Tag

bande dessinée

Browsing

PELRAS, concessionnaire historique de la marque allemande BMW depuis 35 ans, présente pour la première fois sa collection privée de véhicules de collection et d’exception. Evénement majeur de cette exposition : la sortie de la BMW X2 qui sera présenté le 1er mars prochain.

Une occasion en or pour les passionnés et les amateurs de belles voitures qui pourront admirer des véhicules de légendes avec bien entendu des BMW, mais aussi d’autres marques. Une collection de prestige qui vous raconte l’histoire de l’automobile et de ses grandes heures.

Cette exposition est également dédiée à l’univers de Michel Vaillant, ce héros de notre enfance. Qui mieux que ce célèbre pilote de BD, devenu une série TV puis un film de Luc Besson, pouvait représenter l’automobile ?! Sur place, une douzaine de planches seront entreposées afin de voyager à travers l’univers vintage du dessinateur Jean Graton. Pour marquer le coup une BMW X2 aux couleurs de Michel Vaillant sera placée au cœur de cet événement PELRAS. Les fans du pilote seront ravis de découvrir pour l’occasion la BD « Renaissance » et bien d’autres proposées à la vente.

Ce que l’on retient avant tout c’est la nouvelle BMW X2 qui, décrite comme « la rebelle de la famille », révèle une allure athlétique et audacieuse. On vous laisse aller l’admirer par vous même !

PELRAS Toulouse
145 rue Nicolas Craquelin
31100 Toulouse
www.pelras.fr
Renseignement : 06 19 42 51 03
Exposition du 1er au 10 mars 2018 de 9h à 20h (fermé le dimanche 4 mars)
Entrée libre et gratuite

Share

Ce sont 80 éditeurs, 150 auteurs, expositions, spectacles, événements,  rencontres, animations et ateliers…qui vous attendent ! Avec 31 éditions à son actif, la ville de Colomiers n’en est plus à ses premiers pas dans le monde de la BD… Chaque année, son festival se réinvente, se renouvelle pour continuer à vous séduire. Chaque année, de nouvelles rencontres et de nouveaux évènements enrichissent l’agenda du festivalier, dans le but de vous attirer toujours plus nombreux !

Ainsi, pour ces 31 printemps, la nouvelle édition du Festival BD de Colomiers réaffirme sa ligne artistique en mixant l’illustration aux autres formes artistiques comme les arts de la scène, la musique, les lectures publiques, l’expérimentation numérique et bien d’autres thèmes mis en valeur par de nombreux jeunes auteurs. La mise en avant de ces “nouvelles perles” de la BD est d’ailleurs le cœur même de la programmation de ce festival unique en son genre. Cette année, le festival met également à l’honneur la jeunesse, ainsi que les femmes. De nombreuses créatrices “croquent” talentueusement alors qu’elles sont encore trop peu représentées dans ce milieu très masculin… Une preuve de leur talent ?
Sachez que l’affiche du festival a été réalisée par la talentueuse Maïté Grandjouan. Venez découvrir cette nouvelle édition du Festival BD de Colomiers du vendredi 17 au dimanche 19 novembre ! Au programme, des expositions, des visites et promenades dessinées, des rencontres notamment avec la mise en avant de certaines maisons d’éditions (Les Pépites), la résidence d’auteurs (Emmanuelle Racca, aux Fenassiers), des spectacles, des ateliers graphiques, des conférences, des rencontres dessinées, des animations et les instants

Colomiers Info Culture Cedex
Tél. 05 61 15 23 82
contact@bdcolomiers.com
www.bdcolomiers.com

Share

Les rencontres dessinées, c’est une manière originale de rencontrer des auteurs et de comprendre leur manière de travailler. Lors de ces rencontres, les auteurs ouvrent leurs cartons à dessin, présentent leurs croquis, carnets et esquisses puis, ensuite, dessinent en direct. Le tout es retransmis sur un écran géant grâce à une caméra ce qui permet à tout un chacun d’observer le travail en cours. Ce moment privilégié permet au public de comprendre la technique de l’auteur et de discuter avec lui.

Au fil de l’année, de nombreuses personnes vous donnerons rendez-vous au Pavillon Blanc de Colomiers :

 

Samedi 25 février, 16h, Benjamin Adam
Affiche du Festival BD de Niort 2016.

