Ce mois-ci, nous allons revisité un air de famille avec Anne et Jean-Claude Salbayre, créateur et propriétaires du complexe Le Canard sur le Toit.

Diagonale : Comment a démarré cette, on peut le dire, institution ?
Jean-Claude : L’histoire commence il y a bien longtemps puisque je crée un parc pour enfants, le Paradise Park sur ce même site en 1985. Ce n’est qu’en 1991 que le restaurant Le Canard sur le Toit voit le jour. Cet établissement traditionnel a bâti sa
réputation sur une cuisine de saison à base de produits locaux…. avec, il est vrai, quelques années d’avance sur tout le monde.

Diagonale : Et quelles ont été les principales étapes de votre développement ?
Jean-Claude : L’étape suivante est la création en 2005 d’un hôtel de 30 chambres en catégorie 4 étoiles, le seul dans cette gamme sur cette partie de l’agglomération toulousaine. C’est à ce moment que le complexe hôtel-restaurant prend réellement forme.

Diagonale : Anne, à quel moment intégrez-vous la structure “paternelle” ?
Anne : Après avoir fait mes armes dans diverses entreprises et mes 11 ans de bons et loyaux services chez Ikea, à la direction de différents services comme le dépôt ou la caisse centrale, je rejoins papa en 2011 avec une grande envie de partager cette aventure familiale.

Diagonale : Dans quel domaine vous êtes-vous investie particulièrement?
Anne : A cette époque, la partie extérieure des établissements avaient besoin d’un coup de jeune et je me suis concentrée sur l aménagement des espaces piscine et le restaurant attenant. C’est passé également par la création d’évènements de la pool party à la soirée à thème en passant par la création d’un bar à cocktail. C’est maintenant devenu un des lieux toulousains très prisé dès les premiers beaux jours. Cela nous a permis de toucher une clientèle que nous n’avions pas auparavant.

Diagonale : Quelles sont les spécificités de vos établissements?
Anne et Jean-Claude : En plus de notre clientèle naturelle de particuliers, nous sommes parfaitement adaptés à tout ce qui
est séminaires (11 salles prévues à cet effet), mariages, réception de club sportifs, par exemple ce mois-ci, nous accueillons
l’équipe nationale de Roumanie de rugby. Nous mettons réellement l’accent sur la qualité et complémentarité des services
que nous proposons.

Diagonale : Quels sont les projets qui sont dans les tuyaux ?
Anne et Jean-Claude : Nous en avons un imminent… en effet, en fin d’année, nous ouvrons 22 chambres dont 4 communicantes ainsi que 2 nouvelles salles de séminaires. Nous atteindrons alors une taille qui nous permettra d’accueillir des groupes d’un format différent tout en maintenant cette qualité et proximité. Nous mettrons alors l’accent sur cette nouvelle offre en renforçant l’identité du complexe Le Canard sur le Toit.

Diagonale vous souhaite bonne chance pour cette très prochaine extension et longue vie au Canard !

Share

Write A Comment