Tag

emprunt

Browsing

 

Nouvelle année, nouveaux taux ? Pas vraiment pour le moment. En effet, le mois de janvier présente un baromètre des taux similaire à celui du mois de décembre.

Seuls 3 taux évoluent :
– Le taux mini sur 10 ans présente une baisse de 4 centimes ;
– Le taux moyen sur 10 ans affiche une hausse de 5 centimes ;
– Le taux moyen sur 25 ans recule de 5 centimes.
Pourtant, nous avons reçu plusieurs barèmes depuis notre dernière lettre sur les taux nationaux (le 4 décembre dernier) : 26 nouvelles grilles bancaires au total ; dont 15 sont en baisse. Pour autant, statu quo sur les taux les plus demandés par les emprunteurs, puisque les taux sur 15 et 20 ans sont stables. Comme prévu, les banques restent attentistes en ce début d’année, indique Frédéric DEVAUX, gérant de l’agence Empruntis de Colomiers. Elles attendent de voir comment va évoluer la demande avec les nouvelles conditions de marché (PTZ, APL accession, prix de l’immobilier…). Toutefois, la situation pourrait évoluer : la décision du Conseil Constitutionnel sur l’Amendement Bourquin (résiliation annuelle de l’assurance emprunteur pour les crédits souscrits avant le 22/02/2017) et l’évolution récente des OAT (indicateur de référence pour les taux, égal à 0,72% au 02 janvier VS 0,55% lors de notre dernière lettre) pourraient jouer en ce sens.

 


Taux relevés le 03/01/2018. Les taux indiqués s’entendent hors assurances, selon le profil et le besoin.

Empruntis Colomiers
21 bis, rue d’Auch 31770 Colomiers
Port. : 06 62 45 70 61
Fixe : 05 34 50 11 00
Fax : 05 34 50 11 01

Empruntis l’Isle Jourdain
35, route de Toulouse
32600 L’ISLE JOURDAIN
Fixe : 05 62 59 20 71
Fax : 05 62 59 02 14

Share

 

Près de 10 000 € d’économie
Les taux d’assurance pratiqués par les banques vont actuellement de 0,30 à 0,42 % pour un emprunteur de moins de 40 ans en bonne santé. Concurrence oblige, ces taux ont eu tendance à diminuer légèrement mais restent loin des meilleurs taux que proposent les assureurs spécialisés à 0,12 %. En passant par sa banque, un couple de 38 ans en bonne santé, qui emprunte 200 000 € sur 20 ans supportera un coût de 14 000 € pour une assurance à 0,35 % (avec une quotité de 50 % pour les deux personnes). Ce couple peut obtenir une assurance déléguée à 0,12 % qui ne lui coûtera que 4 800 €, soit une économie de 9 200 € ou de 38 € par mois.

12%
En 2016, seulement 12% des contrats d’assurance emprunteur ont été souscrits auprès d’assureurs alternatifs à la banque (source FFSA). Cette année, un éveil progressif des emprunteurs est quand même observé grâce à la loi Hamon. Mais 2018 pourrait marquer un tournant puisque dès le 1er janvier, toutes les personnes qui détiennent un crédit immobilier pourront changer d’assurance en cours de prêt, à la date anniversaire du contrat. Il faudra s’y prendre au moins deux mois avant la date d’échéance en envoyant un courrier de résiliation à sa banque, accompagné du nouveau contrat d’assurance.

Share

 


Source : grille des taux débiteurs moyens appliqués par les établissements prêteurs, partenaires de CFC, au cours du troisième trimestre 2017. Mis à jour le 29.11.17. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent.

