Tag

film

Browsing

Avec la société toutnumeriser.fr, Renato Campi s’est spécialisé dans la numérisation de cassettes vidéo et transfert de bobines de films super 8 dans la région toulousaine.
«J’ai commencé par numériser et restaurer mes propres films, puis ceux des voisins, des copains des voisins… Cela rend service à beaucoup de gens qui tiennent à leur vidéos de famille. Et depuis quelques années, installé à Léguevin, j’ai développé cette activité qui permet de faire revivre les films de famille oubliés.»

Avec l’arrivée de nouveaux supports tels que clé USB, DVD, Disque dur, il est désormais possible de conserver et surtout de visionner et partager ces vieux films. Exclusif en Midi-Pyrénées et récemment équipé d’un nouveau scanner, la technique utilisée pour numériser les bobines super 8 est le scan images par images en qualité HD, ce qui permet d’avoir une image sans scintillement à laquelle des réglages de couleurs, lumière et contraste peuvent être appliqués. Les films sont traités sur place dans le respect de la confidentialité : «Ce sont des trésors de famille que les gens me confient !»
Les prix restent compétitifs car pas de sous-traitance. Tous formats de cassettes vidéo (VHS, cassette de camescope) et les bobines 8 et super 8 peuvent se transférer, mais aussi les diapositives et les photos papier.

 

www.toutnumeriser.fr
12 Allée des Cordeliers,
31490 Léguevin
05 61 48 98 61
FB : @ToutNumeriser

Share

Conçu pour booster les entrées des salles obscures, le Printemps du Cinéma peut être considéré comme un « cadeau » pour les fidèles amoureux du 7e art ! A tous les cinéphiles, ces quelques lignes sont donc pour vous !

L’année cinématographique 2017 s’annonce chargée… Que ce soit La Belle et la Bête, Les Gardiens de la Galaxie 2, Pirates des Caraïbes ou bien le prochain Star Wars, etc… les prochains mois s’annoncent bien remplis. Et comme chaque année, un événement incontournable va faire son retour, la 18e édition du Printemps du Cinéma arrive ! Durant 3 journées exceptionnelles, le Cinéma sera au tarif unique de 4€ dans toute la France. Non, vous ne rêvez pas, faites-vous une toile…

Du dimanche 19 au mardi 21 mars, vous aurez donc la possibilité de vous rendre dans les salles obscures pour seulement 4€… 4 € au lieu d’une douzaine d’euros en moyenne pour tous les films (hors majoration pour les films qui sont en 3D, en Imax, mais également les séances spéciales et prestations complémentaires). Alors si vous ne saviez pas quoi faire durant ces quelques jours, eh bien, voici une sortie à prévoir et à ne rater sous aucun prétexte.

Savez-vous que le Printemps du Cinéma ou la Fête du Cinéma sont des opérations très appréciées des Français : vous étiez près des 3 millions en 2016 à participer à ces opérations. Qui dit Printemps du Cinéma, dit promotion défiant toute concurrence. En 2017, le tarif unique pratiqué sera le même qu’en 2016 et, comme chaque année, c’est la cohue pour que la sortie des films arrivent à ce moment-là … Cette année, notez entre autres la sortie de « Logan » (Wolverine 3), la suite très attendue des aventures des « Gardiens de la Galaxie 2 » dont le trailer fait un carton en ce moment. A noter aussi la sortie d’un film pour les plus nostalgiques d’entre vous : « Trainspotting 2 », sans oublier le Disney du printemps, « La Belle et la Bête », porté par Emma Watson, devrait aussi faire sensation chez les plus rêveurs d’entre vous ! Variez les plaisirs et les genres, profitez du Printemps du Cinéma pour en prendre plein les yeux !

Bon plan : BNP Paribas prolonge le Printemps du Cinéma !

Si vous n’êtes pas disponible pendant ces 3 jours ou si vous souhaitez tout simplement éviter l’affluence de cette opération tout en profitant de son tarif préférentiel, vous pouvez recevoir gratuitement des contremarques qui permettent de prolonger le Printemps du Cinéma d’une semaine. En effet, BNP Paribas offre 150000 contremarques à 4€ valables du 22 au 28 mars 2017 par le biais de son concours « BNP Paribas prolonge le Printemps du Cinéma ».

Le concours prend la forme d’une offre de rapidité : les 75000 premiers inscrits recevront gratuitement un lot de 2 « tickets » contremarques. Alors, dépêchez-vous car votre temps est compté… A vous les studios !

 

Dans les cinémas locaux, participent à l’évènement : le Central (Colomiers), le Tempo (Léguevin), Méga CGR (Blagnac) etc. Du côté de Colomiers, le Printemps du Cinéma se chevauche avec le Festival Cinélatino. Profitez-en pour découvrir toute la richesse et la diversité du cinéma d’Amérique Latine.