Benjamin Adam est un illustrateur français. Il a été publié par le biais de collectifs et diverses revues de bandes dessinées et a notamment réalisé 12 rue des Ablettes, paru chez Warum en 2007. En 2012, son livre Ulysse faisait partie de la sélection jeunesse à Angoulême. En 2013, il a fait paraître le remarquable Lartigues et Prévert puis Joker chez La Pastèque. Depuis il collabore régulièrement avec La Revue Dessinée. L’auteur vit actuellement à Nantes.
cargocollective.com/benjamin-adam I 2milligrammes.over-blog.com

 

 

 

 

Informations complémentaires sur le site du Pavillon Blanc
1 place Alex Raymond – Colomiers
inscription par téléphone 05 61 63 50 00 
action.culturelle@pavillonblanc-colomiers.fr

Share

gotlib

Gotlib, le dessinateur de l’absurde et de l’humour noir s’en est allé ce weekend rejoindre son ancien partenaire de coup de crayon, René Gosciny.

 

Gotlib a commencé sa carrière en 1962 chez Vaillant, un hebdomadaire dédié au jeune public. Agé de 18 ans, il y racontait les histoires de Nanar et Jujube, ses deux premiers héros. Il a dessiné pour les enfants jusqu’à ce qu’il donne naissance au chien Gai-Luron, personnage qui l’entraîna vers un humour noir et décapant destiné aux adultes. En 1965, Gotlib intègre le journal Pilote où, avec rené Gosciny, il dessine les Dingodossiers, une double page dans laquelle ils parlaient en dessins et en humour de sujets sérieux. Mais Gosciny sera de plus en plus occupé par ses projets personnels et finira par laisser de côté ce partenariat en donnant carte blanche à Gotlib pour sa suite de sa participation au journal. Ce dernier créé alors, en 1968, les “Rubriques-à-brac”, oeuvre dont il se disait le plus fier.

Par la suite, il lance l’Echo des Savanes avec Claire Brétécher et Mandryka en 1972 puis Fluide Glacial le 1er avril 1975. Bien qu’il ai arrêté de dessiner en 1986, il reçoit en 1991 le Grand Prix du Festival d’Angoulême.

Gotlib, né à Paris en 1934 et mort à son domicile dans les Yvelines, a révolutionné la bande dessinée en l’envoyant vers l’humour noir et un univers plus adulte. Si ses personnages sont aujourd’hui orphelins, il resteront à jamais aimés par tous ceux qui ont appris l’humour au travers de leurs histoires. Un de ceux qui nous ont appris à nous moquer de tout et surtout de nous s’en est allé, n’oublions jamais ce qu’il nous a apporté.

Share

festivalbdwp

De manière traditionnelle maintenant, en novembre Colomiers se plonge dans l’univers de la BD ! Cette année est cependant quelque peu particulière, puisque le Festival BD de Colomiers fête ses 30 ans… A cette occasion, l’événement prendra un peu plus d’espace que d’habitude et s’étalera sur différents lieux pour vous proposer d’avantage d’activités et d’expositions dans le thème.

Le Festival BD de Colomiers ne se présente presque plus. Reconnu par les professionnels du milieu depuis plusieurs années, l’événement accueille au sein du Hall Comminges une soixantaine de maisons d’édition, qui rassemblent plus de 150 auteurs, dans des styles différents. Expositions, conférences, séances de dédicaces… le programme du festival dispersé sur trois jours est toujours bien chargé ; cette année il le sera d’autant plus.

Retrouvez 8 expositions dans des lieux variés en intérieur comme en extérieur, 6 rencontres avec des artistes (Antonio Altarribo, Chester Brown, Etienne Chaize, Zeina Abirached, Nyslo ou encore la BD Québécoise puisque Colomiers travaille en lien avec le festival de la BD francophone du Québec), différentes ateliers et animations pour petits et grands : jeu de piste, lectures, atelier multimédia, visites commentées, le traditionnel concours jeunes talents… mais également spectacle au Petit Théâtre du Centre, enquête grandeur nature au Pavillon Blanc, match d’impro BD France contre Québec ou encore ciné-goûter, pour faire rentrer tout un chacun dans l’immense univers de la bande dessinée.

Du 18 au 20 novembre, parfois un peu plus longtemps pour certaines expositions, venez vous plonger dans le dessin, les cases et les bulles pour découvrir ou redécouvrir la BD et tout ce qu’elle recouvre. Rencontrez des artistes, venez les voir dessiner, assistez aux conférences ou émerveillez-vous devant les nombreuses œuvres qui vous sont proposées pour les 30 ans du Festival BD de Colomiers !

