À l’heure où le dieu détox nous dicte ses 12 commandements, et où la culpabilité pèse sur ceux qui s’en écartent, la tendance 2019 se tourne désormais vers le plaisir. Saturés des jus de légumes, algues et tisanes, fatigués des préceptes hygiénistes à tout crin et de la tyrannie du « Well being »… on redécouvre sans complexe les joies de la gourmandise transgressive et des petits plaisirs interdits délectables. Repensée, réintroduite avec volupté et de manière intelligente, la retox consciente n’a que du bon. Alors, à l’image du yin et du yang, on équilibre, on alterne les cycles astreinte/ relâche… et on se fait du bien coûte que coûte !

Après avoir célébré la détox à coup de jus de citron pressé et de tisanes dépuratives, on lève son verre aux retrouvailles et à la dégustation. Après les bouillons et les purges, on ravit ses papilles autour d’un alcool d’exception, et on retrouve le doux plaisir de liqueurs sélectionnées par un expert. Grégory Fagot, sommelier de formation, a ouvert les portes de « L’Apéricave », en février 2015. Fort de son expérience il est constamment en quête de pépites surprenantes. « Je suis constamment aux aguets de la nouveauté et du bon goût. J’aime surprendre et proposer des produits que l’on ne trouve nulle part ailleurs », développe Grégory Fagot. Des vins en biodynamie à des prix très attractifs, à des Rhums de Panama vieillis en fût de Cognac, en passant par les étonnants accords de « Daffy’s Gin »… les conseils avisés et personnalisés de l’hôte font la valeur ajoutée des lieux. Formé en Angleterre et ayant notamment travaillé pour la prestigieuse maison Hennessy, c’est toujours dans l’excellence qu’il s’échine à trouver la perle rare adaptée au budget de chacun.

© Hélène Ressayres

«L’ Apéricave » perpétue la tradition milanaise de l’« Aperitivo » lors de ses afterworks de 17h30 à 18h30. Dans une ambiance cosy, les « Craft beers » y sont à l’honneur, et les « Vins des copains » accompagnent divinement les planches de fromage et charcuterie italiens. Passionné des accords mets et vins, c’est tout naturellement que, pour les deux derniers vendredis de janvier, « L’Apéricave » ouvre ses portes à une vente d’huitres à déguster sur place et à emporter.

L’APERICAVE
4/6 Av. André-Marie Ampère
31770 Colomiers
Tél. : 05 31 22 85 48

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Share

Write A Comment