Share
lecentral
Radio France – Bénédicte Dupont

Le Conseil Municipal adopte le principe d’une délégation de service public pour sa gestion…
Depuis quelques temps les rumeurs vont bon train sur une future rénovation du Cinéma Le Central en plein centre-ville… Pourtant une récente étude a conclu que ce projet ne pourrait pas se faire, faute d’espace sur le site actuel du Central. Mais que tous les cinéphiles attachés à leur cinéma de proximité se rassurent, une étude de marché a démontré, elle, que le projet de construction d’un nouveau cinéma de cinq salles à vocation mixte Art & Essai/Généraliste était réalisable !

Pour en assurer la construction, la gestion ainsi que l’exploitation, le Conseil municipal a acté dernièrement le principe d’une délégation de service public. Ainsi la ville pourra garder la main et d’un, sur la maîtrise des coûts et de deux, sur l’ensemble des services et des diffusions du futur cinéma. Ce nouveau complexe cinématographique proposera, comme c’est encore le cas du Central, une offre cinématographique diversifiée, culturelle et de loisirs, associant une répartition cohérente entre les films récents destinés aux familles et au grand public, des films recommandés Art et Essai, des films pour le jeune public (ciné-goûters), à vocation éducative, ou encore des projections destinées à un public cinéphile, aux associations, aux personnes âgées, etc…

Quant à son emplacement … Il sera bâti sur une propriété de la commune, toujours en centre-ville,… affaire à suivre !

Share

filmshistoriques

Pour sa 2ème édition, le Festival International du Film de Fiction Historique s’installe à Plaisance du Touch !
Du 26 septembre au 1er octobre, venez apprendre l’histoire autrement en assistant aux projections de ces œuvres inédites et originales, entre longs métrages et films de télévision.

Si la programmation complète n’est pas encore dévoilée, notez que le film « Rose et le soldat » de Jean-Claude Barny dans lequel joue Zita Hanrot (qui a reçu le César du Meilleur espoir féminin cette année pour son rôle dans Fatima, de Philippe Faucon) sera de la partie! Ce festival, c’est l’occasion de la voir faire ses premiers pas, en plus de découvrir de nouveaux talents et peut-être un nouveau genre cinématographique !

Notez que pour s’ouvrir un maximum aux différents publics, le Festival International du Film de Fiction Historique propose des séances scolaires avec des films adaptés aux différents niveaux mais également des actions spécifiques à destination des étudiants, des historiens, des auteurs de fiction et des professionnels de la télévision et du cinéma. Alors qui que vous soyez, n’hésitez pas à venir réviser votre histoire au cinéma !

Festival International du Film de Fiction Historique
du 26 septembre au 1er octobre – Espace Monestié et Cinéma Ecran 7
http://www.fiffh.com/

Share

cannes

Au cas où vous n’auriez pas suivi, voici le palmarès des films qui ont remporté un prix lors du festival de Cannes 2016

 

Palme d’or : Moi, Daniel Blake, de Ken Loach

Moi, Daniel Blake

 

 

 

Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l’obligation d’une recherche d’emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Rachel, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d’accepter un logement à 450km de sa ville natale pour ne pas être placée  en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Rachel vont tenter de s’entraider…

 

 

 

 

 

Grand prix : Juste la fin du monde, de Xavier Dolan

Xavier Dolan

 

 

 

Adapté de la pièce de théâtre éponyme de Jean-Luc Lagarce, le film raconte l’après-midi en famille d’un jeune auteur qui, après 12 ans d’absence, retourne dans son village natal afin d’annoncer aux siens sa mort prochaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prix de la mise en scène : Baccalauréat, de Cristian Mungiu et Personal shopper, d’Olivier Assayas (films ex-aequo)

 

Baccalauréat

 

 

 

Romeo, médecin dans une petite ville de Transylvanie, a tout mis en œuvre pour que sa fille, Eliza, soit acceptée dans une université anglaise. Il ne reste plus à la jeune fille, très bonne élève, qu’une formalité qui ne devrait pas poser de problème : obtenir son baccalauréat. Mais Eliza se fait agresser et le précieux Sésame semble brutalement hors de portée. Avec lui, c’est toute la vie de Romeo qui est remise en question quand il oublie alors tous les principes qu’il a inculqués à sa fille, entre compromis et compromissions…

 

 

 

 

 

 
Pesonal Shoper

 

 

Maureen, une jeune américaine à Paris, s’occupe de la garde-robe d’une célébrité.
C’est un travail qu’elle n’aime pas mais elle n’a pas trouvé mieux pour payer son séjour et attendre que se manifeste l’esprit de Lewis, son frère jumeau récemment disparu.
Elle se met alors à recevoir sur son portable d’étranges messages anonymes…

 

 

 

 

 

Prix du scénario : Le client, d’Asghar Farhadi

Le client

 

 

 

Contraints de quitter leur appartement du centre de Téhéran en raison d’importants travaux menaçant l’immeuble, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement. Un incident en rapport avec l’ancienne locataire va bouleverser la vie du jeune couple.

