Tag

programmation

Browsing

Le Festival de Nimes

Du 17 juin au 22 juillet

Les mythiques Arènes de Nîmes vibrent cet été sous les notes d’artistes de renom. Classé monument historique, ce lieu n’a pas fini de faire rêver. Des jeux romains d’hier aux concerts d’été d’aujourd’hui, c’est dans un cadre unique que vont défiler les incontournables des musiques actuelles.

© Eric Canto

Une programmation variée et haute en couleurs : des riffs endiablés qui accompagnent les légendaires Sting, Indochine, Texas, Simple Minds, Shaka Ponk, ou encore Marilyn Manson. Des mélodies qui transportent les sens aux côtés d’Ennio Morricone, Jamiroquai, Norah Jones, et Melody Gardot. De la chanson française, avec le poétique Julien Clerc, l’énergique Véronique Sanson, ou encore les indétrônables IAM. Depuis 22 ans déjà, le Festival de Nîmes séduit tous les publics, avec ses dizaines de concerts, son ambiance inégalable, qui balade son public d’un univers à l’autre. Cette année, ce ne sont pas moins de 17 soirées qui sont programmées du 17 juin au 22 juillet. Plus d’un mois durant lequel les festivaliers pourront redécouvrir des artistes de renom, et découvrir des stars de demain. D’envergure internationale, la scène du festival de Nimes conjugue ainsi le plaisir de l’actualité à celui de la découverte.

www.festivaldenimes.com

Share

Benoit Lagane, “Le conteur cathodique”

Vendredi 15 septembre, 20h30

©Catherine Gaffiero

La vie en “série” de “L’Homme qui avait les yeux carrés”.

Si l’on en croit la légende, dans les maisons d’antan, après l’apparition de la télévision, les coins de cheminée auraient été avalés par un méchant tube cathodique. Si l’on en croit quelques survivants, le conte d’alors aurait cédé sa place aux séries télévisées, une nouvelle forme d’histoire contemporaine venue tout droit de l’autre rive de l’Atlantique. Dès lors, les héros de séries et leurs récitants auraient même pris, dans nos cœurs et dans nos mémoires, la place de la grand-mère conteuse et de ses héros fantasmagoriques… On dit aussi qu’avec le temps, le feuilleton télé aurait muté et serait devenu un monstre terrifiant, un dealer d’histories à plusieurs têtes… Légende ou réalité ?

 

 

 

 

 

Melissmell

vendredi 29 septembre, 20h30

Il y a des artistes qui se contente de chanter qu’ils sont révoltés ; d’autres

qui incarnent la révolution de toute leur âme : Melissmel serait plutôt de la deuxième catégorie. En 2011, elle appelait déjà Aux armes sans son premier album Ecoute s’il pleut (Discograph), séduisant 32 000 personnes et enchaînant une tournée marathon de presque 300 dates. Avec une poésie ciselée, elle reconstruit un univers proche des contes surnaturels de Maupassant, où les plumes soufflées par de grands auteurs comme Jacques Brel ou Jean Fauque se plantent sur le dos de l’animal indomptable qu’est le rock contestataire des origines. Trouver sa voix, c’est bien ce que Melissmell revendique avec L’Ankou en 2016. Cet album, on ne sent comme une étape, un changement de cycle dans son parcours, mais aussi dans l’époque. L’ombre de l’Ankou, incarnation mythologique de la mort qui collecte les âmes dans sa charrette grinçante, plane. Mais il faut savoir mourir un peu pour pouvoir renaître, et c’est bien à ce dilemme qu’est confronté notre système. Dans le chant des éclairés, elle lance un appel aux visionnaires qui naissent à chaque siècle pour porter des révolutions et nous sauver de l’obscurantisme.  Il paraît, dit-elle, qu’ils vont bientôt arriver. Peut-être sont(ils même déjà là.

 

Aldebert, enfantillages 3

Samedi 30 septembre, 16h et 20h

Concert enfant à partir de 5 ans

 

Alors que les deux premiers volumes viennent d’être certifiés disques de platine, Aldebert poursuit ses Enfantillages avec un troisième volume prévu pour la rentrée 2017 ! Qui dit nouvel album dit nouveau spectacle : après les 350 escales en France, Suisse et Belgique, un décor inédit et une mise en scène originale mêleront projections vidéo, théâtre, humour et acrobaties. Gageons que le spectacle Enfantillage 3 n’aura pour mission que de rassembler parents et enfants pour un moment unique de partage en famille !