 

Infos Pratiques
Retrouvez le programme complet sur www.ville-colomiers.fr
Entrée 3 €, gratuit pour – 18 ans, étudiants ainsi que pour les porteurs de la carte Pastel Tisséo et tarif spectacle.
Hall Comminges ouvert le vendredi de 14h à 19h et samedi et dimanche de 10h à 19h. Les exposition se trouvant dans les autres structures sont accessible sur les heures d’ouverture des structures en question.

Share

phil_lacter-wp

Du mardi 8 novembre au mercredi 30 novembre, emmenez vos enfants résoudre le mystère de la disparition de Mademoiselle Bulle ! Aux côtés de Phil Lacter, personnage créé spécialement pour l’exposition par Marc Dubuisson, les enfants sont invités à résoudre l’enquête qui les mènera au travers de l’univers du polar tout en leur permettant de découvrir différentes techniques de la Bande Dessinée. Sur leur chemin, ils rencontreront Les Quatre de Blake Street (Dijan, Legrand et Etien, éditions Vents d’ouest), L’inspecteur Bayard (Fonteneau et Schwartz, éditions Bayard) mais également John Chatterton (Pommaux, éditions L’Ecole des loisirs) et Jérôme K, Jérôme Bloche (Dodier, éditions Dupuis).

L’exposition interactive Phil Lacter mène l’enquête composée de 14 panneaux destinés aux enfants à partir de 7/8 ans a pris place ce matin à la bibliothèque municipale de Plaisance du Touch.

 

Bibliothèque municipale
7 rue des écoles – 31830 Plaisance du Touch
05 61 07 50 99
mardi : 14h – 19h / mercredi : 9h – 12h et 14h – 18h30 / vendredi : 14h – 18h30 / samedi : 9h – 17h

Share

bdpahin

Du 29 août au 30 septembre, à la maison de quartier de Pahin de Tournefeuille, retrouvez l’exposition de dessins “Bulles et autres bidulles”, par Jean-Benoît Meybeck et ses élèves de l’ALT atelier bandes dessinées.

Lors de cette restitution, vous pourrez également voir des planches originales, travaux préparatoires et des toiles dont les sujets sont issus des livres de l’auteur.

 

Le vernissage aura lieu le jeudi 8 septembre à 18h30 !

Share

HubertMounier

 

Non, non, tout mais pas ça. 2016 a encore frappé. Hier, c’était Hubert Mounier, le leader de l’Affaire Louis’Trio qui nous quittait, victime d’une crise cardiaque à 53 ans. Si ça ne nous fait certainement pas le même effet que la disparition de Prince, ça laissera tout de même, au moins à ceux qui étaient jeunes dans les années 80, un petit goût amer dans la bouche.

 

 

 

L’Affaire Louis Trio, composée de Hubert et Vincent Mounier et de François Lebleu, s’est fait connaitre dans les années 80 avec leur tube “Chic Planète” (je croyais qu’on ne pouvais pas être passé à côté mais visiblement Emma a réussi, alors peut-être que vous aussi…), issus de leur premier album du même nom qui leur faudra en 1987 la Victoire de la révélation masculine de l’année. C’est pour dire si c’était bien. C’est donc fort de ce lancement que le trio enregistrera sept albums, jusqu’en 1998 (ce qui explique que certains d’entre vous n’en ai peut-être pas entendu parler.)

 

Les images sont là pour te prouver que c’est vieux. Mais bien. Mais vieux.

 

En 2001, Hubert Mounier sort Le Grand Huit, un album réalisé par Benjamin Biolay, puis en 2005 Voyager Léger, toujours avec la complicité de Biolay. Il va même jusqu’à présenter ce dernier album sur des petites scènes, alors qu’il n’avait plus remis de pied sur les planches depuis de nombreuses années. On découvre alors une toute autre personne que celle qu’on s’imaginait.

 

 

On notera aussi que Hubert Mounier était également auteur de bandes dessinées sous le pseudonyme Cleet Boris. Il était d’ailleurs en train de travailler sur un album pour la maison d’édition Dupuis, intitulé Le Roi de la Jungle, dédié à Tarzan.

la maison de pain d'épice
Extrait de ” La maison de pain d’épice”

 

 

Je vous mets là “le meilleurs de l’Affaire”, mais bien sur, il y a bien plus… (surtout que là, il y a des remix)

Share
©David B., La Ville de Luz ; Nourrir le Monde ; Le Roi du Monde, 2014. Tryptique. Courtoisie galerie Anne Barrault
©David B., La Ville de Luz ; Nourrir le Monde ; Le Roi du Monde, 2014. Tryptique. Courtoisie galerie Anne Barrault

David B, de son vrai nom Pierre-François Beauchard (mais après tout qu’est ce que ça change?), est un dessinateur français de bande dessinée, aujourd’hui représenté par la galerie Anne Barrault à Paris au sein de laquelle il a fait sa première exposition personnelle en 2008.

