Tag

fetes

Browsing

 

Pour vous, Diagonale est allé à la rencontre de Laurent Delmas, qui dirige la fromagerie Chez Jeannot avec son père, Jean-Pierre Delmas.

Vous avez pensé à tout pour votre repas de fête sauf au fromage ? Ne vous inquiétez pas, nous vous avons sélectionné une idée de plateau parfait pour ravir vos convives. « L’équilibre est dans la variété », nous dit Laurent en nous présentant les cinqs fromages qui le composent : un vieux comté de 30 mois, un sablé de Wisant (fromage à la bière), un Bethmale (vache), un Trappe (vache) et un Selles sur cher (chèvre). Laurent nous explique qu’il faut en moyenne 5 à 6 variétés de fromages par plateaux, pour permettre plus de goûts, de textures et de formes.

Chez Jeannot il n’y a pas d’assortiment type tout dépend de la qualité des fromages et de leurs affinages. L’équipe est là pour vous donner un avis d’expert quoi qu’il arrive. Pour les fêtes commandez à l’avance un des plateaux qui vous sont proposés sur leur site internet ou déplacer vous en boutique à Colomiers si vous souhaitez une composition spécifique.

 

En ce moment, le brie truffé est à l’honneur, affiné pendant 48h avant la vente pour permettre à la truffe de bien imprégner le fromage, vos papilles sont alors transportées vers un festival de saveurs. Autres spécialités du moment, des fromages avec des formes et couleurs rappelant les fêtes de fin d’année : étoiles, cœurs…

Un prix maintenu toute l’année qui n’augmente pas avec les fêtes, avec un plateau standard pour 4-5€ par personne. Vous pouvez même garder le plateau !

 

Share

Noël approche à grand pas ! Tous les ans, animés par la magie de cette période, ont lieu bon nombre de marchés de Noël. Dans la région, outre celui de Toulouse qui ouvre un mois pile avant le réveillon, nous vous avons sélectionné ceux de l’Ouest Toulousain à venir.

Samedi 16 décembre 2017, rendez-vous à la salle polyvalente de Léguevin de 10h à 19h pour un marché de Noël riche en artisans et commerçants venus vous proposer des produits de saison pour vous ou vos proches.

 

Zoom sur le marché de Pibrac :


Sur place, vous découvrirez des stands d’objets artisanaux sous le chapiteau du marché d’arts créatifs ; pratique pour se faire plaisir ou trouver les cadeaux de la dernière semaine. Pour les gourmands, ne vous inquiétez pas il y en a pour tous les goûts : tapas, foie gras, huîtres ; mais aussi gaufres et pains d’épices seront disponibles sur l’esplanade Sainte-Germaine. Réchauffez-vous avec un vin chaud ou un chocolat et profitez de cet instant.

Pour occuper les petits et les grands, de nombreuses animations de fêtes vous seront proposées. Prenez une traditionnelle photo avec le Père Noël, avant de faire un tour en calèche et d’admirer les nombreuses prouesses acrobatiques des différents spectacles.

Le marché ouvrira de 14h30 à 20h le samedi 16 décembre et de 10h à 18h30 le dimanche 17 décembre ; deux fois plus de chance de pouvoir s’y rendre ! Le marché de Noël de Pibrac s’annonce incontournable pour cette année 2017, vous êtes prévenus !

 

Pour la deuxième fois, c’est Noël au marché de Cornebarrieu de 10h30 à 12h30. Dimanche 17 décembre, les enfants profiteront des animations (maquillage, ballon) organisés pour l’occasion, tandis que les plus grands pourrons déguster du chocolat ou du vin chaud sur la place Boiret.

 

 

Les festivités du marché de Noël de Toulouse ont débutés vendredi 24 novembre place du Capitol où une centaine de chalets blancs vous attendent pendant un mois dans ce village éphémère illuminé. Jusqu’au 26 décembre, vous pourrez découvrir les différents stands aux trouvailles de fêtes : décorations, bijoux, vêtements, mais aussi jeux et jouets. D’ailleurs pour les enfants, le chalet du Père Noël est ouvert tous les jours, super !

Au pôle artisanal vous trouverez votre bonheur parmi les pièces des créateurs du coin. Un peu plus loin vous serez transportés par l’odeur alléchante de vin chaud, aligot, marrons chauds et churros ; des délices de fêtes auxquels nul ne peut résister.

Accessible aux personnes à mobilité réduite et malvoyante, le marché de Noël de Toulouse sera encore une fois un événement à ne pas manquer !

Share

 

Quoi de mieux pour accompagner un café que du bon chocolat artisanal de la région ! Ce mois-ci, nous avons partagé un café avec Sandrine DEGA, passionnée de ces délicatesses sucrées, qui en a fait son métier.

 

Diagonale : Sandrine, qu’est-ce qui vous a amené à vous lancer dans cette activité?

Sandrine DEGA : Mon mari et moi sommes des amoureux de gastronomie et de voyage, mais c’est surtout la passion du chocolat qui nous a guidée. Nous avons eu l’envie d’un métier qui permet de nous exprimer et de nous faire plaisir en même temps. Le métier de chocolatier arrive à lier nos passions. La recherche de fèves de cacao nous donne l’opportunité de voyager une à deux fois par an et de découvrir de nouvelles fleurs, fruits et épices pour nos créations. Quant à la création de chocolats d’excellence, elle satisfait notre volonté de se faire plaisir au quotidien.