 

 

 

 

 

 

 

Prix du jury : American Honey (Andrea Arnold)

American Honey

 

 

 

Star, une adolescente, quitte sa famille dysfonctionelle et rejoint une équipe de vente d’abonnements de magazines, qui parcourt le midwest américain en faisant du porte à porte.
Aussitôt à sa place parmi cette bande de jeunes, dont fait partie Jake, elle adopte rapidement leur style de vie, rythmé par des soirées arrosées, des petits méfaits et des histoires d’amour…

 

 

 

 

 

 

 

Prix d’interprétation féminine : Jaclyn Jose dans Ma’Rosa de Brillante Mendoza

Ma'Rosa

 

 

Ma’Rosa a quatre enfants. Elle tient une petite épicerie dans un quartier pauvre de Manille où tout le monde la connaît et l’apprécie. Pour joindre les deux bouts, elle et son mari Nestor y revendent illégalement des narcotiques. Un jour ils sont arrêtés. Face à des policiers corrompus, les enfants de Rosa feront tout pour racheter la liberté de leurs parents.

 

 

 

 

 

 

 

Prix d’interprétation masculine : Shahab Hosseini dans Le client, d’Asghar Farhadi

 

 

Court métrage

Palme d’or du court métrage : Timecode, de Juanjo Gimenez

Mention spéciale Court-métrage : La jeune fille qui dansait avec le diable, de João Paulo Miranda Maria

Share

Avec Emma Watson et un décor magnifique à en juger par cette première bande annonce, dévoilée il y a quelques jours. Et cette musique jouée au piano… Tout donne envie de se replonger dans le dessin animé en attendant de voir la version film, et de voir ce qu’ils ont fait de Big Ben, Lumière et Mrs Samovar, à quel point Gaston sera à taper, on sait déjà que Belle sera belle, et la bête… A quoi il va ressembler?

On sait pas vous mais nous, on trépigne légèrement, ce teaser laisse trop de question et trop d’envie ! Et il va falloir attendre jusque 2017. Une éternité…

Share

Spike Lee's new documentary charts the King of Pop's journey from child stardom to early fame as a solo act

Après avoir réalisé “bad 25” en 2012 pour l’anniversaire de l’album Bad de Micheal Jackson, Spike Lee s’est lancé dans la réalisation de “Micheal Jackson’s journey from Motown to Off the wall”, un documentaire retraçant la vie de la star de son enfance à son dernier album sans oublier son passage par les Jackson 5.

 

Le documentaire a été diffusé le 5 février sur la chaîne américaine Showtime après avoir été présenté au Sudance film festival le 24 janvier dernier. S’il n’a pas encore été diffusé (et n’est pas encore, à notre connaissance, programmé) sur les chaînes française, le documentaire sera tout de même intégré à la ré-édition de l’album Off The Wall, prévue pour le 26 février prochain !

 

https://youtu.be/F54kIhEQ7p0

 

Notez que la ré-édition CD/DVD de l’album est disponible en prévente sur Amazone

Share

Sing - Tous en scène

Bon, on va se calmer de suite, il est prévu pour ce noël. Mais quand même.

Nous on a regardé la bande annonce ce matin, et depuis, on attend avec impatience d’avoir des images de la suite.

C’est en anglais, certes, mais vous verrez, tout se comprend très bien, sans parler de la dernière partie dans laquelle il n’y a pas grand chose à comprendre, juste à regarder et rire devant ses jolies bêtes qui reprennent des chansons que vous connaissez sans doute bien…

 

Share

La garde du roi lion

Bon, pas tout à fait comme LE Roi Lion, le premier, le seul, le vrai, avec Simba, Nala, Mufasa et toute la compagnie, mais quand même.

Il s’agit là du plus jeune fils de Simba et Nala (faut pas déconner non plus, bien sûr qu’ils sont là tous les deux), Kion, et de ses aventures : il va tenter de réunir une équipe d’animaux pour protéger la Terre des Lions.

On retrouvera quelques anciens personnages, et on en rencontrera de nouveau. De quoi retomber un peu en enfance (d’autant plus que le premier long métrage et les épisodes de la série La garde du Roi Lion qui suivront par la suite sont diffusés sur Disney Junior..) et de faire découvrir cet univers que nous connaissons par cœur (si, avoue!) aux plus jeunes. Ça commence le 27 janvier !

 

 

L’extrait suivant est en anglais. Mais il est top. Sache-le.

Share