Après des études à l’Ecole supérieure des arts appliqués Duperré, à Paris, il travaille dans la bande dessinée et sort son premier album Pas de samba pour capitaine Tonnerre en 1985. Ensuite, il dessinera et scénarisera pour de nombreux magazines (Okapi, Tintin reporter, Chic,…) avant de co-fonder la maison d’édition L’Association, avec 6 autres auteurs, en 1990.

S’il fait de nombreuses publications dans différentes revues, notamment dans Lapin  entre 1996 et 2002, c’est avec sa série L’Ascension du Haut Mal qu’il se fait la place qui est sienne aujourd’hui. Ces 6 tomes autobiographiques traitant principalement de la maladie de son grand frère, l’épilepsie, sont considérés comme l’un des plus grand chef d’oeuvre de la bande dessinée moderne et ont remporté de nombreux prix lors des festivals d’Angoulême et le prix de la ville de Genève en 2003.

Très inspiré par George Pichard et Jacques Tardi, le style de David B est original et en noir et blanc, fait de courbes, de pleins et de vides. Le thème de la mort est très présent dans ses dessins, il explique ceci par le fait qu’il a vécu chacune des crises de son frère pendant leur enfance comme une petite mort.

 

©David B, portraits de mon frère et du Roi du Monde, 2015. Courtoisie galerie Anne Barrault
©David B, portraits de mon frère et du Roi du Monde, 2015. Courtoisie galerie Anne Barrault

L’exposition du centre d’art de Colomiers

Dans le cadre du festival de la BD (mi novembre), David B présente une partie de ses œuvres au centre d’art de Colomiers. Il créé là une série de 72 dessins regroupant 36 portraits de son frère face à 36 portraits du Roi du Monde, un nom issu de légendes. Un récit où se croisent l’histoire, le rêve et le mystère, où tout semble commencer et s’achever dans la nuit chez cet auteur qui conclue l’Ascension du Haut Mal par cette phrase : “Mon armure c’est la nuit”.

Du 26 septembre 2015 au 02 janvier 2016, venez découvrir cet univers particulier et authentique, entre rêve et maladie, au Pavillon Blanc.

Retrouvez le programme des nombreuses activités prévues autour de cette exposition sur la page qui lui est dédiée sur le site internet du Pavillon Blanc.

Share
Coyote, sa Harley et Litteul Kevin
© Michel Viala

 

Je vous en parlais discrètement, en pleine nuit, il y a quelques jours. Coyote, dessinateur de bandes dessinées toulousain, s’est éteint dimanche à l’âge de 52 ans des suites d’un accident cardiaque.
Figure emblématique du quartier de la Bourse de Toulouse, Coyote (qui n’a jamais donné son vrai nom, expliquant que même dans sa famille c’était ainsi qu’on l’appelait, on l’appellerait donc uniquement ainsi) a fait ses armes dans la revue Fluide Glacial dès 1990 avant de rentrer dans les éditions Lombard en 2005.

“Faire des livres et un enfant, c’est tout ce que j’ai trouvé pour être immortel”

On se souviendra donc de ses personnages, notamment de Litteul Kevin ( à qui Coyote a donné le prénom de son fils) qui a vu le jour dans les pages de Fluide Glacial et donc la dernière tome sortie en 2003 restera son dernier ouvrage solo.

Le quartier de la Bourse gardera également en mémoire son allure imposante et ses bras tatoués, le son de sa Harley Davidson, sa gentillesse et sa générosité.

 

Retrouvez ses dessins sur son site internet  et profitez en aussi pour faire un tour sur le site de Fluide Glacial, avec qui il s’était finalement réconcilié et pour qui il a fait la couverture du mois de ce mois d’août, dont vous trouverez une copie un peu plus bas.

73210997
Litteul Kevin, 2012.

 

 

coyote_pinup471
Un de ses derniers dessins, la couverture du Fluide Glacial d’août 2015, avec qui il s’était réconcilié

 

Crayonnade
Crayonnade, chat gris.

 

Diego de la SPA
Diego de la SPA


Share