de sifflet final.

Pour la saison en cours, l’objectif est de jouer les phases finales avec un mois de janvier décisif qui donnera le ton du reste de la saison.

Pur produit du club, Jean Thomas résume à lui seul le bel esprit du rugby. Acteur et défenseur des valeurs courage, solidarité et travail, il a su conserver la flamme de la passion qui naquit lors de ses premières foulées sur le terrain.

Du 6 au 10 décembre se déroulait à Montceau Les Mines (71) le Championnat de France Hiver de Natation Artistique. 3 de nos équipes avaient gagné leurs sélections et c’est avec un contingent de 32 nageuses que le club s’est déplacé en Saone et Loire.

Nos 2 équipes Juniors ont concouru dans la catégorie Ballet Technique et se sont respectivement classées 7èmes et 9èmes équipes Françaises.

En solo technique, Camille Conchou Delprat (2007) a décroché une très belle 7ème place et Lucile Frenger Rivoal (2007) la 13ème place.

En équipe Jeune, nos nageuses se sont classées 6ème équipe française en ballet libre, elles décrochent ainsi leur qualification directe pour les championnats de France été qui se tiendront à Sète du 10 au 16 juin 2024.

En solo, Thaïs Lair Henry (2009) et Ambre Olmedo (2011) se classent respectivement 11ème et 12ème françaises.

Dans l’épreuve de Figures Imposées, Ambre Olmedo monte sur le podium et décroche un titre national en ramenant la médaille de bronze. Bravo à cette jeune nageuse d’avoir fait brillé les couleurs de Colomiers !

Ces championnats de France étaient également la première étape de présélection pour la constitution de l’équipe de France Jeunes et Juniors. 3 de nos nageuses ont entamé cette phase de pré-sélection :

  • En Jeunes, Thaïs Lair Henry et Clémentine Guyon
  • En Juniors, Camille Conchou Delprat

Bravo à elles, après un stage de détection à Montceau Les Mines, elles continueront leur parcours de sélection en se rendant très prochainement à l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance). Nous leur souhaitons le meilleur ! Tout le club est derrière elles !

Nous remercions nos entraineurs toujours présentes lors de ces compétitions Elodie Piquet, Géraldine Georges, Océane Capparos, Carla Ramos Cardoso et Marion Servaes. Merci également à Christine Kitegi Vice Présidente de la Ligue Occitanie de Natation de nous avoir soutenu et accompagné lors de cette compétition. Et merci à tous les parents bénévoles d’avoir été présents à Montceau Les Mines.

Colomiers Nat Synchro organisera le 14/01/24 à 14H30 au Hall Comminges son Super loto avec de nombreux lots à gagner dont un bon d’achat voyage de 500€, des paniers garnis, restaurants, bons d’achat… n’hésitez pas à venir nombreux !

Quiconque a fait du sport même au plus petit niveau sait à quel point la force apportée par le public est capable de donner des ailles. À cette noble tâche, Colomiers rugby peut compter sur ses fervents supporters, notamment Julien Coll, un des leaders du 16ème homme de la Colombe.

Julien bonjour, à quand remonte votre histoire avec Colomiers Rugby ?

Ça a commencé en 1997, j’avais 11 ans à l’époque. Nous avions des places par l’intermédiaire du collège. Je n’avais jamais été voir un match de rugby auparavant et j’ai tout de suite été séduit par le jeu pratiqué par Colomiers mais aussi par l’ambiance familiale qui régnait dans ce stade. C’était la très grande époque columerine  Vainqueur de la conférence européenne en 1998, finaliste de la grande coupe d’Europe en 1999 , finaliste du championnat en 2000 …

Vous êtes aujourd’hui vice président du groupe de supporters «Le 16e homme columérin», comment se porte ce groupe ?

Ce groupe c’est avant tout un groupe de copains , de vrais amis , avec la même passion. Nous avons créé cette association en 2012 . Nous nous connaissons depuis des années et prenons toujours autant de plaisir à nous retrouver au stade afin de soutenir notre équipe… c’est vraiment une ambiance bon enfant, sans prise de tête et tout le monde est le bienvenu.