 

 

 

 

 

Informations complémentaires et réservation sur le site de la mairie de Cornebarrieu, et la page dédiée à l’Aria

Share

Le malade imaginaire

Vendredi 29 septembre, 21h

 

 

Argan, un riche bourgeois, se croit atteint de toutes les maladies, au grand bonheur des médecins et autres apothicaires qui l’entourent.
Pour diminuer sensiblement ses dépenses de santé, notre malade songe à marier sa fille ainée Angélique, qu’il a eue d’un premier mariage, avec un jeune docteur nouvellement promu. Mais sa très jeune seconde femme profite de son état de confusion et du pouvoir qu’elle a sur lui, pour tenter d’envoyer ses deux belles-filles au couvent et bénéficier ainsi de tout l’héritage.
Heureusement Toinette, la servante loyale à la famille, Cléante, l’amoureux d’Angélique et Béralde, le frère d’Argan, veillent au grain.

 

Informations complémentaires et réservation sur le site internet de la Salle Tempo

Share

Apéro littéraire

Samedi 20 mai, 11h

1. L’actu du roman !
Échange de bons tuyaux de lecture. Cela consiste en une lecture par le comédien Marc Fauroux des meilleures pages de romans récents.
En collaboration avec la librairie voisine : « La préface », les œuvres sont à disposition du public qui souhaiterait les acquérir.

2. Deuxième partie : Textes de théâtre !
Animée par les Écrivains Auteurs de Théâtre (« eat »).
Les auteurs de théâtre de la grande Région, lisent ou font lire leur texte.
Vivantes, elles sont portées, jouées, interprétées par des comédiens, chanteurs, accompagnées par des musiciens.

Thème du jour : Â corps et à cris

Trois corps [ presque ] parfaits

Samedi 20 mai, 20h45, Petit Théâtre du Centre

3 femmes en solo, 3 performances autour de l’invention du corps

Un corps parfait : La performance d’actrice de Marlène Mies-Boule Un corps parfait pose la question de la tyrannie du corps. Partout les canons établis poussent les femmes à se mutiler, à endurer des privations, à mettre leur vie en danger. Parfois, et même souvent, de leur propre gré…

Mise en scène d’Alain Mies, Cie Comme si

Syndrome Marilyn : La trash-performance écrite et jouée par Julie Pichavant Syndrome Marilyn met en scène une Marilyn post-punk qui expose ses failles. “Je suis regardée, donc je suis”. Ici le corps est offert, livré en pâture comme s’il n’existant qu’à travers sa matérialité, son attrait sexuel.

L’écriture part du mythe pour donner à voir un être dans son désir d’être au monde et d’exister au-delà des artifices. Sa question lancinante : T’arrives à t’incarner, toi ? Cie Zart

J’aurais pu naître exceptionnelle : La performance J’aurais pu être exceptionnelle questionne le choix du genre. Texte dédicacé à une transexuelle toulousaine. Je suis née pour être femme. On ne nait pas femme, on le devient. Pour moi, le chemin fut si long, si tu savais Simone ! Le chemin de croix. J’ai suivi le chemin des sans-voix. J’ai suivi le chemin des sans-lois!

Ecriture et mise en scène par Marc Fouroux, Cie Paradis Eprouvette

Share

Pause Musicale

Mercredi 10 mai, 13h30 – 14h30, Auditorium Jean Cayrou

Scène ouverte à la musique, la danse et au théâtre.

Renseignements : Conservatoire à rayonnement communal de Colomiers, 05 61 15 22 86

 

Théâtre

Samedi 13 mai, 14h – 18h, Auditorium Jean Cayrou

Les élèves comédiens du Conservatoire présentent le fruit de leur travail, dans le cadre de projets
pluridisciplinaires.

Renseignements : Colomiers info Culture, 05 61 15 23 82

 

Spectacle Cantate Singulière

Samedi 20 mai, 20h30, Hall Comminges

Projet artistique mené sur l’année, encadré par le quatuor « Rencontres particulières » et la chanteuse Caroline Champy-Tursun. Réunissant danseurs, comédiens et musiciens, élèves et professeurs du Conservatoire, ce spectacle oscille entre tradition et modernité, entre musique baroque (J.-S. Bach) et musiques improvisées, créatives. Réjouissant !

Renseignements : Conservatoire à rayonnement communal de Colomiers, 05 61 15 25 86

 

Spectacle : Danses d’Orient

Vendredi 26 mai, 20h, Hall Comminges

Entre tradition et modernité, ce spectacle vivant et coloré s’articule autour d’improvisations de percussions.

Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans
5 euros pour les 6-12 ans
10 euros pour les adultes

Renseignements : Atelier danses d’Orient, 06 68 87 86 74

 

Pause musicale

Samedi 27 mai, 16h – 17h, Pavillon Blanc

LE MERCREDI C’EST SAMEDI
Moments choisis, privilégiés, prestations d’élèves du Conservatoire à rayonnement communal de Colomiers, de professeurs et d’artistes invités.

Renseignements : Pavillon blanc Henri-Molina, 05 61 63 50 00

Share