Journal-Diagonale
Tag

Lettre

Parcourir

Source quasi inépuisable d’idées cadeaux, Decathlon Colomiers aborde les fêtes avec de quoi faire plaisir à tout le monde. Loin de se cantonner au simple rôle de fournisseur, le magasin décide de vous régaler avec deux jeux à découvrir jusqu’au jour J.

Instauré depuis le 4 du mois, le jeu « En décembre, c’est Noël tous les jours » court jusqu’au 24. Pour chaque passage en caisse avec un panier de 60€ ou plus, vous obtenez un ticket à gratter qui cache tout un tas de cadeaux allant d’un VTC à des cartes cadeau en passant par des montres connectées ou des réductions. Valable pour les 3 mois à venir lors de votre prochain passage en caisse et uniquement auprès du magasin de Colomiers, ces tickets sont 100% gagnants.

L’autre animation à retrouver chez Decathlon Colomiers prend la forme d’une grosse boite aux lettres rouge située au tout début de l’allée centrale, ce qui est est somme toute raccord vu qu’elle s’appelle « La Lettre au Père Noël ». Ainsi, comme vous avez été très sages cette année encore (ce sera vérifié méfiez vous), vous avez jusqu’au 23 décembre pour écrire au Père Noël sur les bulletins mis à disposition quel cadeau vous ferait plaisir . La seule contrainte, c’est qu’il ne dépasse pas les 200€ (ce qui couvre déjà la large majorité des produits disponibles en magasin). Plus qu’à glisser ça dans la boite aux lettres et c’est réglé.

Decathlon Colomiers
78 chemin du Loudet, 31770, Colomiers
05.61.31.87.88
Facebook : Decathlon Toulouse Colomiers
Instagram : @decathlon_colomiers

Share
Mme Karine Traval Michelet lors d’une visite chez Stelia. Archive : Julien Fitte

Félicitée dans une missive suite à sa réélection par le chef de l’Etat en personne, Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers, a tout naturellement remercié Mr Macron en retour mais ne s’est pas arrête là.

En effet, la première magistrate de la commune a rappelé son rôle central dans « la reprise de l’activité sociale, touristique culturelle et économique » mais de facto son besoin de disposer d’un cadre clair afin de mettre en place une stratégie financière de mandat. La crise sanitaire et notamment le confinement ont poussé la ville à intervenir financièrement afin de venir en aide à la population. Parmi toutes ces mesures concrètes, on notera l’achat de masques distribués aux columerins, la délivrance de chèques alimentaires et d’hygiène ou encore l’exonération totale des droits d’occupation du domaine public pour les terrasses des cafés et restaurants.

Cumulées, ces aides s’élèvent à 1,4 million d’euros, ce qui déséquilibre d’autant plus les finances de la commune. Ainsi, Karine Traval-Michelet demande à l’Etat de prendre en charge ces dépenses afin de pouvoir continuer le travail de dynamisation et de soutien du tissu économique, social et culturel de la ville.

Share