Au delà de votre présence systématique sur les matchs, menez vous d’autres actions ? (Ndlr je pense à la tenue de réseaux sociaux, d’événements, repas…)

On aimerait déjà faire grossir notre association en nombre d’adhérents, que les gens nous rejoignent, afin de faire encore plus de bruit et faire de notre stade Michel Bendichou, qui porte haut nos couleurs , une citadelle imprenable. Nous avons une page Facebook avec plus de 2700 followers . Nous essayons de partager un maximum d’infos sur le club ou les équipes de jeunes et nos féminines, toutes ces équipes méritent d’être suivies , c’est l’avenir de notre club ! Bien d’autres projets/demandes sont également sur les rails (local pour recevoir les supporters adverses, recherche de nouveaux partenaires, organisation de soirées et d’un loto…)

Colomiers Rugby a fait tomber le leader Vannes à la maison il y a peu, pensez vous que le titre soit pour cette année ?

On en rêve tous !L’année du Covid nous étions leader , avec de l’avance et nous aurions pu le faire mais la saison a été stoppée et le classement figé. Nous sommes une grosse écurie de prod2 , connue et reconnue et avons déjà fait les phases finales (une 1/2 a Bayonne, 2 barrages à Oyonnax) Nous aimerions tous des phases finales à domicile cette saison et après, tous les rêves sont permis ?

Votre passion est intacte malgré les années, pas la peine de vous parler de retraite j’image ?

Pour sûr … en plus elle a été décalée à 67 ans ?Plus sérieusement , la passion est toujours intacte , et elle le sera jusqu’au bout. Columérin un jour , Columérin TOUJOURS !!!

Ce samedi 11 novembre marquait le retour des matchs du Top 12 de gymnastique artistique avec les premières rencontres. Colomiers recevait à domicile le club de St Etienne.

L’équipe de l’Etoile Gymnique de Colomiers était composée de Livane MASSE, Sarah ARDRINO, Alice CABIROL, Alexandra LENS, Kalysta VIDAL, Manon MILAN ainsi que de Noémie PAGES et Deva ARBO.

L’équipe de l’Indépendante Stéphanoise comptait quelques grands noms de la gymnastique comme Lorette CHARPY, membre de l’équipe de France actuelle et plusieurs membres du pôle de St Étienne.

Le format Top12 peut se révéler très stressant, surtout lorsque  le public répond présent, une salle comble.

St Étienne réalise une bonne entame de match en remportant les trois duels au saut, parfois à 1/10e de point. Aux barres, Livane s’empare de son duel. A la poutre et au sol, les filles ont réalisé de très beaux passages leur permettant de s’offrir quatre duels et de remonter dans le score. 

Pour autant, Colomiers s’incline face à St Étienne. Le total des points de chaque équipe montre à quel point le match était serré.

Globalement, nos columérines réalisent une très belle compétition, elles se sont bien défendues face à une équipe annoncée favorite sur le papier. Livane a, une nouvelle fois, été très solide lors de ses passages, Sarah fait une belle entrée dans le collectif Top12. Bravo à l’ensemble de l’équipe Top12 ainsi qu’aux entraîneurs Marion et Pauline.

Pour la suite du Top12, Colomiers se déplacera à Hénin-Beaumont le 9 Décembre prochain. Gamba !

À dos de Petit Tonnerre, venez apprécier ce joli poney club situé aux portes du Gers, à L’Isle Jourdain

Si vous êtes amoureux des animaux et du grand air, l’équitation est le sport idéal pour vous. Une fois qu’on y a goûté, il est compliqué de s’en passer

Archive : Julien Fitte

Le club vous accueille tous els jours de la semaine pour que vous puissiez partager avec eux de multiples activités comme les stages pour tous niveaux, les balades ou encore le travail à main des poneys. De plus, le club de La Bascoulette propose un service d’écurie de concours qui peut accueillir les chevaux et les cavaliers pour des sorties concours club ou nationaux.

Poney club de la Bascoulette
3 rue de la bascoulette 32600 L’Isle-Jourdain
06 10 48 26 44
Fb : Poney club de la Bascoulette

Un article de Pauline Lhuillier

Le karaté Club Gobukai à Mondonville à ouvert ses portes en septembre 2014 et ne fait que s’agrandir depuis pour former jeunes et moins jeunes karatékas.

Pour faire du karaté, il faut dans un premier temps être en paix avec soi-même, car même si c’est un sport de combat, il apporte un réel équilibre entre le corps et l’esprit. C’est plein de vertus que l’on doit le pratiquer. Une part importante de l’apprentissage du karaté se base sur la maîtrise de son instinct et de ses gestes.

Il est possible de se rendre au club pour assister en tant que spectateur aux cours, pour pouvoir se faire une idée du sport. Si vous accrochez, que ce soit vous ou vos enfants, sachez que le cours d’essai est gratuit sous présentation d’un certificat médical.

https://karate-club-gobukai.weebly.com/

Un article de Pauline Lhuillier