Le regroupement de crédits a le vent en poupe. Cette opération, connue également sous le nom de rachat de prêts, consiste à regrouper l’ensemble de ses crédits en un prêt unique. Le but : faciliter la gestion de son budget et réduire ses mensualités (1). Le regroupement de prêts concerne tous types de crédit : immobilier, auto, travaux, crédit renouvelable, prêts personnels, dettes fiscales et sociales…
Pour y prétendre, il faut avoir contracté au minimum un crédit. Le regroupement de crédits s’adresse aussi bien aux locataires qu’aux propriétaires.
Deux objectifs principaux pour le regroupement de crédits :
– Retrouver un équilibre budgétaire (1)
– Financer de nouveaux projets (2) travaux d’aménagement, achat d’une voiture, voyage, mariage…
Actuellement, les taux sont à des niveaux très attractifs, comme le présente notre baromètre. Pour un regroupement de crédits hypothécaires, il est possible d’obtenir un taux à 1,70% pour un crédit sur 15 ans et à 2,05% pour un crédit sur 25 ans. Pour un regroupement de crédits sans garantie, il est possible d’obtenir un taux de 3,55% sur 10 ans. Une belle opportunité à saisir pour ceux qui souhaitent rééquilibrer leur budget ou financer de nouveaux projets en 2018 !

(1) La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
(2) Sous réserve d’acceptation par l’organisme prêteur, après étude de votre dossier.

 

Empruntis Colomiers
21 bis, rue d’Auch 31770 Colomiers
Port. : 06 62 45 70 61
Fixe : 05 34 50 11 00
Fax : 05 34 50 11 01

Empruntis l’Isle Jourdain
35, route de Toulouse
32600 L’ISLE JOURDAIN
Fixe : 05 62 59 20 71
Fax : 05 62 59 02 14

Share

 

Après des mois de baisses historiques, puis de hausses, les spéculations vont bon train sur les taux d’emprunt immobilier. Qu’en est-il réellement de l’évolution des taux de crédit au mois de juin ? Le point avec Frédéric DEVAUX, gérant des agences « EMPRUNTIS l’agence » de l’Ouest Toulousain.

Quels taux d’emprunt en région ?

Peu de mouvements dans l’ensemble, particulièrement sur les taux mini (ceux accordés aux profils « premium »). Les durées les plus demandées par les emprunteurs, 15 ans et 20 ans, présentent les mêmes taux d’intérêt mini que le mois dernier. A savoir 1% sur 15 ans et 1,30% sur 20 ans, et cela partout en France. Il est vrai que les taux mini sont semblables dans chaque région de l’Hexagone. De même pour les taux moyens où il y a, là encore, peu de changements et pas de disparités dans les régions. Le taux de prêt sur 15 ans est le même dans les 7 régions : 1,60%. Quant à celui sur 20 ans, 1,85% partout en France, excepté en Rhône-Alpes-Auvergne pour qui le taux moyen sur 20 ans est égal à 1,80%.

Quel été pour les taux immobiliers ?

En temps normal, la saison estivale est une période où les banques rehaussent leurs barèmes bancaires du fait de la baisse d’effectifs. Pour autant, cet été ne devrait pas présenter la vague de hausses attendue. Il est vrai que les 6 mois d’augmentations que nous venons de connaitre cumulées à la baisse de la demande vont certainement inciter les banques à maintenir les mêmes taux immobiliers que ceux actuels. La période de stagnation devrait donc perdurer ; pour preuve, deux de nos partenaires nous ont adressé des barèmes à la baisse pour début juillet.

Les agences EMPRUNTIS L’AGENCE de l’Ouest Toulousain (Colomiers et L’Isle Jourdain) restent ouvertes tout cet été pour vous accompagner dans la réalisation de vos projets immobiliers.

Share

Evitez les fausses joies et les déceptions. Sachez dès le départ de combien vous disposez.

Comme la majorité des personnes qui décident un jour de se lancer, votre tout premier réflexe sera d’aller tester le marché et jeter un ?il sur les offres susceptibles de vous intéresser. Facile, en quelques clics, vous trouverez sur le net de quoi vous occuper ! Et bien, grave erreur ! 2 Français sur 3 se lancent dans une recherche de biens avant de savoir exactement de combien ils disposeront pour concrétiser leur achat.

Un courtier, la solution-facilité !

Passez à votre banque, comparez ses offres avec d’autres banques, faire non pas un, mais plusieurs dossiers pour l’étude de votre situation et trouver en plus du temps pour tout faire. Certains risquent de se décourager avant même de commencer. Une solution : le courtier.