Vous êtes particulièrement attachée à l’excellence, dites-moi en quoi vos chocolats sont exceptionnels ?

Nous sélectionons des plantations uniques de fèves de cacao et chacun de nos chocolats provient d’une même plantation. Dans cette idée, nous associons fleurs, fruits ou épices étant originaires du même pays que les fèves de cacao. Par exemple, pour une fève de Madagascar, nous pouvons l’agrémenter d’un poivre du pays. Ces associations permettent de retrouver le goût de chaque lieu dans nos chocolats. Pour moi, les meilleures fèves de cacao proviennent du Vénézuela, de Madagascar, de Sao Tomé (Golfe de Guinée) et de Bolivie. Grâce à une matière première noble et choisie pour sa qualité, nous pouvons proposer des produits d’une excellence rare sur Toulouse.

UNE MATIÈRE PREMIÈRE NOBLE ET CHOISIE POUR SA QUALITÉ

 

Quelle a été l’évolution de votre entreprise De la fève au Palais ?

Nous voulions une entreprise locale à notre image. En 2013, nous nous sommes installés à Fonsorbes, notre ville d’origine, où De la fève au Palais est le seul spécialiste chocolatier du coin. Nous avons depuis ouvert un point de vente à Tournefeuille en 2015 et au Perget à Colomiers en octobre dernier. Aujourd’hui nous sommes 11 collaborateurs répartis entre ces trois villes de l’Ouest Toulousain. Grâce à cette proximité, nous vendons nos produits aussi bien aux particuliers qu’aux Comités D’entreprises de la région, mais aussi au marché de Noël d’Airbus par exemple.

Quelle formation avez-vous suivie pour devenir chocolatier ?

Au début, je ne pensais pas qu’une formation était obligatoire pour exercer ce métier. Puis, je me suis rendue compte que le chocolat nécessitait une connaissance et une technique très poussée. Le chocolat est un produit très caractériel qu’il faut apprendre à maîtriser. J’ai donc été formée auprès de l’école internationale de Pâtisserie Olivier BAJARD à Perpignan, qui m’a enseigné un savoir indispensable pour réaliser le meilleur chocolat possible.

Comment faites-vous pour continuer à surprendre vos consommateurs ?

Aujourd’hui, nous collaborons pour la conception du praliné avec Jean-François CASTAGNE, meilleur ouvrier de France de chocolat. Ce grand spécialiste nous apporte la connaissance nécessaire à la bonne maîtrise de cette technique. Nous sommes très peu sur Toulouse à faire entièrement nos pralinés à partir de fruits secs que nous torréfions avec une base de caramel et qui sont ensuite broyés pour obtenir un praliné d’exception.

Quelles sont vos ambitions pour les années à venir ?

Donner beaucoup de plaisir à nos clients et les amener à apprécier des mariages, des goûts et des senteurs parfois inattendus.

 

 

Portrait chinois 

Rêve : À long-terme acheter notre propre plantation pour pouvoir de nous-même partir de la fève pour arriver au produit final.

Destination : Pour le chocolat ce serait le Costa Rica, et personnellement la Polynésie.

A table : Un foie gras mi-cuit, une poularde de chez Bocuse et un dessert au chocolat évidemment !

Share

Événement unique dans le monde rugbystique Français, Colomiers Rugby lance sa foire de Noël ! 50 exposants (partenaires ou non du club) seront présents sur le site pour 3 jours de fête. Le stade Michel Bendichou verra ses allées équipées de stands et de 4 espaces gourmands où vous retrouverez notamment des enseignes venues du marché Victor Hugo (Copains comme Cochon, Bellocq…).

La foire débute le jeudi 21 décembre à partir de 11h et se prolongera en nocturne jusqu’à 1h du matin ! Lors de cette journée une démo de Break Dance et Hip Hop sera présentée par la Break’in School Production de Colomiers. La soirée quant à elle aura pour thème « De mon père à mon fils ». Il s’agira d’une succession de plusieurs DJ toulousains, anciens et récents, qui ont fait et font encore l’histoire de la nuit toulousaine.
Le jour suivant Colomiers reçoit Dax et organise un feu d’artifice en fin de match. L’accès à la foire reste bien entendu libre pendant la durée de la rencontre.
Enfin, samedi se déroulera une grande tombola gratuite tout au long de la journée avec une remise de cadeaux toutes les 15 minutes !
La générosité de cet événement ne s’arrête pas la. En effet, l’opération « Tous en bonnet bleu de Noël » vous propose d’acheter un bonnet couleur Colomiers. Pour chaque unité vendue, 1€ sera reversé au Secours Populaire qui œuvre à ce que tous les enfants de la région aient un cadeau à Noël.

Cette foire est à l’image du rugby : basée sur le partage, la solidarité et la fraternité. Nullement centrée sur elle même elle accueille des mondes différents et s’attelle à une juste cause en partenariat avec le Secours populaire. Le genre d’initiative que l’on veux voir plus souvent et que Colomiers Rugby désire reproduire tous les ans…Plus qu’a gagner contre Dax…Allez Colomiers !

Stade Michel Bendichou

Jeudi 21 décembre – 11h > 1h du matin
V
endredi 22 décembre – 10h > 23h
S
amedi 23 décembre – 10h > 17h

Entrée gratuite

Share