Tag

bbt

Browsing

Hier l’association toulousaine Consign’Up lançait son projet réfléchit depuis 1 an dont le but est de revenir au système de consigne pour les bouteilles en verre.

L’expérience a lieu de mai à juillet entre producteurs de vin, de jus, de bières, points de vente et de collecte de l’agglomératon.  La vingtaine de commerces qui se sont prêtés au jeu sont à retrouver sur le site de l’association www.consignup.org  comme La vie Claire à Cornebarrieu, Le Grand Panier Bio à Purpan ou encore certains Biocoop. Consign’Up espère récolter en trois mois plus de 10 000 bouteilles en partenariat avec les brasseurs iconiques de la région tel le BBT, Jean Brasse, La Braxéenne, Ratz, Brasserie de La Seillonne…

Comment ça marche ? 

Chaque bouteille possédant cette pastille fait partie de l’opération, vous n’aurez plus qu’à la rapporter à votre commerçants la prochaine fois que vous viendrez faire le plein et récupérer au passage le petit supplément versé à l’achat. Simple, non ?

Ensuite, les bouteilles sont envoyées à Bordeaux pour être lavées avant d’être renvoyées chez les partenaires pour être réutilisées.

Une volonté environnementale et écologique forte

Le but de Consign’Up est de revenir à cette pratique largement utilisée dans les années 60 avant que l’utilisation des emballages à usage unique ne devienne la nouvelle tendance, au détriment de la planète… En France, tous les ans 2,5 millions de tonnes de verre sont collectés. Le taux de recyclage est alors de 86%, une belle performance, qui entraine malheureusement des émissions de CO2 importantes. Alors pourquoi jeter une bouteille en parfait état ?

Un réemploi des bouteilles en verre entraine une réduction de 79% d’émissions de CO2, de 76% des besoins en énergie primaire et de 33% d’eau, comparé au recyclage.

On espère que l’expérience va porter ses fruits pour cette belle initiative toulousaine ! L’objectif pour Consign’Up sera ensuite de pouvoir financer une station de lavage et ainsi favoriser l’économie locale en créant de l’emploi. Une affaire à suivre de près !

www.consigneup.org
Facebook : @consignup

Share

 

 

« Le BBT », c’est l’histoire de trois passionnés, Simon, Martin et Joany, reconvertis dans le milieu de la bière à Cornebarrieu. En moins d’un an depuis son ouverture, la microbrasserie artisanale familiale, a su s’imposer dans le milieu comme une référence. Ici, le client est en totale immersion dans l’univers de la bière, et peut assister à toutes les étapes, de la production au verre.

© La photographe aux semelles rouges

Impliqué dans les manifestations locales comme « L’Octobière » ou le « Toulouse Beer Fest », « Le BBT » n’a de cesse de faire vivre la culture brassicole. Que ce soit par le biais de ses visite guidées, des ateliers dégustations, ou avec sa « New Brew » (bière du moment), l’équipe des « Brasseurs Toulousains », surprend. Côté bar, la « Green Light » demeure la chouchou, la « Blue Bay » continue de fédérer avec ses notes douces et rafraîchissantes, et les cocktails à la bière font sensation. Pour clôturer l’année en beauté, « Le BBT » fêtera les un an du bar fin octobre.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

© La photographe aux semelles rouges
© La photographe aux semelles rouges

 

Share

 

 

Près d’un an après son lancement en 2017, La bière des joueurs de l’US Colomiers Rugby entame sa deuxième édition. Une bière artisanale réalisée et brassée en collaboration avec la microbrasserie des « Brasseurs Toulousains » (BBT). Une « Pale Ale » rafraîchissante, saupoudrée d’un brin d’amertume, qui reprend les bases de la « Blue Bay », l’une des bière phares du « BBT ». « Il y a eu une véritable recherche autour du goût, par le biais d’un réel échange avec ces professionnels de la bière », développe Cédric Coll, président de l’ « US Colomiers Rugby ».

Des brasseurs qui travaillent en famille, et dont l’esprit d’équipe a très rapidement collé avec celui des rugbymen. « Pour la première édition, les joueurs ont participé aux différentes étapes de brassages, et passaient au « BBT » dès qu’ils le pouvaient pendant leurs jours de repos. Au final, 1200 litres ont été écoulés pour ce premier essai », rappelle Cédric Coll. Le brassage et l’embouteillage de la seconde édition sont prévus en fin d’année. « Nous ouvrirons les portes du « BBT » en décembre prochain pour une soirée d’inauguration de la nouvelle « Bue Gees ». Il s’agira d’un gros événement, où l’on pourra faire découvrir les coulisses de cette bière au public », annonce Cédric Coll.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share