Un seul dossier et le courtier compare pour vous les meilleures offres du moment et présente votre dossier en banque. Il sera d’un précieux conseil pour préparer votre financement et pourra également vous aiguiller dans de nombreux domaines. De votre recherche jusqu’à votre passage devant le notaire, le courtier peux vous accompagner à chaque étape. N’oubliez pas, le courtier n’est pas une banque. C’est un intermédiaire.

Le + : en fonction de certaines situations financièrement compliquées, le courtier peut trouver avec vous des solutions pour vous permettre une meilleure présentation aux banques.

Conseils et astuces avec votre courtier Empruntis

A combien ai-je « droit » ?

Ou en clair, combien la banque peut me prêter ? A partir du moment où je connais le montant du prêt auquel je peux prétendre, il m’est plus facile de cibler mes recherches et ne pas me tromper, dans un sens ou dans l’autre sur ce que je peux acheter. Dans l’idéal il faut se poser la question « combien puis-je consacrer par mois pour me loger ? » puis aller voir un  courtier en crédit immobilier ou sa banque qui va alors évaluer le montant du prêt possible en fonction de la mensualité cible. Passer par un expert évitera d’oublier les frais de notaires, de garantie, de dossier et d’avoir un montant optimisé.

Quelle durée d’emprunt ?

Plus vous emprunter sur le long terme, plus le taux d’intérêt sera élevé. Pour simplifier, il correspond aux risques pris par la banque pour vous financer et également à sa marge de rémunération ? Selon votre capacité de remboursement (votre taux d’endettement notamment), nous vous suggérons d’ajuster au mieux cette durée.

Exemple : Sur un crédit avec des mensualités de 1 000 € par mois, en empruntant sur 30 ans vous n’obtenez que 17 451 € de montant emprunté que sur 25 ans. Mais ces 17 451 € vous coûteront 42 551 € de plus en intérêts ! A méditer !

Ai-je un bon dossier ?

Soignez votre dossier de demande de financement avec une bonne tenue de comptes notamment. Au moment de la demande de crédit, la banque vous demandera vos 3 derniers relevés de comptes. Ainsi, évitez le plus possible le découvert bancaire et le dépassement du découvert autorisé, les dépenses superflues, etc. Cela rassurera la banque sur votre capacité à rembourser le crédit immobilier. Si vous avez des crédits à la consommation en cours, une bonne pratique est de les rembourser par anticipation si cela vous est possible. Cette étape vous permettra surtout d’obtenir votre financement immobilier.

Quelles contreparties proposer à la banque ?

Proposez des contreparties à votre banque afin de négocier le taux du crédit. En effet, si vous êtes prêt à souscrire différents produits avec votre conseiller, vous pourrez discuter son taux immobilier. Les contreparties sont variées : assurance habitation, assurance auto, épargne automatique, produits d’épargne, etc.  

Quelle assurance de prêt immobilier ?

Lorsque vous souscrivez un crédit immobilier, vous devez également choisir une assurance. Les lois Lagarde et Hamon vous permettent d’effectuer une délégation d’assurance, c’est-à-dire de choisir une assurance autre que celle proposée par votre banque. Cependant, si le contrat groupe ou la délégation interne de votre banque vous convient en termes de tarifs et de couverture, choisir son assurance peut vous permettre de négocier votre taux de crédit immobilier. En effet, il est essentiel de mener une négociation globale sur ces deux taux : le taux immobilier et le taux de l’assurance de prêt.

Solliciter un courtier en crédit immobilier

Un courtier en crédit immobilier est un professionnel dont le rôle est de négocier pour vous la meilleure offre de financement. Il dispose d’une assurance responsabilité civile, est inscrit à ORIAS. Demandez la liste des banques avec qui il travaille pour vérifier qu’il dispose d’un large éventail de propositions à vous soumettre. Enfin, très important, sachez que ni une banque, ni un courtier ne peut exiger d’un emprunteur le règlement de frais de dossier ou d’honoraires tant que les fonds n’ont pas été mis à votre disposition. Le rendez-vous avec le courtier est donc gratuit, n’hésitez pas à vous renseigner.

Empruntis Colomiers
21 bis, rue d’Auch 31770 Colomiers
Port. : 06 62 45 70 61
Fixe : 05 34 50 11 00
www.empruntis.com

Share